ADVERTISEMENT

La vente du maillot de Maradona fait débat

Publié dans :

Sotheby’s a annoncé mercredi la vente aux enchères de la tunique portée par l’idole argentine lorsqu’il a crucifié l’Angleterre en quart de finale de la Coupe du monde 1986. Mais alors que la chemise pourrait se vendre plus de 5 millions de dollars, la fille de Diego Maradona a émis des doutes en remettant en cause son authenticité.

ADVERTISEMENT

De notre correspondant à Buenos Aires,

« L’homme avec la chemise Maradona. C’est le titre de l’autobiographie du footballeur anglais Steve Hodge. Depuis plus de 35 ans, l’ancien milieu de terrain international revendique la tunique portée par le “Golden Boy” lors des quarts de finale de la Coupe du monde contre l’Angleterre en 1986, et avec laquelle il a marqué les deux buts les plus notoires. de sa carrière, le premier à la main et le second après une chevauchée fantastique.

►Pour relire : Diego Maradona, mort d’une légende universelle

ADVERTISEMENT

Mais alors que la relique est sur le point d’être mise aux enchères par Sotheby’s, l’une des filles de Diego Maradona, Dalma, a mis en doute l’authenticité de la robe. ” Les [Hodge] Il n’a pas le maillot avec les deux buts, mais évidemment il ne peut pas dire ça, car l’autre, celui qu’il a, vaut beaucoup moins ! […] Je ne dis pas ça parce que ce gars essaie de gagner de l’argent avec ça, ce qu’il ne devrait pas faire, mais parce que c’est la vérité, et que les gens qui vont être impliqués dans la vente doivent le savoir. », lancé dans le programme Un jour parfait à Radio Métro, où il est chroniqueur.

Première ou seconde mi-temps ?

Selon Dalma Maradona, le maillot que Steve Hodge a reçu de l’idole argentine, et qui sera mis aux enchères le 20 avril, est en fait celui que Maradona portait en première mi-temps, avant de marquer des buts passés pour la postérité en tant que “la main de Dieu” et “l’objectif du siècle”.


La seconde moitié de la chemise serait en la possession d’une autre personne, dont il refuse de révéler l’identité. Une information que la fille de l’ancien capitaine de l’Albiceleste affirme détenir de son propre père : « On a eu des discussions à ce sujet, il m’a dit : “Pourquoi donnerais-je la chemise la plus importante de ma vie ? »

Une version confirmée par sa mère, Claudia Villafañe, pour qui « ce sera ta version [de Hodge] contre le nôtre “. L’enjeu est de taille, quand on sait que la tunique pourrait se vendre entre 5 et 8 millions de dollars, un record pour un maillot de football.

Sotheby’s contre-attaque

Sotheby’s, qui organise la vente, n’a pas tardé à répliquer, soulignant que l’authenticité du maillot, exposé depuis 18 ans au National Football Museum de Londres, n’avait jamais été mise en doute. La société de vente aux enchères a démenti la version de la fille et ex-femme de Diego Maradona, soulignant également l’expertise apportée par la société Resolution Photomatching, spécialisée dans l’authentification de maillots de sport grâce à la ‘photo’.

Au centre, le maillot de la discorde, celui de Diego Maradona en quart de finale contre l'Angleterre en 1986, exposé au National Football Museum de Manchester, en novembre 2020.
Au centre, le maillot de la discorde, celui de Diego Maradona en quart de finale contre l’Angleterre en 1986, exposé au National Football Museum de Manchester, en novembre 2020. AP – Jon Super

Une version qui prouve l’histoire peu commune des tuniques que portaient les Argentins lors de ce quart de finale face à l’Angleterre. Insatisfait des maillots extérieurs de son équipe, qui n’avaient pas de trous pour évacuer la sueur, le manager argentin Carlos Bilardo a envoyé un membre de son équipe d’entraîneurs pour en acheter de nouveaux 48 heures avant le match.

►Connaissance RFI : Diego Armando Maradona, un héros profondément humain

Ce n’est qu’à la veille du match que Rubén Moschella est revenu avec une tunique qui avait plu à l’entraîneur. Mais ceux-ci étaient vierges, ils ont donc dû être floqués et cousus à la hâte. Selon Sotheby’s, ce sont ces imperfections dues à cette urgence qui ont permis d’authentifier le maillot qui sera mis en vente, en le comparant aux photos du match.

Leave a Comment