En trente ans, Disneyland Paris est devenu la première destination touristique européenne

Qui aurait cru qu’une petite souris, esquissée par un crayon américain à la fin des années 1920, aurait conduit près d’un siècle plus tard à la création du poste de délégué interministériel en France ? En effet, plusieurs hauts fonctionnaires se sont succédé depuis 1987 à la présidence du “délégué interministériel du projet Euro Disneyland” pour en gérer, selon la préfecture de la région Île-de-France, les conséquences” développement et exploitation économiques, sociaux et culturels de ce parc d’attractions de l’est parisien.

→ RECHERCHE. Le monde selon Disney

Cela démontre l’importance économique de Disneyland Paris, qui a ouvert ses portes il y a trente ans, le 12 avril 1992. En trois décennies, le parc aura accueilli 375 millions de visiteurs, dont près de 60 % d’étrangers. Disneyland Paris est tout simplement la principale destination touristique européenne. Avec ses deux parcs à thème, ses sept hôtels et ses deux centres de congrès, le site a généré plus de 6 % des recettes touristiques de la France depuis son ouverture.

Industrialisation

“Disneyland n’a pas inventé le concept de parc de loisirs en France, mais lui a donné une dimension industrielle grâce, notamment, à une nouvelle approche marketing en Europe et, bien sûr, à la dimension universelle de l’univers Disney”, estime Guy Raffour, spécialiste du tourisme et directeur du Cabinet Raffour Interactive. « Il est incontestable que cela a dopé la consommation de voyages à la journée et de courts séjours, mais aussi l’attractivité de la France, et notamment de la région parisienne, pour de nombreux touristes étrangers. »

La société américaine n’a lancé qu’un seul parc en Europe, et la concurrence est féroce entre la France et l’Espagne. “Pourtant, à cette époque, on ne pouvait vraiment pas parler d’unanimité dans la région, se souvient Guy Raffour. Certains voyaient avec méfiance l’arrivée d’une grande machine américaine qui allait transformer tout un territoire où il n’y avait que des terres agricoles. »

→ LES FAITS. Disneyland Paris, une bonne affaire pour l’économie française

Car si tout le monde pense au parc de loisirs, le projet Euro Disney, c’était aussi l’aménagement de tout un territoire. Avec de nouveaux quartiers, des logements, des infrastructures de transport. Disneyland est également le premier employeur de Seine-et-Marne avec quelque 16 000 salariés.

Un programme d’investissement de 2 000 millions d’euros

Ce trentième anniversaire et les fêtes qui l’accompagneront pendant plusieurs semaines sont l’occasion de relancer le parc après deux saisons marquées par la COVID-19[feminine]ce qui a entraîné sa fermeture pour un total de onze mois et des pertes colossales. “C’était un coup d’autant plus dur que le parc avait réussi à remonter la pente financière en quelques années seulement”, se souvient Arnaud Aymé, consultant chez Sia Partners, qui souligne que l’aventure européenne de Disney n’a pas été facile.

« Le parc a longtemps été déficitaire car les investissements étaient importants, dit Arnaud Aymé. Rien qu’en 2002, pour l’ouverture du deuxième parc dédié au cinéma, Walt Disney Studios, la gestion du parc s’est endettée de 2 000 millions d’euros. Mais une succession d’événements, des attentats du 11 septembre à la grippe aviaire en Asie, a provoqué pendant quelques années une crise du tourisme international. De plus, Disneyland Paris a dû verser d’importantes redevances à sa maison mère américaine, très critiquée par les petits actionnaires. »

→ ANALYSE. Disney+, trublion du paysage audiovisuel

Cependant, le groupe américain s’est engagé dans une nouvelle phase de développement de Walt Disney Studios avec 2 000 millions d’euros supplémentaires. De nouvelles zones thématiques devraient ouvrir, dont une cet été dédiée à l’univers des super-héros Marvel. La possibilité de créer un troisième parc figure toujours dans la convention signée en 1987 avec l’Etat. Aujourd’hui, seule la moitié des 2 118 hectares concédés à Disneyland est utilisée.

Leave a Comment