Cinq musées inattendus à découvrir dans la capitale autrichienne

Une cathédrale dans une station de métro, un musée dédié au crime ou à l’art funéraire… Notre sélection de lieux (d)étonnants à découvrir dans la capitale autrichienne.

Le Belvédère, l’Albertina, le Musée Léopold… Si ces musées font partie des incontournables de Vienne, c’est oublier que, parmi la centaine que compte la capitale autrichienne, d’autres valent le détour. Plus discrets et moins fréquentés, ils surprennent par leur thème et leur parcours de visite. Le Carte de la ville de Vienne propose l’entrée gratuite ou à prix réduit dans certains de ces musées ainsi que l’accès gratuit aux transports en commun.

Le Musée du Globe

Indissociable des voyages et des grandes découvertes, le globe est au centre du Globenmuseum, rattaché à la bibliothèque nationale deL’Autriche. Histoire, usages, techniques de fabrication… Vous saurez tout sur cet objet cartographique, outil indispensable aux géographes et aux astronomes. Terrestres ou célestes, imprimés ou en relief, environ 250 d’entre eux sont exposés au public parmi les 750 que compte la collection du musée, dont le plus ancien date de 1536. Le billet donne également accès au musée de l’espéranto situé dans le même bâtiment et qui s’intéresse, au-delà du simple espéranto, aux “langues construites” comme le Klingon de la série Star Trek.

Musée du globe, Palais Mollard, Herrengasse 9, 1010 Vienne. Tel. : +43 1 534 10 710. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h (jeudi fermeture à 21h). Billet plein tarif : 5 € (donne également accès à Musée de l’espéranto).

Le Musée funéraire

Le musée funéraire est situé dans le cimetière central de Vienne. B&F Vienne/Check Point Media

Pas étonnant que le musée funéraire (Bestattungsmuseum) se déroule… dans un cimetière. Et pas n’importe lequel : le cimetière central de Vienne, l’un des plus grands d’Europe, où sont enterrés Beethoven, Franz Schubert et le chanteur Falco, surnommé le « premier rappeur blanc ». A l’entrée du musée de 300 m², installé dans l’ancienne morgue « contagieuse », le visiteur est accueilli par deux mannequins déguisés en pompes funèbres, puis parcourt un chemin jalonné de cercueils, corbillards et masques mortuaires. Si l’exposition joue volontairement la carte de l’humour noir et minimise la mort, elle n’oublie pas de retracer sérieusement les différentes étapes d’une cérémonie funéraire, de la mort au souvenir, en passant par l’inhumation, tout en récupérant l’office d’embaumeur dans ses lettres de noblesse.

musée funéraire, Simmeringer Hauptstr. 234, 1110 Vienne. Tel. : +43 01 760 67. Ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 16h30. Billet plein tarif : 7 €.

Le musée du crime

Portraits, articles de presse, dossiers de police… Plongez dans la face cachée de Vienne ! Anne Seyrl – Musée criminel de Vienne

Si aujourd’hui Vienne est connue comme l’une des villes les plus agréables et le plus sûr du mondeIl n’en a pas toujours été ainsi. Pour s’en convaincre, il suffit de visiter le Musée du Crime, qui présente l’histoire du crime en Autriche du Moyen Âge à nos jours. Il est situé dans un ancien bâtiment datant de 1685 et qui abrita entre 1899 et 1939 le musée de la Police Impériale et Royale de Vienne. Du système pénal à l’époque médiévale aux affaires pénales les plus récentes, en passant par les tentatives d’assassinat sur la famille impériale, la face cachée de Vienne n’aura plus de secrets pour vous !

Musée du crime de Vienne, Grosse Sperlgasse 24, 1020 Vienne. Tel. : + 43 664 300 56 77. Ouvert du jeudi au dimanche de 10h à 17h (tous les jours pendant les vacances scolaires). Billet plein tarif : 9,90 €.

La chapelle de Virgile

La chapelle Virgile est située à l’intérieur de la station de métro Stephansplatz, sous la célèbre cathédrale Saint-Étienne. Musée de Vienne – Collectif Fischka/Kramar avec Sabine Wolf

Parmi les milliers de passagers qui transitent par la station de métro Stephansplatz, située au cœur de Vienne, beaucoup ignorent qu’elle abrite une chapelle vieille de huit siècles. C’est même en 1973, lors de la construction du métro, que fut découverte la chapelle Virgile (Virgilkapelle) datant de 1230. L’édifice en contrebas de la célèbre cathédrale Saint-Étienne possède l’intérieur gothique le mieux conservé de Vienne. A l’occasion de sa réouverture en 2015 après d’importants travaux de restauration, le site s’est doté d’un parcours muséographique assez rapide à parcourir (moins de 30 minutes) qui retrace les origines de la Vienne de l’Empire romain au XVIe siècle.

Virgilkapelle, Stephansplatz (station de métro), 1010 Vienne. Tel. : +43 664 882 93 930. Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h. Billet plein tarif : 5 €.

Le musée Viktor Frankl

Une visite interactive de l’appartement où vécut le philosophe Viktor Frankl nous familiarise avec le concept de logothérapie. Pete-Train_Art

Représentant de la troisième école viennoise de psychothérapie après celle de Sigmund Freud (qui a aussi son musée à Vienne) et Alfred Adler, Viktor Frankl (1905-1997) est le fondateur de la logothérapie (thérapie centrée sur le sens) et de l’analyse existentielle. Dans l’intimité du petit appartement où il vécut près de 50 ans après s’être échappé des camps nazis, le musée propose une visite ludique et interactive qui invite à s’interroger sur le sens de la vie. Pour mieux appréhender le sujet, qui n’est pas forcément très accessible, faites une visite guidée.

Musée Victor Frankl, Mariannengasse 1/15, 1090 Vienne. Tel. : +43 699 109 610 68. Ouvert vendredi, samedi et lundi de 13h à 18h. Billet plein tarif : 8 €.

Leave a Comment