en pharmacie, gratuit, à jeun ou pas ?

La prise de sang pour détecter le virus du SIDA (VIH) peut se faire en pharmacie et en laboratoire. C’est gratuit? Quand le faire ? Une ordonnance est-elle nécessaire ? Faut-il être à jeun ?

Près de 6,2 millions de tests détection du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) sont fabriqués en la France chaque annéeselon les chiffres de l’Assurance Maladie, avec entre 6 000 et 6 500 nouvelles découvertes de séropositivité par an. En 2020, 30% des infections à VIH ont été découvertes à un stade avancé de l’infection Le dépistage doit être Un accès facile au plus grand nombre. Le dépistage du VIH peut savoir si vous êtes infecté par le virus responsable de Page. Cette maladie débute parfois plusieurs années après la contamination, étant en une bonne santé ne signifie pas que vous êtes séronégatif. De plus, la détection précoce permet de bénéficier d’un traitement le plus tôt possible et donc de vivre beaucoup plus longtemps. Projeté par échantillon de sang Elle peut se faire en laboratoire ou en pharmacie. C’est gratuit? Quand le faire ? Une ordonnance est-elle nécessaire ? Faut-il être à jeun ? Guide pratique.

Quand se faire tester pour le VIH ?

N’importe qui peut se faire dépister quand il le souhaite, peu importe la raison qui l’amène à ce processus. Vous pouvez donc faire ce test à tout moment.

  • Si vous avez pris un risque (rapport sexuel non protégé, rupture préservatif…). D’abord pour savoir ce qui se passe et aussi pour protéger leurs futurs partenaires.
  • Si vous voulez avoir des relations sexuelles sans préservatif avec votre compagnon. Indépendamment de ce qu’il vous dit, même s’il a déjà été testé, vous devriez tous les deux vous faire tester.
  • Elle est obligatoire dans certains cas : pour donateurs de sang ou d’organes, pour les donneurs de sperme, pour les donneuses de lait. Il est aussi systématiquement proposé aux femmes enceintes.

Il est réalisable pour tous les assurés de la sécurité sociale et leurs ayants droit (y compris les allocataires de l’assistance médicale de l’État (AME). Toute personne, sans risque d’exposition à un risque de contamination, doit se faire dépister pour le VIH. au moins une fois dans sa vie entre les âges de 15 et 70 ans, insiste l’Assurance maladie.

Qui devrait être testé régulièrement pour le VIH ?

Il est conseillé à certaines personnes de se faire tester de façon régulière pour le VIH Sont concernés :

  • hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (révision recommandée tous les 3 mois) ;
  • la utilisateurs de drogues injectables (sélection annuelle);
  • la personnes provenant de régions où l’infection par le VIH est courante et surtout l’Afrique subsaharienne et les Caraïbes (sélection annuelle).

Il est conseillé à certaines personnes de se faire tester exactement pour le VIH, dans les circonstances suivantes :

  • pour un couple projetant d’avoir un enfant ou pendant la grossesse;
  • dans une première ordonnance de contraception ;
  • en cas de projet d’arrêt du préservatif ;
  • en cas de demande d’interruption volontaire de grossesse;
  • après un viol;
  • pendant son incarcération ;
  • après exposition à un risque de contamination par le VIH (risque sexuel, sanguin ou professionnel) ;
  • lors du diagnostic d’une infection sexuellement transmissible (IST), de l’hépatite B ou de l’hépatite C ou tuberculose ;
  • en présence d’un tableau clinique évocateur d’une primo-infection (premier contact) par le VIH.

Quels sont les types de tests VIH ?

Le dépistage du VIH repose sur plusieurs techniques, toutes basées sur la recherche du virus dans le sang :

► Le La sérologie VIH réalisée en laboratoire est la tester élise 4ème génération détectant les anticorps anti-VIH-1 et anti-VIH-2 ainsi qu’un antigène viral appelé P24. C’est le test le plus fiable.

  • Si le test est négatifla personne peut dormir tranquille tant que le dernier risque d’exposition au virus remonte à 6 semaines ou plus.
  • Si le test est positif, un autre test appelé Western-Blot est effectué qui recherche différents anticorps pour confirmer le diagnostic. Si ce dernier est négatif, le dépistage doit être répété un peu plus tard.

Un test d’orientation diagnostique rapide (APPARTEMENT VIH) qui permet d’avoir un résultat en 30 minutes maximum. Elle se fait la plupart du temps avec une goutte de sang prélevée au bout du doigt (elle peut aussi se faire avec le liquide présent dans les gencives). Détecte les anticorps anti-VIH-1 et anti-VIH-2. Cela peut aussi être fait chez Cegidd, PMI.

  • Si le test est négatifla personne peut être calme tant que son dernier risque d’exposition remonte à 3 mois ou plus.
  • Si le test est positifle résultat doit être confirmé par un test sanguin Elisa de 4ème génération en laboratoire.

Un autotest VIH, qui est un TROD pouvant être utilisé par toute personne souhaitant se tester à la maison. L’échantillonnage et l’interprétation sont effectués par l’intéressé. L’autotest peut détecter les anticorps anti-VIH dans les 30 minutes à partir d’une goutte de sang ou de liquide sécrété par les gencives.

  • Si le test est négatifla personne peut être calme tant que son dernier risque d’exposition remonte à 3 mois ou plus.
  • Si le test est positifle résultat doit être confirmé par un test sanguin Elisa de 4ème génération en laboratoire.

Où se faire tester pour le VIH ?

Le dépistage du VIH et des IST est possible à différents endroits :

  • Dans un laboratoire public ou privé
  • Dans un centre d’information, de dépistage et de diagnostic gratuit (CEGIDD) qui regroupe les centres de dépistage anonyme et gratuit (CDAG) et les centres d’information, de dépistage et de diagnostic des IST (CIDDIST). Ils proposent des tests de dépistage gratuits du virus du sida (à tous, y compris les personnes sans sécurité sociale, ainsi qu’aux allocataires de la sécurité sociale ou de l’AME qui souhaitent garder l’anonymat), mais aussi des hépatites et parfois d’autres IST.
  • Un centre d’éducation et de planification familiale (CPEF)
  • Un centre PMI (protection de la mère et de l’enfant)
  • Une association de lutte contre le sida
  • Un PASS (accès permanent aux soins médicaux)

A partir du 1er janvier 2022, Le dépistage du VIH est simplifié. C’est possible dans un laboratoire de la ville :

  • pas de frais initiaux
  • sans ordonnance
  • pas de date

Il s’agit d’un test sérologique ELISA qui est réalisé en prélevant un échantillon de sang. C’est le test VIH le plus fiable. Il faut attendre au moins 6 semaines. après avoir pris le risque de le faire (sans autre prise de risque durant cette période). Ce dispositif concerne les allocataires de la sécurité sociale et leurs ayants droit (y compris les allocataires de l’Assistance Médicale Gratuite ou AME). Les personnes sans sécurité sociale, ainsi que les allocataires de la sécurité sociale ou de l’AME qui souhaitent conserver l’anonymat, doivent contacter les centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) pour un dépistage. moin 2020, 5,2 millions de sérologies VIH ont été réalisées par les laboratoires de biologie médicale. L’activité de dépistage du VIH, qui avait augmenté entre 2013 et 2019, diminué entre 2019 et 2020 (-14%), en raison d’une baisse importante de l’utilisation de la détection lors du premier arrêt au printemps 2020.

En pharmacie, le test VIH disponible est un autodiagnostic qui se fait à domicile. L’autotest n’est pas non remboursé par l’assurance maladie (10 à 30 euros). C’est un autotest sanguin qui détecte les anticorps anti-VIH, par méthode immunologique, dans une goutte de sang capillaire extraite du bout du doigt.

Un résultat d’autotest n’est totalement fiable que si le dernier risque d’exposition au VIH remonte à au moins 3 mois.. Si une possibilité de contamination par le VIH est identifiée dans les 3 derniers mois, un résultat négatif ne permet pas de confirmer que la personne n’est pas séropositive.

► Un le résultat positif doit toujours être vérifié par un examen de laboratoire de biologie médicale. Le test de laboratoire est le plus fiable pour détecter le VIH. Les autotests ne détectent que la présence d’anticorps anti-VIH-1 et anti-VIH-2. Vous devriez également consulter un médecin sans tarder.

► Un résultat négatif ne peut être considéré comme fiable qu’en l’absence de prise de risque dans les 3 derniers mois. Sinon, vous devrez refaire le test.

Quel est le test le plus fiable pour détecter le virus du SIDA ?

Les tests ELISA de 4ème génération, réalisés en laboratoire, sont plus fiables (et utilisables plus tôt) que le TROD et les autotests. la Le test ELISA est réalisé sur du sérum ou du plasma, plus concentré en anticorps. Sang total capillaire utilisé par TROD et autotests sanguins. Ils détecter simultanément les anticorps anti-VIH-1 et anti-VIH-2 et l’antigène p24 du VIH-1, qui permet une détection précoce des infections. Vous devez attendre la période de 6 semaines avant de le faire. Les TROD et les autotests ne détectent que la présence d’anticorps anti-VIH-1 et anti-VIH-2.

Faut-il jeûner pour se faire tester pour le VIH ?

Le test de dépistage du SIDA consiste en une simple prise de sang et que vous pouvez effectuer dans un laboratoire d’analyse classique, en ville, pas besoin de jeûner.

Le test du SIDA est-il anonyme ?

Veuillez noter que les tests sanguins classiques (prises de sang) que votre médecin peut vous proposer n’incluent pas le test VIH. Ce n’est qu’avec votre accord ou parce que vous avez demandé au médecin qui vous prescrira ce test. Le résultat sera indiqué sur la fiche envoyée par le laboratoire (pour cette analyse, les résultats ne sont pas disponibles en ligne). D’un autre côté, votre médecin est soumis au secret médical, ne communiquera le résultat à personne d’autre que vous. Sachez également que le test de laboratoire est pris en charge à 100%, sans avance de frais à partir du 1er janvier 2022 pour les assurés et les ayants droit.

Combien de temps faut-il attendre pour passer un test de dépistage du VIH après avoir pris un risque ?

Si vous pensez avoir été exposé à un risque de contamination par le virus du sida (VIH), vous ne devez pas vous attendre :

Moins de 48 heures après avoir pris le risque Rendez-vous aux urgences d’un hôpital aussi vite que possiblede préférence dans les 4 premières heures, au plus tard dans les 48 heures. Pendant la journée, certains services spécialisés VIH et certains centres de dépistage (CEGIDD) peut vous aider Un traitement post-exposition (TEP) peut être prescrit.
Entre 48 heures et 6 semaines après la prise de risque En l’absence de symptômes infectieux, il faut attendre 6 semaines pour effectuer un contrôle sanitaire en laboratoire.
Entre 6 semaines et 3 mois Optez pour un test de dépistage en laboratoire (le plus fiable)
3 mois ou plus après avoir pris le risque Faites un test de laboratoire (le plus fiable) ou un test TROD (Cegidd) ou un autotest en pharmacie.

Source : Accompagnant la dispense d’un AUTO-ÉVALUATION DU VIH à la pharmacie – Ordre des pharmaciens. Mars 2019

Leave a Comment