Lancement à Mohammedia des travaux du Centre Technologique du Futur Numérique pour l’Incubation des TPE et Plateforme Jeunes

Lancement à Mohammedia des travaux du Centre Technologique du Futur Numérique pour l'Incubation des TPE et Plateforme Jeunes

samedi 9 avril 2022 à 11:44

Mohammedia – Vendredi, Mohammedia a lancé les travaux du Centre d’Incubation des TPE et de la Plateforme des Jeunes du Numérique du Futur, pour offrir aux jeunes un espace d’incubation, d’accueil et de formation au projet.

D’un coût total de 30 millions de dirhams, le projet est le fruit d’un partenariat entre la Fondation pour la Recherche, le Développement et l’Innovation en Sciences et Ingénierie (FRSDISI), la direction générale des collectivités territoriales, la wilaya de la Région Casablanca-Settat, Préfecture de Mohammedia, Région de Casablanca-Settat, Comité préfectoral de développement humain de Mohammedia, Conseil préfectoral de Mohammedia et Commune de Mohammedia.

Au cours d’une cérémonie de lancement qui s’est déroulée en présence de MM. André Azoulay, Conseiller de SM le Roi et Président du FRSDISI, Khalid Safir, Wali-Directeur Général des Collectivités Territoriales, Mohammed Dardouri wali, chargé de la coordination nationale de l’INDH, Saïd Ahmidouche, wali de la région de Casablanca-Settat , Gouverneur de la préfecture de Casablanca et Abdellatif Maâzouz, président du Conseil de la région Casablanca-Settat, trois conventions de collaboration ont été signées entre les différents partenaires du projet Centre Futur Technologique Digital d’Incubation des TPE et Youth Platform.

Les différents partenaires ont également donné au district industriel de Mohammedia le signal de départ pour la construction de ce centre, qui constitue un espace d’incubation de micro-entreprises et Start-Ups et une plateforme de formation et d’accompagnement des jeunes pour la réussite de leurs projets. . . .

Intervenant à cette occasion, le président du FRSDISI, André Azoulay, s’est dit très heureux de participer au lancement de ce “projet encourageant pour le FRSDISI et pour notre pays”, soulignant que “l’écoute, la compréhension et l’engagement se retrouvent avec tous les partenaires de ce projet emblématique est la concrétisation de toutes les vertus prônées par la fondation ».

Et de souligner qu’en termes de cohérence et de délais, le centre est une réalisation qui restera dans l’histoire. “C’est un dossier scolaire dans la mesure où dans le cadre de la fondation aucun dossier n’a été traité avec autant de célérité et d’efficacité”, a-t-il précisé.

Le projet est impressionnant et constitue “un manuel dans l’art de faire vite et dans l’art de bien faire”, a salué le Conseiller de SM le Roi.

Le FRSDISI est une sorte de planète vertueuse dans la mesure où il sait fédérer l’exécutif ainsi que mobiliser la société civile et impliquer les élus, a-t-il souligné, notant qu’il s’agit d’une “passerelle qui fait le lien avec le monde de la recherche, de l’université, de la science et de l’entrepreneuriat ».

“Le message que je veux transmettre à travers ce forum Mohammadia est que je serai heureux de voir le modèle de la fondation cloné, décomposé et répété”, a-t-il déclaré.

Il a souligné que le centre Mohammadia fait partie d’une série de centres qui verront le jour à Essaouira, Beni Mellal et Dakhla.

Les jeunes qui seront là feront partie de cette révolution qui est décisive et qui sera déterminante dans nos paris et nos défis et dans nos succès futurs, en l’occurrence la civilisation numérique et la civilisation numérique et les nouvelles technologies, a-t-il souligné. Azoulay, saluant le rôle central que joue l’INDH dans les réalisations de la fondation.

Selon M. Azoulay, l’alliance avec l’INDH a donné au FRSDISI un élan et un champ d’intervention qui n’auraient pas été possibles sans cette alliance.

Pour sa part, le président de la région Casablanca-Settat, Abdellatif Maazouz, a souligné que le projet répond aux principales préoccupations de la région, à savoir le développement économique, la création d’entreprises et d’opportunités d’emploi et la promotion des initiatives innovantes.

Selon lui, le centre est un projet d’école qui émane d’une institution scolaire, en l’occurrence la Fondation pour la Recherche, le Développement et l’Innovation en Sciences et Ingénierie, se réjouissant d’être acteur de ce projet et exprimant son ouverture à toute alliance susceptible de générer emplois et favoriser le développement économique.

“La région est très fière d’avoir une telle structure qui s’installe sur son territoire et qui vise une noble cause”, a-t-il déclaré.

Leave a Comment