avis trop vieux pour cette merde

les enfants sont de retour

Plus âgés mais pas forcément plus sages, Johnny Knoxville et la joyeuse bande de dingues qui l’accompagnent depuis le début des années 2000 continuent d’enchaîner les cascades folles, d’inventer des farces loufoques, de se déshabiller et te faire mal juste pour rire.

De l’opening et sa parodie de Godzilla Effets pyrotechniques, figurants, pénis et testicules de Chris Pontius maquillés et tournés en gros plans pour incarner le kaiju, la note d’intention est claire : même la cinquantaine, les Jackasses n’ont rien perdu de l’esprit immature, irrévérencieux et irresponsable qui en a fait un phénomène culturel et générationnel. Et désormais, ils disposent d’un budget conséquent pour organiser leurs escapades.

Jackass pour toujours: photoattends ça va faire mal

Ce quatrième film n’a pas l’intention de réinventer quoi que ce soit ou de proposer quoi que ce soit de nouveau. Il s’agit juste de le refaire des croquis impliquant des idées idiotes, de la torture physique et/ou psychologique, de la nudité et des animaux dangereux, comme des serpents ou un grizzli. Avec peut-être moins de vomi et de déchets organiques que les films précédents, mais toujours beaucoup de cris, de mauvais goût et d’humour (pour ceux qui trouvent ça marrant quand même).

Outre le plaisir régressif, il y a un autre frisson à voir Johnny Knoxville, Wee Man, Dave England, Preston Lacy et Steve-O avec quelques cheveux blancs, plus de rides et moins de dents, toujours déterminés à se faire du mal pour trouver une issue et amuser la galerie. Jackass est devenu Jackass pour avoir crié, juré, explosé et coupé les cheveux par derrière, mais aussi pour avoir ri, fait des câlins et cette odeur de compagnie qui se dégage entre les pets et les fluides corporels.

Jackass pour toujours: photoAvec joie et bonne humeur, sauf celui qui ne sait rien

Malgré les années, la merde qui les unit est restée pure, intacte et C’est à cause de cette sincérité, de cette tendresse, que âne pour toujours c’est plus touchant que drôle par rapport aux autres films. Regarder ces mignons crétins aux cheveux gris rembourse le temps passé à suivre leurs exploits et fournit douce nostalgie.

Nostalgie un peu plus renforcée par le fait qu’ils s’amusent à prendre en main plusieurs sketches des premières heures jusqu’à proposer une version amélioréecomme l’explosion d’un pet sous l’eau avec une boîte au lieu d’une simple baignoire et d’un briquet ou le saut en slip, mais en trios et avec des poulies.

Jackass pour toujours: photoAllumé dans 3…2…1…

MAUVAIS GRAND-PÈRE

Cependant, même si toute l’équipe déploie des ressources plus importantes pour ce nouveau travail et s’y met de tout son cœur, il n’en demeure pas moins que vingt ans se sont écoulés et que beaucoup de choses ont changé : Ryan Dunn, l’un des casse-cou du gang auquel le film est dédié, est mort dans un accident de voiture en 2011 (Johnny Knoxville avait d’ailleurs déclaré par la suite qu’il n’y aurait plus de film sans lui). Bam Margera, un autre membre émérite de Jackass, a été viré du plateau par Paramount en raison de ses excès dus à l’alcool et à la drogue et s’en prend maintenant au studio et à ses anciens camarades au tribunal.

Jackass pour toujours: photoen plein dans les routons

Pour les remplacer et apporter du sang neuf, l’équipe a accueilli un groupe de nouveaux membres : Zach Holmes, un type trapu qui ne semble avoir peur de rien ; le surfeur Sean McInerney, surnommé « Poopies » ; l’ancien rappeur d’Odd Future Jasper Dolphin, dont le père, un ex-taulard surnommé Darkshark, souffre de mauvais tours ; Eric Manaka, le premier Anglais de l’équipe, mais aussi Rachel Wolfson, la première femme à rejoindre l’entreprise.

nouvelles recrues nourri à Âne et fiers d’être avec ceux qu’ils admiraient en tant qu’idoles plus jeunes, comme Eric André, Machine Gun Kelly, Tyler The Creator et les autres invités.

Malheureusement, si ces jeunes nouveaux venus sont en charge des cascades plus physiques, lorsqu’il faut sauter sur des cactus ou surfer sur un toboggan géant pour atterrir au sol, leur présence ne compense pas l’absence des anciens. LLeurs performances semblent moins remarquables que ce que font les joueurs de 50 ans de l’équipe originale de Jackass.. La renaissance d’anciennes cascades et de certains sketchs illustre même manque d’inventivité et une sorte d’épuisement, qui se reflète dans l’atmosphère du film et dans le corps des anciens.

Jackass pour toujours: photoGrand-père Knoxville et la prochaine génération

âne pour toujours Il lui manque surtout cette folle anarchie qui définissait les premières vidéos et les films qui l’ont précédée, cette authenticité qui déclenchait des rires spontanés et offrait une étrange catharsis quand la victime s’est enfin relevée.

Or, alors que Johnny Knoxville reste inconscient plusieurs minutes après avoir été chargé par un taureau tentant de reproduire sa fameuse cascade de l’époque, l’inquiétude est clairement visible sur les visages et a été immédiatement transporté à l’hôpital. Résultat : fracture du poignet, côte cassée et commotion cérébrale. Ce ne sera pas encore cette fois, mais le temps passe vite, trop vite, et c’est exactement ce que âne pour toujours. Avec beaucoup de merde autour.

Jackass Forever est disponible en DVD, Blu-ray et VOD en France à partir du 6 avril 2022

Jackass Forever : Affiche officielle

Leave a Comment