ADVERTISEMENT

Beijing Express – “C’est cruel”, “Make Me Cry”, “Drowned in My Tears” : une séquence centrée sur Axel et son grand-père brise le cœur des internautes

L’émotion était au rendez-vous, ce jeudi 31 mars. Un nouvel épisode de “Pékin Express” a été diffusé sur M6 et les tests ont été particulièrement intenses. A tel point que Jean-Claude fait face à de grandes difficultés. Une séquence qui a plongé les internautes dans une profonde tristesse.

Ce jeudi 31 mars, ils ont demandé des mouchoirs en regardant ce nouvel épisode de “Pékin Express : Au Pays de l’Aigle Royal”. Puis huit événements particulièrement émotif et l’élimination de Sarah et Charlotte, le quatuor final était prêt à se battre pour se qualifier pour les demi-finales. Au cours de cette soirée, le couple de rêve, les Belges, les cousins ​​espiègles et le duo grand-père/petit-fils ont redoublé d’efforts par des températures proches des 45 degrés. Partis de Petra, en Jordanie, les couples encore en compétition se sont dirigés vers l’incroyable désert du Wadi Rum. Une chose est sûre, c’est que les équipes de M6 ont fait des déplacements les spectateurs à travers des paysages extraordinaires.

Découvrez le portrait de Stéphane Rotenberg :

Comme l’a souligné Stéphane Rotenberg, le désert du Wadi Rum est un lieu emblématique et bien connu. De grandes productions cinématographiques ont été tournées sur cette terre légendaire, dont Star Wars. Qu’il suffise de dire que dans cette annonce, les candidats de “Pékin Express” ils avaient des étoiles dans les yeux, mais il n’y avait pas qu’eux. Les internautes ont mis en avant ces vues impressionnantes.

ADVERTISEMENT

“C’est cruel”

Mais si les paysages valaient le détour, c’était un moindre mal pour les quatre couples. Et à cause de la production il avait prévu des événements encore plus fous que les précédents. Après avoir fait de l’auto-stop, les concurrents atteignirent le panneau “interdiction de voiture” et découvrirent ainsi ce qui les attendait… Ils devaient parcourir trois kilomètres dans un trolleybus, en le poussant avec deux bâtons. Une épreuve physique particulièrement intense en dessous de 45 degrés. En entendant les instructions, les téléspectateurs ont été choqués et rapidement inquiets pour le grand-père de “Beijing Express”. Depuis le début de l’aventure, Jean-Claude, 72 ans, affiche un mental d’acier et a prouvé ses exploits de show en show. Cependant, les utilisateurs de Twitter ont exprimé leur grande inquiétude. Pour eux c’est “la torture” et ils craignent le pire.

Malgré les craintes des internautes, Jean-Claude n’a pas failli. Il a même remotivé son petit-fils qui s’était emporté au début de la compétition. Une fois de plus, le grand-père d’Axel a fait preuve d’une force physique et mentale incroyable. Grâce à lui, ils sont arrivés à la troisième place, prouvant à toute la France que “JC” est un vrai “guerrier”.

ADVERTISEMENT

une vague d’admiration

Pourtant, si la première épreuve a fait halluciner les candidats et les internautes, la suite a été encore plus redoutable. Les couples ont dû parcourir 13 kilomètres dans le désert à dos de chameau. L’un s’assit, devant balancer un verre d’eau sur un plateau, tandis que le second devait traîner l’animal. Si ce conteneur chavirait, ils devraient tous les deux attendre trois minutes sur place avant de reprendre leur route. Une épreuve intense, toujours sous un soleil brûlant. Pour cette étape, Axel a décidé de monter à dos de chameau, car son grand-père a “les mains tremblantes”. Par conséquent, Jean-Claude a dû marcher de nombreux kilomètres, s’enfonçant dans le sable brûlant. Après trois heures de calvaire sans rechigner, ce candidat au grand cœur a impressionné tous les Twittos. Pour eux, “JC” pour les amis proches, est un exemple de respect et de force. Une vague d’admiration a déferlé sur le réseau social envers l’oiseau bleu.

“Les larmes coulent seules”

Malheureusement, ce que tout le monde craignait s’est produit. Epuisé, le grand-père de l’aventure s’effondre au sol. Une fois au sol, il ne pouvait plus se relever. Cependant, il a essayé à plusieurs reprises de se remettre sur pied. Il a même voulu recommencer, mais inquiet pour son grand-père, Axel a préféré arrêter la course. Il a ensuite félicité son mentor et lui a dit qu’il était fier de lui. Mais devant les larmes de Jean-Claude, qui ne voulait pas baisser les bras, aucun internaute n’a pu cacher son émotion. L’homme de 72 ans au mental d’acier a fait pleurer de nombreux utilisateurs de Twitter. Une séquence émouvante qui restera gravée dans les esprits.

Finalement, les chouchous de cette 15e saison de “Pékin Express” n’ont pas réalisé leur dernier rêve, celui de remporter l’aventure. Lors du duel final, Axel et Jean-Claude se sont inclinés, non sans mérite, devant le couple de rêve.

Vous pourriez également être intéressé par ce contenu :

Leave a Comment