Boris Johnson promet des véhicules blindés et des missiles anti-navires à l’Ukraine

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, en visite surprise samedi à Kiev, a promis de fournir à l’Ukraine des véhicules blindés et des missiles anti-navires. À la suite d’une attaque au missile contre la gare de Kramatorsk, dans l’est de l’Ukraine, qui a fait au moins 52 morts, dont cinq enfants, le président ukrainien exhorte les dirigeants internationaux à organiser une “réponse mondiale forte”. De son côté, la Russie nie toute responsabilité dans l’attentat.

  • 21h40 : Cinq civils tués dans des bombardements à l’est selon les autorités ukrainiennes

Cinq personnes ont été tuées et cinq autres blessées samedi dans le bombardement russe dans l’est de l’Ukraine, qui attend une importante offensive russe sur ce territoire, a indiqué le gouverneur régional sur Telegram dans la soirée.

“Aujourd’hui, cinq personnes sont mortes à la suite d’attaques russes dans la région de Donetsk. (…) Cinq autres personnes ont été blessées”, a déclaré Pavlo Kyrylenko.

  • 19h46: L’Ukraine annonce un nouvel échange de prisonniers avec la Russie

L’Ukraine a annoncé avoir procédé à un “troisième échange” de prisonniers avec la Russie depuis le début de l’invasion russequi a permis la libération de 12 soldats ukrainiens et de 14 civils.

“Sur ordre du président Volodymyr Zelensky, un troisième échange de prisonniers a eu lieu aujourd’hui. Douze de nos militaires, dont une femme officier, rentrent chez eux. Nous avons également autorisé la libération de 14 civils, dont neuf femmes, ce qui fait un total de 26 personnes », a écrit la vice-première ministre ukrainienne Iryna Vereshchuk sur Telegram.

  • 19h37 : Les autres pays doivent “suivre l’exemple” de Londres, selon Volodymyr Zelensky

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé les pays occidentaux à “suivre l’exemple” du Royaume-Uni dans le soutien militaire à l’Ukraine et à la sanctions contre la Russie.

“Les autres États démocratiques occidentaux doivent suivre l’exemple du Royaume-Uni”, a-t-il déclaré aux côtés du Premier ministre britannique Boris Johnson, qui s’est engagé à fournir à Kiev des véhicules blindés et des missiles anti-navires.

“Il est temps d’imposer un embargo total sur les hydrocarbures russes, de nous augmenter les livraisons d’armes”, a-t-il poursuivi.

  • 18h43 : Boris Johnson offre des blindés et des missiles anti-navires à l’Ukraine

Le Premier ministre britannique Boris Johnson s’est rendu samedi à Kiev et s’est engagé à fournir à l’Ukraine des véhicules blindés et des missiles anti-navires, rendant hommage à l’armée ukrainienne pour “le plus grand fait d’armes du 21e siècle”.

“C’est grâce au leadership inébranlable du président Zelensky et à l’héroïsme et au courage invincibles du peuple ukrainien que les desseins monstrueux de (Vladimir) Poutine sont contrecarrés”, a déclaré Boris Johnson après sa rencontre avec Volodymyr Zelensky, selon un communiqué de son prestations de service.


  • 16h35 : Plus de 10 milliards d’euros récoltés pour l’Ukraine lors d’une collecte internationale

Une levée de fonds internationale a permis de récolter 10,1 milliards d’euros pour soutenir l’Ukraine envahie par l’armée russe, a annoncé samedi le président de la Commission européenne lors d’une levée de fonds à Varsovie. Ursula von der Leyen.

“Le monde a finalement promis 9,1 milliards d’euros dans le cadre de la campagne [Stand up for Ukraine] […] En outre, la Commission, en collaboration avec la BERD, ajoute 1 milliard supplémentaire pour les personnes déplacées en Ukraine. C’est fantastique. Donc 10,1 milliards d’euros”, a déclaré Ursula von der Leyen.

  • 16h14 : Boris Johnson est à Kiev pour rencontrer Zelensky

Le Premier ministre britannique Boris JohnsonUne visite surprise à Kiev a débuté samedi par une rencontre personnelle avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky, a annoncé Andriï Sybyga, chef adjoint de la présidence ukrainienne.

“La Grande-Bretagne est un chef de file du soutien militaire à l’Ukraine, un chef de file de la coalition anti-guerre, un chef de file des sanctions contre l’agresseur russe”, écrit Andrïi Sybyga sur Facebook, publiant une photo montrant les deux dirigeants en train de discuter. Boris Johnson est le premier dirigeant du G7 à se rendre en Ukraine depuis le début de l’invasion russe le 24 février.

Boris Johnson s’est rendu en Ukraine “pour rencontrer en personne le président Zelensky, dans un geste de solidarité avec le peuple ukrainien” et envisage d’y “présenter un nouveau paquet d’aide financière et militaire”, a indiqué un porte-parole des services du Premier ministre britannique. Ministre.


  • 14h42: L’Ukraine est “toujours prête” pour des pourparlers avec la Russie, selon Volodymyr Zelensky

président ukrainien, Volodymyr Zelenskia réaffirmé samedi sa volonté de négocier avec la Russie pour mettre fin aux combats.

“Nous sommes prêts à nous battre et en même temps à chercher des voies diplomatiques pour arrêter cette guerre. Pour le moment, nous envisageons un dialogue parallèle”, a assuré le président ukrainien lors d’une conférence de presse avec le ministre autrichien des Affaires étrangères en visite, Karl Nehammer. et Boutcha, au nord-ouest de la capitale ukrainienne, est devenu un symbole des atrocités de l’invasion russe.

  • 12h55 : plus de 4,4 millions de réfugiés, un record depuis la Seconde Guerre mondiale

Plus de 4,4 millions de réfugiés ukrainiens ont fui leur pays depuis l’invasion ordonnée par le président russe, Vladimir Poutine, le 24 février, selon les chiffres du Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR). Le HCR a enregistré exactement 4 441 663 réfugiés ukrainiens samedi. C’est 59 347 de plus que lors du décompte précédent de vendredi.

Environ 90 % de ceux qui ont fui l’Ukraine sont des femmes et des enfants, et les autorités ukrainiennes n’autorisent pas le départ des hommes en âge de servir. L’Europe n’avait pas connu un tel afflux de réfugiés depuis la Seconde Guerre mondiale.


  • 11h55 : Moscou accuse YouTube de bloquer le compte de la chaîne parlementaire russe

Des responsables russes ont accusé YouTube, propriété du géant américain Google, de suspendre le compte de la chaîne parlementaire russe, promettant des représailles qui faisaient craindre un blocus russe du service.

Le président de la Douma Viatcheslav Volodine a affirmé que la chaîne YouTube de la chambre basse du parlement russe, “Douma-TV”, avait été bloquée, dénonçant une mesure de Washington qui viole “les droits” des Russes.

  • 11h44 : Deux tableaux, dont celui d’un oligarque russe, bloqués par la France

Deux tableaux de la collection Morozovdont celui d’un oligarque russe et un autre appartenant à un musée ukrainien, exposés à la Fondation Vuitton à Paris depuis septembre, “resteront en France”, a annoncé le ministère de la Culture à l’AFP.

Le premier tableau “restera en France tant que son propriétaire, un oligarque russe, restera soumis à une mesure de gel des avoirs”, a indiqué le ministère, sans en nommer le propriétaire, tandis que le second, appartenant au Musée des Beaux – Arts de Dnipropetrovsk en Ukraine, restera “jusqu’à ce que la situation dans le pays permette son retour en toute sécurité”.

  • 11h13 : L’armée russe détruit un dépôt de munitions sur la base ukrainienne (Interfax)

Les forces russes ont détruit un dépôt de munitions sur la base aérienne de Myrhorod, dans le centre de l’Ukraine, a rapporté l’agence de presse Interfax, citant le ministère russe de la Défense. Un avion de chasse MiG-29 de l’armée de l’air ukrainienne et un hélicoptère Mi-8 ont également été détruits lors de l’attaque contre la base dans la région de Poltava, a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense.

  • 10h37 : le gouverneur de Lougansk appelle à davantage d’évacuations civiles

Le gouverneur de Lougansk a demandé que davantage de civils soient évacués de la région de l’est de l’Ukraine où les bombardements se sont intensifiés ces derniers jours et où l’armée russe renforce ses troupes.

S’exprimant à la télévision, Serhiy Gaidai a déclaré que 30% des habitants se trouvaient toujours dans la région et avaient reçu l’ordre d’évacuer.

  • 9h03 : L’Allemagne renforce son infrastructure d’abris souterrains

L’Allemagne a commencé à renforcer ses abris souterrains et à constituer des réserves d’urgence en cas de guerre, a rapporté samedi le journal Welt am Sonntag, citant le ministre allemand de l’Intérieur.

  • 7h26 : “Un missile Tochka-U aurait touché la station de Kramatorsk”

“Plusieurs milliers de personnes – on parle de 4.000 – attendaient leur train à la gare de Kramatorsk, suite à une consigne d’évacuation émise par les autorités nationales”, explique Roméo Langlois, envoyé spécial à Kharkiv qui revient sur les circonstances de l’attentat meurtrier. à Kramatosk.


  • 4 heures du matin : Volodymyr Zelensky appelle à une “réponse mondiale forte” après le massacre de Kramatorsk

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé à “une réponse mondiale ferme” après la bombardement meurtrier depuis une gare de l’est de l’Ukraine, à Kramatorsk, où des civils se sont rassemblés pour fuir la région, craignant une offensive russe, un massacre qui a suscité une vive indignation occidentale.

“Il s’agit d’un énième crime de guerre russe pour lequel toutes les personnes impliquées seront tenues pour responsables”, a déclaré le président Zelensky dans un message vidéo, faisant référence à l’attaque au missile de vendredi qui a tué 52 personnes, dont cinq enfants, selon un rapport final des autorités locales russes. . .

Le président américain Joe Biden a dénoncé une “horrible atrocité” commise par Moscou, et la diplomatie française un “crime contre l’humanité”.

Leave a Comment