ADVERTISEMENT

Covid-19 au Maroc : 38 nouvelles contaminations en 24h, 1 mort et 577 cas actifs

Un décès, 38 nouveaux cas de contamination et 89 guérisons ont été confirmés dans le Royaume les 27 et 28 mars 2022. Les cas toujours actifs s’élèvent à 577, tandis que plus de 6,11 millions de personnes ont reçu la troisième dose. Le suivi de la pandémie, en chiffres.

Nouveaux cas de contagion, références, nombre de dépistages effectués, vaccinations, etc. Pour en savoir plus sur l’évolution du coronavirus au Maroc, cliquez sur ce lien : https://covid.le360.ma.

ADVERTISEMENT
Rapport du 28 mars

© Copyright : Ministère de la Santé

Au Maghreb, l’Algérie ne communique pas le nombre de tests de détection, ce qui laisse penser que le nombre de contaminations est bien supérieur aux chiffres officiels. La dernière évaluation a cessé de rapporter 8 nouveaux cas infectés par le Covid-19 et 8 guérisons. Le pays ajoute 265.629 cas de contamination, dont 6.873 décès et 178.251 guéris.

ADVERTISEMENT

En Tunisie, il y a eu 166 nouveaux cas de contamination, 2 morts et 1.208 guéris, selon le dernier bilan disponible. Le pays totalise 1 029 762 cas de contamination, dont 28 065 décès et 983 630 guérisons depuis mars 2020.

En Mauritanie, il y a eu une reprise, selon le dernier rapport disponible. Le pays a enregistré 58 665 cas de contamination au Covid-19, dont 981 décès et 57 676 guérisons.

L’Espagne a levé lundi l’exigence de quarantaine pour les cas bénins de Covid-19 et ne suivra désormais que les personnes gravement malades ou vulnérables, dans le cadre d’une nouvelle stratégie visant à traiter la maladie comme endémique.

Le pays, l’un des plus touchés d’Europe par la première vague de Covid-19 et qui avait décrété l’un des confinements les plus stricts au monde au printemps 2020, a justifié ce virage par la très forte immunité de la population et la faible courant d’incidence.

Comme le gouvernement l’a annoncé en janvier, sa volonté est de traiter le Covid-19 non plus comme une pandémie, mais comme une maladie endémique dont le suivi épidémiologique ressemblera à celui de la grippe.

Confinement en deux temps : la moitié de Shanghai est mise sous verre lundi alors que la capitale économique chinoise de 25 millions d’habitants fait face à sa pire épidémie de Covid-19 en deux ans.

Les Shanghaiens vivant à l’est de la ville sont confinés jusqu’au 1est avril à 5 ​​heures du matin à leur domicile, avec interdiction de sortir. A cette date, ce sera le tour de la partie ouest.

L’annonce de cette mesure dimanche soir a provoqué un afflux de voisins vers les grandes surfaces. Beaucoup d’entre eux sont fatigués de l’impuissance des autorités à enrayer cette flambée épidémique malgré plusieurs semaines de restrictions.

La partie confinée ce lundi est celle de “Pudong”, qui comprend, entre autres, le principal aéroport international de la ville et le célèbre quartier des affaires avec ses immenses et emblématiques gratte-ciel.

A partir de vendredi, ce sera “Puxi”, la moitié ouest de Shanghai, qui sera sous verre. Il comprend notamment la célèbre artère historique du Bund, en bordure du Huangpu, le fleuve qui traverse la ville.

Le Ghana a annoncé lundi la réouverture de ses frontières terrestres et maritimes, fermées depuis deux ans en raison du coronavirus, afin de réactiver son économie dans un contexte de crise économique mondiale.

Le port du masque dans les lieux publics n’est plus obligatoire, a également annoncé le président Nana Akufo-Addo lors d’un discours diffusé dimanche soir à la télévision.

D’autres mesures prises en mars 2020 pour contenir l’épidémie dans ce pays d’Afrique de l’Ouest ont également été levées. Par exemple, les voyageurs vaccinés n’ont plus à présenter un test PCR négatif à l’entrée sur le territoire.

La pandémie a officiellement tué au moins 6.147.947 personnes dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP.

Les États-Unis sont le pays qui compte le plus de morts (1 003 467), devant le Brésil (658 926), l’Inde (521 066) et la Russie (367 351).

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, compte tenu de la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois supérieur à celui officiellement établi.

Leave a Comment