Inauguration du Théâtre des Franciscains à Nice

Cet endroit aura vu des choses. Après un hôtel, des commerces et même une discothèque, l’église franciscaine et le couvent abritent aujourd’hui une des trois scènes du Théâtre National de Nice (TNN). Cette salle, aujourd’hui appelée Théâtre des Franciscains, est située au cœur du Vieux-Nice sur la place Saint-François. Il a été inauguré ce jeudi 7 avril par le maire Christian Estrosi et la directrice du TNN Muriel Mayette-Holtz devant quelque 200 personnes du milieu culturel.

Pour voir ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou de réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer des contenus initialement publiés sur ces réseaux sociaux. Ils permettent également aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de ciblage publicitaire et de personnalisation.

Gérer mes choix

La scène au cœur du navire.

Les pierres posées par les franciscains ont été conservées et mises au jour. La scène de 600 mètres carrés s’étend sur toute la surface de l’église, avec une longueur de 48 mètres. Les niveaux sont réglables et permettre au théâtre d’avoir une largeur comprise entre 240 et 300 places selon la configuration choisie (configuration avant, deux façades, trois façades ou quadruples façades).

Les gradins peuvent être placés à différents endroits de la scène selon la configuration souhaitée
Les gradins peuvent être placés à différents endroits de la scène selon la configuration souhaitée ©Radio France
julie grignoter

Pour installer un éclairage moderne, la structure de l’église a été surélevée de quelques centimètres. le toit est en place 14 mètres de haut.

Pour l'inauguration, la salle de contrôle a été installée sous une voûte d'époque.
Pour l’inauguration, la salle de contrôle a été installée sous une voûte d’époque. ©Radio France
julie grignoter

Le bâtiment attenant « L’Aigle d’or » abrite aujourd’hui les bureaux administratifs du TNN, une salle de répétition et des logements pour les artistes.

sept siècles d’histoire

Mais ce qui fait la singularité de ce lieu découvert il y a dix ans par le service d’archéologie de la métropole Nice Côte d’Azur, c’est son histoire. C’est le plus vieil édifice encore debout de la vieille ville de Nice. Tout a commencé au XIIIe siècle lorsque les frères de Saint François d’Assise fondèrent l’église et le couvent. Après la Révolution, l’édifice est vendu à des propriétaires privés qui le transforment en Hôtel et est hébergement pour rentabiliser vos investissements. Les archéologues ont également trouvé des traces d’anciennes magasins : une poissonnerie et un frigo.

Des peintures d'époque sont encore visibles dans différentes parties du théâtre.
Des peintures d’époque sont encore visibles dans différentes parties du théâtre. ©Radio France
julie grignoter

Dans les années 1970, ce lieu abritait également services de ramassage des orduresBureaux CGT et même une boîte de nuit. La boule à facettes a été démontée et est désormais conservée par les services communaux pour faire place aux comédiens. La première représentation officielle aura lieu au Théâtre des Franciscains le 26 avril avec le spectacle “Le sourire de Darwin” conçu par l’actrice italo-américaine Isabella Rossellini et réalisé par la réalisatrice de TNN Muriel Mayette-Holtz.

Pour voir ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou de réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer des contenus initialement publiés sur ces réseaux sociaux. Ils permettent également aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de ciblage publicitaire et de personnalisation.

Gérer mes choix

Trois scènes ou plus au total.

L’histoire continue, donc, maintenant avec ce théâtre, qui est l’une des trois scènes qui composeront le TNN dans les mois et les années à venir. Fin mai, la deuxième salle sera “La Cuisine” à l’ouest de Nice, près du Palais Nikaïa. Il s’agit de’une structure apparemment éphémère d’une capacité de 600 places.

Viendra ensuite le projet “Iconique” de 500 places entre le quartier de la Libération et la place Masséna, tout près de la gare, dans l’immeuble “Diamant”, conçu par l’architecte Daniel Libeskind. Puis, en 2026, le Palais des Arts et de la Culture abritera 800 emplacements théâtre et 1 150 places pour l’auditorium, dans le cadre de l’ambition du maire de Nice de faire de sa ville la capitale européenne de la culture.

Leave a Comment