Le ralliement du 1er mai lors de sa création en 1890 fut un combat, dit ce livre des Ediciones Bleu autour

La première célébration du 1er mai en France a eu lieu en 1890, sous haute surveillance policière. Cet arrêt de travail est « une fête prise de force par les ouvriers en dehors des Saints du calendrier […] Que la bourgeoisie, ce jour-là, apprécie notre force, notre solidarité, notre puissance », écrit le journal. la révolte. L’idée d’une grève générale a ainsi pris forme pour la première fois.

Mais, à Vienne, en Isère, la manifestation s’enflamme : le maire et un industriel sont maltraités, des usines sont pillées. Les manifestants chantent la Carmagnole. C’est, selon le point de vue, une mutinerie ou une révolution. Les meneurs sont condamnés au mois d’août suivant. Le procès, qui se déroule à Grenoble, sert d’exemple. C’est l’anarchie, en tant que position politique, qui est jugée (coupable). Louise Michel multiplie les discours et les écrits pour défendre les ouvriers.

Louise Michel déclarée folle

La révolutionnaire était à Vienne, la veille du 1er mai, pour un discours à l’issue duquel elle fut applaudie. De retour à Paris ce jour-là, elle est arrêtée à sa descente du train pour “provocations par des discours prononcés dans les lieux de réunion publique”, l’empêchant de participer au 1er mai de la capitale. Quant au procès des meneurs viennois, elle en a été exclue, les juges l’ont déclarée folle.

Recevez notre newsletter loisirs par mail et trouvez des idées de sorties et d’activités dans votre région.

NL {“path”:”mini-thematique-inscription”,”thematique”:”MT_Loisirs”,”accessCode”:”14112192″,”allowGCS”:”true”,”bodyClass”:”ripo_generic”,”contextLevel”: “KEEP_ALL”,”filterMotsCles”:”1|12|111|1903″,”gabarit”:”generic”,”hasEssentiel”:”true”,”idArticle”:”4112192″,”idArticlesList”:”4112192″, “idDepartement”:”221″,”idZone”:”6124″,”motsCles”:”1|12|111|1903″,”premium”:”false”,”pubs”:”banniere_haute|article|article2|article3 “,”site”:”MT”,”sousDomain”:”www”,”urlTitle”:”le-meeting-du-1er-mai-lors-de-sa-creation-en-1890-a-ete-combat-raconte-ceci -book-of-blue-editions-autour”}

Ces moments forts de la Troisième République sont ressuscités dans le livre qui vient de paraître aux éditions Blue Around (basé sur l’Allier) : Anarchie au tribunalpar Claude Retat.
L’auteur est directeur de recherche au CNRS, spécialisé dans la littérature du XIXe siècle. Il a notamment retrouvé de nombreux écrits inédits de Louise Michel, comme le roman la chasse au loup (Garnier, 2015).

Raconté par Claude Rétat en deux livres : Louise Michel, écrivain, poète, musicienne… et révolutionnaire

La maison d’édition Blue Around a fêté ses 20 ans en 2018

Son essai est accompagné de textes d’époque, d’actes judiciaires, de rapports de police, de témoignages divers et richement illustrés (caricatures, cartes postales, photos de lettres manuscrites, etc.).

Son livre est magistral, car il fait revivre avec une précision documentaire une période intense, alors imprégnée de débats d’idées sur le républicanisme, le socialisme, l’anarchisme, et riche de conduites politiques toujours d’actualité : récupération de faits divers, instrumentalisation de la justice, dénigrement des opposants. . …

Au-delà des combats idéologiques, à Vienne, après cet intense 1er mai, les ouvriers ont obtenu deux choses concrètes : que leur journée de douze heures soit réduite à onze, et une pause de trente minutes pour le déjeuner.

Stéphanie Ména

Anarchie au Prétoire, Vienne, 1er mai 1890, une insurrection et ses juges, par Claude Retat
Bleu autour des éditions, collection Grands Essais,
391 pages, index inclus, 29 €.

Leave a Comment