Examen des propositions susceptibles de s’affranchir des restrictions d’investissement, sujet de la réunion du conseil d’administration du CRI de Beni Mellal – Khenifra

Hibapress / Saïd Frix

Conformément à l’article 13 de la loi n° 47.18 portant réforme des Centres Régionaux d’Investissement (CRI) et création des Commissions Régionales Unifiées d’Investissement (CRUI), le Wali de la région de Beni Mellal – Khenifra, M. Khatib El Hebil, a présidé, le mardi 29 mars 2022, au siège de la Wilaya, une réunion du conseil d’administration du CRI, en présence des Gouverneurs des provinces de la région, du président du Conseil Régional et de tous les membres dudit Conseil .
Au cours de cette réunion consacrée à l’examen du bilan des réalisations de la CRI pour l’année 2021, le wali de la région a précisé que le taux d’investissement agréé par la CRUI a augmenté de 58%, soit l’équivalent de 14 500 millions de dirhams. , contre 9 830 millions de dirhams au cours de l’année 2020. Il a également passé en revue les différentes difficultés rencontrées dans la réalisation de certains projets d’investissement qui ont été approuvés par cette commission au cours de l’année 2020. Dans ce sens, il a insisté sur le développement et le renforcement des mécanismes d’appui à l’investissement projets, soit dans leur phase de préparation ou d’étude par la CRUI, soit dans les phases d’exécution et d’exploitation, afin de surmonter les difficultés rencontrées par ces projets et, par conséquent, d’accélérer leur mise en œuvre sur le terrain.
S’agissant de la création et de l’accompagnement de l’entreprenariat, M. Khatib El Hebil a souligné la nécessité de déployer davantage d’efforts pour faire du CRI de Beni Mellal – Khenifra, un pôle d’attraction pour la création d’entreprises au niveau régional, tout en demandant un redoublement d’efforts. assurer un accompagnement efficace des PME et TPE, notamment en leur apportant les conseils et l’assistance nécessaires pour leur permettre de surmonter les difficultés qu’elles pourraient rencontrer.
Il a également exhorté les intervenants à mettre en œuvre tous les mécanismes nécessaires pour garantir la relance économique et le développement de l’offre territoriale liée aux investissements nécessaires au développement des différents atouts économiques dont dispose cette région.
De même, il a indiqué que la situation de l’emploi dans la région ne peut être améliorée qu’en intensifiant et en accélérant le rythme des investissements, notamment en surmontant tous les défis et obstacles qui les freinent, en adoptant les mesures nécessaires pour rendre le processus d’investissement plus flexible et fluide, diversifiant l’offre destinée aux investisseurs et améliorant le climat des affaires dans la région.
Pour sa part, le président du conseil régional a souligné que le conseil accorde une attention particulière à l’investissement et en fait un levier important pour réaliser le développement régional. Il a également exprimé sa volonté de travailler de concert avec tous les acteurs pour encourager et stimuler l’investissement, tout en appelant le CRI à assurer une ouverture à tous les acteurs de la région pour travailler ensemble dans un cadre de coopération et de coordination et faire face à tous les défis qui entravent la promotion de l’investissement et l’attraction des investisseurs dans la région.
Pour sa part, le directeur du CRI a fait une présentation qui comprenait le rapport des réalisations du centre pour l’année 2021, dans lequel il a mis en évidence les indicateurs les plus importants liés aux projets d’investissement, à la création et à l’accompagnement des entreprises, ainsi qu’aux efforts pour stimuler l’investissement et attirer les investisseurs. De même, les directeurs du pôle “Maison Investisseurs” et du pôle “Impulsion économique et offre territoriale” ont présenté le bilan des réalisations au cours de l’année 2021 au niveau de ces deux pôles.
Cette rencontre a été marquée par une discussion approfondie sur tous les aspects liés aux obstacles et contraintes qui limitent la réalisation d’un ensemble de projets d’investissement et l’attraction des investisseurs dans la région. Ce fut également l’occasion d’étudier les moyens nécessaires pour surmonter ces limitations, notamment en améliorant l’offre foncière, en facilitant l’accès au financement et en adoptant une fiscalité qui tienne compte des spécificités de la région.
Il est à noter qu’au cours de cette réunion tous les points à l’ordre du jour ont été approuvés, notamment le procès-verbal de la réunion précédente, le rapport du consultant spécialisé chargé d’évaluer les performances du CRI pour l’année 2021, ainsi que le rapport du délégué du gouvernement relatif à la gestion du CRI et de la CRUI pour l’année 2020.

Leave a Comment