ADVERTISEMENT

la traversée du désert aux mille coureurs

Publié dans : Modifié :

TIMGALINE (Maroc) (AFP) – Venus du monde entier, près d’un millier de coureurs ont chaussé des chaussures deux pointures plus grandes pour affronter l’un des parcours les plus redoutés, le Marathon des Sables, depuis dimanche dans la province d’Errachidia au Maroc, durant une semaine de traversée du désert, le Sahara.

ADVERTISEMENT

Pour sa 36e édition, le Marathon des Sables retrouve sa place d’origine dans le calendrier après une édition morne, tenue en octobre dernier sous une chaleur accablante, rattrapé par une épidémie de gastro-entérite et affligé par la mort d’un concurrent. Quarante-huit pour cent des participants avaient abandonné.

Cette fois, les organisateurs espèrent retrouver leur taux d’abandon normal, deux à trois pour cent du millier de coureurs, mais aussi des marcheurs.

Un concurrent passe devant le bivouac activé pour le Marathon des Sables, le 26 mars 2022 à Timgaline (Maroc), à la veille du départ dans la province d'Errachidia, pour une semaine de traversée du désert du Sahara.
Un concurrent passe devant le bivouac activé pour le Marathon des Sables, le 26 mars 2022 à Timgaline (Maroc), à la veille du départ dans la province d’Errachidia, pour une semaine de traversée du désert du Sahara. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK AFP

ADVERTISEMENT

Vingt-quatre heures avant le départ, 985 participants étaient arrivés au bivouac, dont 287 Britanniques, 276 Français et 68 Espagnols, les trois nationalités les plus engagées (pour un total de 43 pays représentés).

Le Marathon des Sables propose une étape quotidienne d’une quarantaine de kilomètres en moyenne, sauf pour l’étape longue, soit 85 km et une course de nuit dans le noir à la lampe frontale (mercredi et jeudi), et l’étape marathon (42 km) qui clôture le classement (vendredi).

Deux concurrents marchent lors de la deuxième étape du Marathon des Sables, le 8 avril 2019 entre Tisserdimine et Kourci Dial Zaid, dans le désert du Sahara, au sud du Maroc.
Deux concurrents marchent lors de la deuxième étape du Marathon des Sables, le 8 avril 2019 entre Tisserdimine et Kourci Dial Zaid, dans le désert du Sahara, au sud du Maroc. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK AFP / Archives

L’itinéraire varie entre terrain plat, dunes géantes, ascensions, crêtes et escarpements rocheux et oueds secs (rivière).

Les concurrents sont de nouveau arrivés samedi au camp de base, un bivouac circulaire étendu sur vingt hectares parfaitement agencés entre des tentes blanches pour l’organisation et des tentes noires pour les participants, une toile noire disposée comme un grand toit.

Les concurrents patientent avant d'arriver au bivouac, habilité pour le Marathon des Sables, le 26 mars 2022 à Timgaline (Maroc), à la veille du départ dans la province d'Errachidia, pour une semaine de traversée du désert du Sahara
Les concurrents patientent avant d’arriver au bivouac, habilité pour le Marathon des Sables, le 26 mars 2022 à Timgaline (Maroc), à la veille du départ dans la province d’Errachidia, pour une semaine de traversée du désert du Sahara JEAN-PHILIPPE KSIAZEK AFP

“En mode survie !”

A raison de huit par magasin, beaucoup ne se connaissent pas. Pas encore. Certains sont là pour la performance, pour tenir leur pari, pour défendre une cause ou pour surmonter les épreuves de la vie. Pour le dépassement de soi.

Chacun est indépendant dans la course : il doit apporter -et porter pendant les épreuves- son équipement et sa nourriture qu’il a prévu pour toute la course. Ils ne reçoivent que de l’eau et des soins.

Des médecins examinent l'état des pieds des participants à l'issue de la quatrième étape du Marathon des Sables, disputée entre El Mraier et Boulchrhal, le 7 octobre 2021, dans le désert du Sahara, au sud du Maroc.
Des médecins examinent l’état des pieds des participants à l’issue de la quatrième étape du Marathon des Sables, disputée entre El Mraier et Boulchrhal, le 7 octobre 2021, dans le désert du Sahara, au sud du Maroc. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK AFP / Archives

“Lo que me preocupa un poco es hacer todo esto durante una semana, especialmente la etapa larga. Es totalmente nuevo para mí, tengo que terminarlo”, dijo a la AFP Sam Haliti, especialista en los 400 metros y conocido por haber participado en la Serie télévisée. jeu “Koh Lanta” avec Claude Dartois, également en course pour le Marathon des Sables.

« Je ne connaissais pas cette course, je suis venu partager une aventure avec Claude. C’est exceptionnel, ça va être dur”, souligne Sam Haliti, qui a chargé son sac de “beaucoup de calories”.

Les concurrents marchent lors de la quatrième étape du Marathon des Sables, organisé entre El Mraier et Boulchrhal, le 7 octobre 2021, dans le désert du Sahara, au sud du Maroc.
Les concurrents marchent lors de la quatrième étape du Marathon des Sables, organisé entre El Mraier et Boulchrhal, le 7 octobre 2021, dans le désert du Sahara, au sud du Maroc. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK AFP / Archives

Son ami attendait depuis longtemps de faire le Marathon des Sables. “J’ai découvert la course à pied à travers un livre, ‘Mythical Trail’, qui m’a donné ce goût pour le trail. Le Marathon des Sables est une course que l’on a envie de faire, elle est unique dans sa conception”, explique Claude Dartois à l’AFP.

Amy Jackson annoncera également sa première participation. Ce professeur de géographie d’anglais de 41 ans est un marcheur qui s’est lancé dans cette “aventure complètement folle dans des paysages magnifiques” entreprise par un ami.

Des concurrents marchent au milieu des dunes, lors de la 3e étape du Marathon des Sables, disputée entre Kourci Dial Zaid et Jebel El Mraier, le 5 octobre 2021, dans le désert du Sahara, au sud du Maroc
Des concurrents marchent au milieu des dunes, lors de la 3e étape du Marathon des Sables, disputée entre Kourci Dial Zaid et Jebel El Mraier, le 5 octobre 2021, dans le désert du Sahara, au sud du Maroc JEAN-PHILIPPE KSIAZEK AFP / Archives

“Maintenant on est en mode survie !” lance Amy Jackson en déposant sa valise qu’elle est venue déposer et qu’elle ne retrouvera qu’à la fin de son périple.

Comme la grande majorité des concurrents, il devrait beaucoup souffrir des pieds. Surtout si vous n’avez pas pensé à prendre deux tailles au dessus pour vos chaussures…

Leave a Comment