Foodtruck Arena (Nintendo Switch) – Le test

Foodtruck Arena, développé par Cat-astrophe Games et édité par Gaming Factory, est sorti le 2 juillet 2021 sur Steam et Nintendo Switch. Ce jeu est un clone du célèbre jeu “Rocket League”, mais combien vaut-il vraiment ? C’est ce que nous verrons dans ce test.

Bon, c’est quoi le principe du jeu ?

Le principe du jeu est extrêmement simple : vous contrôlez un Food Truck dans un stade de football artificiel et vous devrez poser le ballon (ici une tomate) au fond des cages adverses. Vous pouvez jouer en 1V1 ou 2V2 avec 2 règles possibles : avoir un nombre de buts prédéfini ou avoir plus de buts que l’adversaire au bout d’un temps donné. Le jeu, contrairement à votre modèle, est en vue de dessus, donc nous voyons tout le terrain tout le temps. Il y a aussi des changements de météo possibles entre chaque match. Il y a aussi la possibilité de choisir la courbure du terrain.

Quant au lancement, vous pourrez choisir entre 8 personnages, chacun avec leur propre pouvoir qui leur permettra de renverser la situation et de reprendre l’avantage sur leur adversaire. Cela peut aller de l’accélération de notre camion à l’inversion des commandes, voire même figer votre adversaire, le faire rouler dans du ketchup pour le rendre moins précis dans ses virages, etc. Chaque pouvoir a ses usages et aucun ne se démarque, ce qui est un excellent point pour équilibrer le jeu. Vous commencerez le jeu avec 4 personnages, mais vous pourrez débloquer les 4 autres en terminant plusieurs fois le mode tournoi (équivalent à un mode histoire dans un jeu VS) ainsi que la possibilité de changer la couleur de votre véhicule. Vous disposez également d’un mode de jeu gratuit, jouable avec ou contre un ami, où vous pouvez décider des conditions de victoire, du lieu où vous jouez et de la météo.

Vous avez également la possibilité de jouer avec ou contre une autre personne uniquement en multi local.

J’ai choisi mon personnage, comment jouons-nous ?

C’est tout, il est temps de jouer. Vous êtes propulsé sur le terrain, face à votre adversaire, la tomate entre vous. Pour contrôler notre véhicule, nous utiliserons 4 boutons : un pour avancer, un pour reculer, un pour sauter et un autre pour utiliser notre pouvoir. La prise en main est vraiment facile, sauf qu’on contrôle un camion et qu’on se sent très vite : c’est lent, et la maniabilité est très souvent saccadée, surtout quand on doit tourner. Le saut ne sert qu’à remonter sur nos 4 roues lorsque notre véhicule est couché ou à l’envers. Même les collisions ne sont pas particulièrement impressionnantes, sauf lors de la lecture de celles qui modifient la vitesse ou la taille d’un véhicule. Oubliez rapidement la précision de l’horloge de la ligue de fusée en frappant le ballon à un endroit et à une vitesse précis, ici la meilleure tactique est de protéger la tomate du camion bélier de notre adversaire.

Au niveau du terrain, vous pourrez jouer dans différents pays, mais ce ne sont que des skins qui n’ont aucune influence. Il en va de même pour la météo, elle n’a quasiment aucun impact sur les véhicules. Seule la courbure du terrain a un réel impact.

Parlons de la mécanique des pouvoirs : c’est très simple, ça s’occupe de lui-même et dès que c’est prêt, il suffit d’appuyer sur le bouton quand bon vous semble. Une fois utilisé, il est rechargé et le cycle recommence. Son utilisation est techniquement illimitée pendant que le jeu est joué.

Sur le plan technique, où en sommes-nous ?

En termes de graphismes, les pilotes sont plutôt sympas, mais une fois dans un match, leurs camions ont l’air assez rugueux sur les bords. Le stade lui-même est également propre à ce niveau. Les menus sont très pauvres par contre. D’une manière générale, on est dans quelque chose de moyen en jeu.

Passons maintenant à la bande son, il n’y a pas grand chose à dire si ce n’est qu’on a l’impression d’écouter une musique assez générique et polyvalente. Les effets sonores sont bien proportionnés dans l’ensemble.

Le jeu tourne très bien sur Switch, nous n’avons pas remarqué de gros ralentissements ou bugs affectant l’expérience de jeu.

Concernant la langue, le jeu est disponible en français et la traduction est bien faite à 99%, le seul problème est dans le menu des résultats où la traduction avec Google est perceptible.

Leave a Comment