l’auteur du livre “Les Fossoyeurs” reçoit de nouveaux témoignages “tous les jours”

Deux mois après la parution du livre choc sur les Ehpad Orpea, le journaliste Victor Castanet assure à France Inter qu’il ne cesse de recevoir de nouveaux témoignages.

Le logo d'un magasin Orpea à Nantes, le 10 février 2022.
Le logo d’un magasin Orpea à Nantes, le 10 février 2022. © AFP / LOIC VENANCE

Sa publication a fait l’effet d’une bombe.. Ça fait deux mois, publié aux éditions Fayard le livre “Les Fossoyeurs”, fruit de trois ans d’enquête du journaliste indépendant Victor Castanet, dans les Ehpad du groupe Orpea. Le livre met en lumière la priorité donnée à la rentabilité dans une série d’établissements, au détriment des voisins : produits alimentaires et d’hygiène rationnés, soins dégradants qui s’apparentent parfois à de la maltraitance. Le livre pointait aussi les défaillances dans le contrôle de ces établissements partiellement financés sur fonds publics.

Nouveaux témoignages et nouveaux éléments.

Depuis la parution du livre, Victor Castanet s’explique sur France Inter ont reçu”De nombreuxnouveaux témoignages. Les deux “des familles” mais aussi “de salariés, dont certains travaillent encore chez Orpea ». ces témoignagesIl est venu soit pour confirmer des éléments que j’avais déjà en ma possession soit pour m’apporter de nouveaux éléments sur des dysfonctionnements dont je n’avais pas connaissance ou alors que je n’avais pas pu les mettre dans le livre. Víctor Castanet dit même qu’il reçoit des témoignages “tous les jours”.

Le lancement de son livre a créé une véritable onde de choc, qui a largement dépassé Orpea. Le journaliste confirme également avoir reçu témoignages sur les Ehpad publics. “J’ai pu prendre connaissance de dysfonctionnements dans d’autres lieux, dans d’autres groupes privés et aussi en public.“Cependant, Víctor Castanet précise que son”Le travail journalistique s’arrête dans le champ de ce que j’ai pu enquêter. Je ne parlerai et ne parlerai que du groupe Orpea car j’ai fait un travail de fond avec de nombreux témoignages et preuves documentées sur le groupe Orpea.” Il n’y aura pas non plus de deuxième livre, confirme-t-il.

Pour voir ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou de réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer des contenus initialement publiés sur ces réseaux sociaux. Ils permettent également aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de ciblage publicitaire et de personnalisation.

Gérer mes choix

Licenciement, plainte de l’État

Victor Castanet observe que “Le lancement du livre, cependant, nous a fait nous intéresser à l’ensemble du secteur“.”Je crois que cela nous permettra de réfléchir plus globalement sur le manque de moyens, de financement dans le secteur, sur le fait de mettre à jour le personnel soignant. Tout cela aura un impact sur le secteur plus généralement.« Rappelons aussi que la commission d’enquête du Sénat est à l’écoute d’autres groupes, notamment Korian.

Au-delà de l’impact sur la notoriété du groupe et de l’agitation de l’opinion publique, “Les Fossoyeurs” a eu des conséquences directes. en interne, de le directeur général a été licencié. L’Etat a également porté plainte contre Orpea. “Compte tenu des graves dommages qui ont été décrits par l’IGAS et l’IGF, nous pouvons vous informer que l’État a porté plainteannoncée samedi sur France Inter, Brigitte Bourguignon. Le ministre de l’Autonomie a ainsi souligné «lacunes au niveau humain et organisationnel“. L’État entend également demander au remboursement des aides publiques détournées.

Pour voir ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou de réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer des contenus initialement publiés sur ces réseaux sociaux. Ils permettent également aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de ciblage publicitaire et de personnalisation.

Gérer mes choix

L’Agence régionale de santé d’Ile-de-France a publié mardi un rapport dans lequel elle impose des changements à l’Ehpad du groupe Orpea des “Bords de Seine”, notamment le sujet du livre “Les Fossoyeurs”. Il demande notamment “réorganiser les quarts de jour et de nuit” ou “introduire des aliments enrichis“. Depuis sa parution, l’ARS IDF a réalisé 90 inspections à l’intérieur des EHPAD de la région Ile-de-France, un “programme d’intensité exceptionnelle», a-t-il assuré dans un communiqué.

Devant les sénateurs, le PDG d’Orpea prend des engagements

Le nouveau directeur général d’Orpea, Philippe Charrier, a pour sa part promis ce mercredi devant les sénateurs de «responsabilisation” des établissements du groupe, impliqués notamment pour une gestion très centralisée afin de maximiser les profits au détriment du bien-être des résidents. Lors de son audition à la Mission d’information sur le contrôle des EHPAD, il a également évoqué la mise en place de «médiateurs familiaux“et la volonté de”rapprocher les comités d’éthique du terrain“.”Tous les reproches et irrégularités qui peuvent nous être reprochés et dont certains sont avérés trouveront une réponse et une solution.», a-t-il insisté, avant d’ajouter : “Nous nous conformerons à tous les mandats administratifs et judiciaires“.

Enfin, Philippe Charrier a également annoncé la sortie d’un jour”assemblée générale de la vieillesse” en mai dans chacun des établissements du groupe, avec les voisins et leurs familles, les élus, la presse locale, ce qui débouchera sur “propositions concrètes“.

Leave a Comment