DIJON : Le festival Théâtre en Mai propose “des histoires du présent qui servent à traverser notre temps”

Le festival organisé par le Théâtre Dijon Bourgogne se déroulera du 19 au 29 mai. La nouvelle directrice Maëlle Poésy a présenté le programme ce jeudi 7 avril, en présence des élues Isabelle Poifol-Ferreira et Christine Martin.

La 32e édition du festival Théâtre en Mai se veut ouverte sur Dijon et sur le monde. Du 19 au 29 mai 2022, des spectacles seront proposés dans les espaces du Théâtre Dijon Bourgogne, au Parvis Saint-Jean et à la Salle Jacques Fornier, ainsi qu’hors les murs.

Ce jeudi 7 avril 2022, la nouvelle directrice Maëlle Poésy a présenté la programmation de Théâtre en Mai – le festival où elle a fait ses débuts de réalisatrice – entourée de Claire Guièze, directrice adjointe, et de Kevin Keiss, auteur-dramaturge associé.

Nommée en juillet 2021 à la tête du Théâtre Dijon Bourgogne, centre dramatique national, par le ministre de la Culture, Maëlle Poésy succède à Benoît Lambert (lire le communiqué de presse); une nomination saluée par le maire de Dijon (lire le communiqué de presse).

« Le théâtre est là pour nous permettre de mieux comprendre le monde »

“Le théâtre en mai, c’est cette merveilleuse période de l’année où les possibles sont grands ouverts”, s’enthousiasme Christine Martin (PS) en prenant la parole, “c’est riche, c’est fort, c’est un moment très attendu.

« Nous vivons des temps complexes depuis des années. On a vécu des réfugiés perdus en mer, on a vécu des massacres et des bombardements, je pense à Alep, je pense à l’Afghanistan, et aujourd’hui, aux portes de l’Europe, je pense à l’Ukraine », déclare gravement l’assistante culturelle du maire de Dijon. .

“Aujourd’hui on fait taire les artistes, on empêche les filles d’aller à l’école”, développe Christine Martin. “Nous sommes dans un monde extrêmement dur et je sais que le théâtre est là peut-être pour nous consoler mais aussi, et très sûrement pour ouvrir nos horizons, pour nous permettre de mieux comprendre le monde, peut-être, parce que les auteurs d’aujourd’hui, parce que les metteurs en scène d’aujourd’hui sont là, au cœur du monde, ils ne peuvent y échapper.

“Attention à la jeune création”

Après avoir rappelé les aides régionales dont a bénéficié le secteur du spectacle vivant pendant la crise sanitaire, Isabelle Poifol-Ferreira (PRG), conseillère régionale Bourgogne-Franche-Comté chargée de la culture, indique son « plaisir de revoir ce festival attendu ».

La représentante de la Région souligne “l’attention portée à la jeune création” par la directrice du centre dramatique national ainsi que son “soutien à la professionnalisation des jeunes artistes ou techniciens”.

Selon Isabelle Poifol-Ferreira, “les valeurs d’humanisme et les valeurs d’engagement et de solidarité” portées par les directeurs successifs du Théâtre Dijon Bourgogne se retrouvent dans le projet culturel de Maëlle Poésy.

« A l’heure où les tristes forces voudraient rejeter massivement les étrangers, à l’heure où nous voulons les ramener à la violence et à la misère de leur pays – il y a l’Ukraine, la Syrie et de nombreux pays africains – nous avons le devoir non seulement de les accueillir mais nous avons aussi le devoir de les aider », lance l’élu régional. « Il faut affirmer que l’ouverture au monde est un enrichissement mutuel ».

“Le festival remet la question des écritures contemporaines au centre”

« Je suis née pour mettre en scène ici en 2011 en présentant mon premier spectacle au festival Théâtre en Mai », raconte Maëlle Poésy, partageant son enthousiasme à l’idée de présenter l’édition 2022 du festival.

“J’ai pleinement conscience de ce que représente ce festival pour les compagnies jeunes et émergentes, mais aussi de cette rencontre très particulière entre le public dijonnais et ce moment du festival Théâtre en Mai”, souligne le directeur du Théâtre de Bourgogne à Dijon.

“Le festival met en son centre la question de l’écriture contemporaine, dans toute sa diversité, avec les langages plastiques, textuels, physiques, la vidéo, la musique…”, souligne-t-il.

« Ce seront des rencontres avec des auteurs, des auteurs vivants qui nous parlent du monde d’aujourd’hui mais qui, pour nous, le transcendent dans des propositions scéniques. (…) Ce sont des histoires du présent qui servent à traverser notre temps et, in fine, à le questionner, le partager, le questionner ensemble », indique Maëlle Poésy.

La réalisatrice conclura son discours par une citation de Lessia Oukraïnka (1871-1913), poétesse ukrainienne : “Non, en larmes, je continue de sourire et de chanter au milieu des malheurs, sans espoir, je veux quand même avoir de l’espoir.”

Bal littéraire le 27 mai

Spectacles extra-muros, accueil d’artistes internationaux, lieu privilégié pour des publics éloignés de la culture… Maëlle Poésy défend un festival “réinventé” : “comme lieu de rencontre des identités artistiques”.

Le salon du Parvis Saint-Jean favorisera “l’hospitalité, la convivialité, la joie”, précise Kevin Keiss. Il sera régulièrement animé de spectacles et d’événements.

Ainsi, un “concert surprise” est prévu le 21 mai. Un “bal littéraire” est annoncé pour le 27 mai. Sur le modèle inventé par la Coopérative d’écriture de Reims, les trois auteurs associés -Gustave Akakpo, Julie Ménard et Kevin Keiss- se réuniront quatre jours avant le festival pour définir une dramaturgie, écrire une pièce et établir un playlist. L’accès à ces deux événements sera gratuit sur réservation.

Les partenaires culturels du festival sont la Minoterie, le théâtre Mansart, l’Ateneo et le Consortium, ainsi que la librairie La fleur qui pous à l’intérieur.

Tous les soirs, la cuisine flottante proposera une restauration au Parvis Saint-Jean.

La billetterie du Théâtre en Mai ouvrira le 12 avril, à 13 h, sur place ou à le site Web.

A noter que la saison 2022-2023 débutera par un spectacle mis en scène par Maëlle Poésy d’après une pièce chorale de Stefano Massini : “7 minutes”. La prévente aux festivaliers à tarif préférentiel débutera également le 12 avril.

Jean-Christophe Tardivon

Fiche de présentation du festival Théâtre en Mai par le Théâtre Dijon Bourgogne









Leave a Comment