ADVERTISEMENT

Inauguration à Rabat du 10ème Orange Digital Center de la région Moyen-Orient et Afrique

Former les jeunes au numérique, soutenir l’entrepreneuriat innovant et renforcer leur employabilité. Telle est l’ambition poursuivie par le groupe Orange qui vient d’inaugurer son premier « Orange Digital Center » (ODC) au Maroc à Rabat.

Ouvert et accessible gratuitement à tous, l’ODC de Rabat est le dixième de la région Moyen-Orient et Afrique, ont indiqué les responsables de cet espace moderne et bien équipé lors d’une visite guidée organisée, mercredi 23 mars, dans les installations.

Lancé avec la coopération allemande, l’espace « Orange Digital Center » regroupe en un même lieu quatre programmes stratégiques du groupe de télécommunications : une « Code School », un atelier de fabrication numérique « Solidarity FabLab », un accélérateur de start-up « Orange Fab », soutenue par « Orange Ventures », le fonds d’investissement du groupe Orange.

ADVERTISEMENT

L’ODC de Rabat est « un centre où chacun peut venir s’initier à la programmation. Il offre une opportunité aux futurs entrepreneurs, les nouveaux Steve Jobs, de lancer des projets et de les concrétiser », se réjouit Hendrik Kasteel, directeur général d’Orange Maroc.

Ce dernier expliquera un peu plus tard que les programmes mis en place par l’opérateur de télécommunications avec le soutien de ses partenaires « nous aident à atteindre nos objectifs qui consistent à donner aux jeunes les clés pour améliorer leurs compétences numériques afin de soutenir leur employabilité et contribuer à l’écosystème entrepreneurial ».

En effet, comme le précise Nadia Mrabi Taibi, responsable du RSC et Orange Digital Center Maroc tout au long de cette visite guidée : “L’Ecole du Code permet aux jeunes d’approfondir leurs connaissances sur les nouvelles technologies et de perfectionner leurs compétences numériques.”

ADVERTISEMENT

Le centre s’adresse aux jeunes diplômés ou non diplômés et à ceux qui sont en reconversion professionnelle. “Il est très important de prendre ce point en compte car non seulement ceux qui sont à l’école seront formés, mais aussi ceux qui n’ont pas accès à ces formations technologiques”, a-t-il tenu à préciser.

“L’école du code permet d’ouvrir des clubs ODC au niveau universitaire pour maintenir ce lien avec tous les membres et étudiants”, a-t-il poursuivi, indiquant que des alliances avec des universités ont été établies pour desservir d’autres régions du Royaume.

Comme il l’explique, “nous essayons d’avoir le maximum de compétences et de nous entourer de collaborateurs qui nous apportent à la fois pédagogie et contenu”, et ajoute qu’une trentaine de sessions de formation sur les nouvelles technologies ont été organisées.

Il est important de souligner que tous les programmes proposés dans cet espace vont de la formation numérique, à 90% pratique, à l’accompagnement des porteurs de projets, en passant par l’accélération des startups et l’investissement dans celles-ci, a souligné la direction générale d’Orange. Le Maroc dans sa communication.

Concernant les clubs ODC, comme l’a mentionné Hendrik Kasteel dans son communiqué, le groupe envisage d’en ouvrir plusieurs prochainement dans tout le Royaume, à commencer par l’Université Hassan II de Casablanca.

« Le FabLab Solidaire est un espace de fabrication numérique qui attire de nombreux jeunes. Les jeunes y travaillent sur un projet et peuvent peaufiner leur prototype sur place. Nous sommes donc en mode création, grâce à l’équipe disponible sur place », a souligné Nadia Mrabi Taibi.

Quant à « Orange Fab », il est à noter que ce programme dispose d’un fonds d’investissement de 50 millions d’euros dédié à l’Afrique et l’équipe en charge d’ODC Maroc espère capter 40% de ce montant à travers une série d’initiatives lancées en cours et qui permettront permettre l’émergence de plusieurs startups marocaines matures.

“Nous sommes très heureux d’être entourés de partenaires magnifiques et sérieux, dont le ministère de l’Éducation, les universités d’enseignement supérieur et de nombreuses personnes qui nous accompagnent”, s’est réjouie Nadia Mrabi, responsable de RSC et ODC Maroc.

S’adressant aux jeunes qui seraient intéressés par le Orange Digital Center, Zakia Hajjaji, directrice des ressources humaines d’Orange Maroc, les a invités à se retrouver sur la plateforme mise en ligne à cet effet pour découvrir les “formations que nous lançons, mais aussi l’entrepreneuriat”. et programme de soutien ».

En tout cas, Hendrik Kasteel est convaincu que l’ODC de Rabat accueillera des milliers de jeunes talents marocains et leur permettra de développer leurs compétences, leurs projets ou leurs startups numériques. “Ce n’est que le début de cette initiative qui aura un réel impact sur la société dans son ensemble”, a-t-il conclu.
Veuillez noter que tous les programmes sont gratuits.

Alain Bouthy

Leave a Comment