9e Forum mondial de l’eau à Dakar : Une riche contribution de la délégation nigériane

Le Président de la République du Sénégal, M. Macky Sall, a officiellement ouvert le 9ème Forum Mondial de l’Eau le 21 mars 2022 au Palais des Sports de Dakar Arena. Organisé sous le slogan La sécurité de l’eau pour la paix et le développement, le Forum mondial de l’eau de Dakar est le plus grand événement international sur l’eau et a réuni plus de 10 000 participants de tous les continents du 21 au 26 mars 2022.

La délégation nigérienne composée de plusieurs membres était conduite par le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Adamou Mahaman.

Arrivé à Dakar le 18 mars 2022, le Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement a effectué une visite en début d’après-midi du 20 mars 2022 au Centre International de Conférences Abdou Diouf (CICAD) à Diamniado où se déroulent les expositions, communications, sessions et échanges au sein du cadre de cet événement mondial dédié à l’eau et à l’assainissement.

Cette visite a permis au Ministre Adamou Mahaman de rencontrer la délégation nigérienne mais aussi de visiter le stand nigérien où toutes les dispositions ont été prises pour une bonne visibilité de notre pays dans ce forum et ses activités connexes, notamment la participation d’experts nationaux aux différentes sessions. et panneaux

Le Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, le Ministre de l’Environnement et de la Lutte contre la Désertification, le Président du Réseau Parlementaire sur l’Eau, l’Hygiène et l’Assainissement et les experts de la délégation nigériane ont participé activement aux différentes sessions et ont co-animé plusieurs panels au sein de la grande CICAD salle d’exposition et centre de conférence.

Ainsi, le 21 mars 2022, en compagnie du ministre allemand de la Coopération économique et du Développement, de l’Eau urbaine et de l’Assainissement du Tchad, du ministre délégué à l’Ecosystème de la France, du directeur adjoint de l’Agence française de développement (AFD), des représentants de Banque mondiale, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement a organisé une session ministérielle sur l’état des services d’eau et d’assainissement au Sahel organisée par l’Alliance Sahel.

L’Alliance Sahel intervient exclusivement dans les régions fortement touchées par les problèmes de sécurité liés aux activités terroristes qui accentuent la vulnérabilité des populations. En 2018, en vue de stabiliser des zones confrontées à la fois à des défis sécuritaires complexes et à de fortes vulnérabilités économiques, sociales et climatiques, les pays membres du G5 Sahel ont demandé au Secrétariat Exécutif du G5 Sahel de concevoir un Programme de Développement d’Urgence (PDE).

Dans notre pays, les populations de certaines communes des régions de Tillabri et de Tahoua ont été les cibles prioritaires de ce programme d’urgence. C’est précisément sur le ciblage des groupes vulnérables et le périmètre du PDU qui ne se concentre que sur deux régions de notre pays que le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement a approfondi lors de sa communication.

Le Ministre Adamou Mahaman a suggéré aux différents partenaires et acteurs du financement et de la mise en œuvre du PDU d’élargir au maximum le périmètre du programme en y incluant d’autres régions du Niger dont les populations sont malheureusement confrontées à l’insécurité et ses corollaires avant d’insister sur un redimensionnement du programme d’urgence avec à la clé un financement plus important dans le strict respect des procédures nationales afin de réduire la charge administrative dans le décaissement des fonds destinés aux réalisations du PDU, du fait que les besoins et les attentes des populations sont de plus en plus pressantes et qu’elles ne peuvent faire face à des procédures longues et inefficaces.

Dans la matinée du 22 mars 2022, le chef de la délégation nigérienne au 9e Forum mondial de l’eau à Dakar a participé à un panel organisé par le Groupe de la Banque mondiale sur le cadre politique, stratégique, juridique et institutionnel. Cette session a permis au Ministre de l’Eau et de l’Assainissement de donner aux participants un aperçu clair et des explications précises sur l’expérience du Niger en matière de réformes dans le sous-secteur des Ressources en Eau Urbaines.

Ces réformes ambitieuses ont permis à notre pays non seulement d’améliorer significativement les indicateurs en matière d’approvisionnement en eau potable des populations des zones urbaines et semi-urbaines, mais aussi de disposer d’une structure publique en charge de la gestion de la ressource en eau, d’un opérateur privé et d’un régulateur corps du secteur de l’eau.

Dans l’après-midi, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement a participé à la session du Conseil des ministres africains chargés de l’eau (AMCOW), qui coïncide avec le 20e anniversaire de cette organisation commune africaine.

Le 23 mars 2022, lors des tables rondes d’échange d’expériences dans la préparation de projets résilients au changement climatique à travers la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE), le Ministre Adamou Mahaman et des experts GIRE de la délégation nigériane ont échangé sur les présentations du cadre stratégique et institutionnel du Niger. Plan d’action national pour la gestion intégrée des ressources en eau (PANGIRE) et son projet phare d’adaptation et de développement par la GIRE dans le bassin pilote du Dallol Maouri.

Outil de planification et de plaidoyer, le PANGIRE adopté par le gouvernement en 2017 a permis à notre pays d’être en phase avec les agendas internationaux et de se positionner dans le cadre des réformes structurelles de la gestion des ressources en eau.

L’expérience actuelle du Niger en matière de promotion du développement rural par la GIRE à travers le nouveau Programme Intégré pour la Sécurité de l’Eau au Niger (PISEN) a également été partagée par le Ministre Adamou Mhaman lors d’une table ronde sur l’Eau pour le Développement Rural organisée par le Groupe de la Banque Mondiale.

Le PISEN est un programme multisectoriel innovant et surtout multidimensionnel qui allie bonne gouvernance, sécurité de l’eau, développement rural et réformes institutionnelles dans le secteur de l’eau.

Le panel sur les bassins transfrontaliers a également été marqué par la participation active de notre pays dont le chef de délégation a présenté l’expérience du Niger en matière de gestion partagée des ressources en eau dans le cadre de grands ensembles régionaux, notamment l’Autorité du Bassin du Niger (ABN) et la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT).

En marge des sessions auxquelles la délégation nigériane a participé, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement a rencontré plusieurs personnalités des pays participant à ce IX Forum Mondial de l’Eau à Dakar.

C’est ainsi que le Ministre Adamou Mahaman a rencontré successivement le Représentant Régional pour l’Afrique de l’Ouest de la Banque Mondiale, le Ministre de l’Equipement et de l’Eau du Maroc, le Directeur Général en charge des questions de l’eau à la Banque Mondiale, les partenaires nigériens impliqués dans l’eau et l’assainissement. . du secteur et le Secrétaire Exécutif du Comité d’Organisation du 9ème Forum Mondial de l’Eau à Dakar, qui se sont rendus sur le stand du Niger, ont magnifié la participation effective et active de la délégation de notre pays à ce grand rendez-vous par des communications riches et des interventions pertinentes.

Au cours de toutes ces audiences, le Ministre Adamou Mahamn a donné un aperçu de la coopération bilatérale avec ses invités, passé en revue l’état d’avancement des projets et programmes dans le secteur de l’eau et de l’assainissement et jeté les bases de nouvelles perspectives.

Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, chef de la délégation nigériane au 9ème Forum Mondial de l’Eau à Dakar, a visité le hall d’exposition et le Village de l’Assainissement, site dédié au sous-secteur de l’assainissement.

Au terme de cette importante rencontre internationale, nous prendrons note avec satisfaction de l’attention particulière portée par les panélistes et représentants des pays présents à Dakar, à la communication du Niger, à la volonté des partenaires traditionnels de notre pays dans le domaine de l’eau et de la l’assainissement de poursuivre ses actions et la disponibilité de nouveaux partenaires qui s’engagent à soutenir notre pays à travers de nouvelles stratégies de collecte de fonds et l’exécution de projets et programmes liés au développement rural en général, à l’approvisionnement en eau potable des populations, à l’hygiène et à l’assainissement en général .

Moustapha Alou DAID/PR/MHA

Leave a Comment