ADVERTISEMENT

Hausse des exportations et des importations à fin février 2022

Pour les deux premiers mois de 2022, les importations ont atteint 102.124 MDH contre 74.136 MDH à fin février 2021, soit une hausse de 37,8% soit +27.988 MDH. De leur côté, les exportations ont augmenté de 27,7% soit +13.554 MDH, s’établissant à 62.475 MDH à fin février 2022 contre 48.921 MDH un an plus tôt, indique l’Office des Changes.

L’augmentation des importations de biens fait référence à la plupart des groupes de produits. Ainsi, les importations de produits semi-finis ont augmenté de 51,7% soit +8.297 MDH en raison de la hausse des achats d’ammoniac qui ont plus que quadruplé passant de 693 MDH à 2.928 MDH. Dans le même temps, la facture énergétique augmente de 81,6% soit +7 117 MDH. Cette évolution est principalement due à l’augmentation de l’offre de gazoles et fiouls (+3.434 MDH) en raison de la hausse des prix de 64,2% (6.798 DH/T contre 4.141 DH/T). Les quantités importées ont enregistré une hausse de 16,1% : 1 062mT à fin février 2022 contre 915mT à fin février 2021

De leur côté, les importations de produits alimentaires ont augmenté de 44,8% ou +3.996 MDH. Cette hausse fait principalement suite à la hausse des achats de blé (+96,8% soit +2.018 MDH) qui a atteint son plus haut niveau des cinq dernières années. Cette évolution est due à la hausse simultanée des prix (+21,4% : 3 342 MAD/T à fin février 2022 vs 2 754 MAD/T à fin février 2021) et des quantités (1 227 MT à fin février 2022 vs 757 mT à fin février 2021).

ADVERTISEMENT

Lire aussi | Programme Intelak. Plus de 600 millions de DH débloqués par Bank of Africa d’ici fin 2021

Exportations par principaux secteurs

A fin février 2022, les exportations de biens se sont établies à 62.475 MDH contre 48.921 MDH l’année précédente, soit une hausse de 27,7% ou +13.554 MDH. Cette augmentation touche tous les secteurs, principalement les phosphates et dérivés, le secteur agricole et agro-alimentaire, le textile et le cuir.

ADVERTISEMENT

Les ventes de phosphates et dérivés ont doublé pour atteindre 14 210 MDH à fin février 2022 contre 7 259 MDH à fin février 2021. Cette évolution fait suite à la hausse des ventes d’engrais naturels et chimiques (+4 484 MDH) en raison de l’effet prix qui a presque triplé (7 214 DH/T à fin février 2022 contre seulement 2 996 DH/T à fin février 2021). De leur côté, les quantités exportées ont baissé de 16,4 %.

Parallèlement, les exportations du secteur agricole et agroalimentaire se sont établies à 15.445 MDH à fin février 2022 contre 13.574 MDH durant la même période de l’année précédente, soit une hausse de 13,8% soit +1.871 MDH. Cette évolution s’explique par la hausse des ventes de l’industrie agroalimentaire (+36,2% soit +1.892 MDH). Les ventes de l’agriculture, de la sylviculture et de la chasse restent quasi stables (8 136 MDH).

Lire aussi | Le Maroc s’attend à une bonne récolte agricole en 2022

De leur côté, les exportations de textile et cuir ont augmenté de 26,1% soit +1.321 MDH pour les deux premiers mois de 2022. Cette évolution est imputable à la hausse des ventes des principaux segments de ce secteur en l’occurrence, le prêt-à-porter ( +30,3% soit +928 MDH), la maille (+18,3% soit +195 MDH) et les chaussures (+18,3% soit +81 MDH). Ces exportations atteignent ainsi leur plus haut niveau durant la même période des cinq dernières années.

Les ventes du secteur aéronautique affichent une hausse de 52,9% soit +1.201 MDH atteignant 3.472 MDH à fin février 2022 contre 2.271 MDH un an plus tôt. Ce niveau dépasse ceux enregistrés durant la même période entre 2018 et 2021.

échange de services

A fin février 2022, la balance commerciale des services affiche un excédent de 14% soit +1.038 MDH : +8.453 MDH contre +7.415 MDH. Cette hausse fait suite à une hausse des exportations (19.495 MDH contre 18.884 MDH, soit +3,2% soit +611 MDH) conjuguée à une baisse des importations de 3,7% soit -427 MDH.

De son côté, les Recettes du Voyage continuent de baisser pour la deuxième année consécutive, atteignant 3.340 MDH à fin février 2022, soit une baisse de 24% par rapport à fin février 2021 et de 72,5% par rapport à la même période de l’année. 2020. Les charges, quant à elles, ont augmenté de 11,1% soit +164 MDH. Ainsi, le solde des voyages, principale composante des échanges de services, s’est établi à +1.695 MDH à fin février 2022 contre +2.913 MDH à fin février 2021 et +8.867 MDH à fin février 2020.

Lire aussi | La franchise Catenon s’installe à Casablanca

Recettes MRO

Les transferts de fonds effectués par les Marocains résidant à l’étranger se sont élevés à 13.141 MDH à fin février 2022 contre 13.378 MDH à fin février 2021, enregistrant une légère baisse de 1,8% soit -237 MDH. Cependant, ces revenus sont toujours supérieurs à ceux enregistrés au cours de la même période entre 2018 et 2020.

Investissements directs étrangers au Maroc

A fin février 2022, les revenus des Investissements Directs Etrangers (IDE) ont augmenté de 8%
o +303 MDH (4 109 MDH à fin février 2022 contre 3 806 MDH à fin février 2021). De son côté, les charges ont baissé de 8,8% soit -198MDH. Ainsi, le flux net d’IDE augmente de 32,1% soit +501 MDH passant de 1 560 MDH à fin février 2021 à 2 061 MDH à fin février 2022.

Pour les deux premiers mois de 2022, les investissements directs marocains à l’étranger (IDME) s’élèvent à 3.280 MDH, enregistrant une hausse de 24,1% ou +637 MDH par rapport à la même période de l’année précédente. En revanche, les cessions de ces investissements correspondent à un montant de 2.247 MDH, en hausse de 29,7% soit +515 MDH. Ainsi, le flux net des IDME a augmenté de 13,4% soit +122 MDH.

Leave a Comment