L’E-Sport à l’honneur à Casablanca

C’était au Morocco Mall. Garena célèbre la collaboration Free Fire x BTS et pose les jalons de l’industrie de l’esport au Maroc. Garena rassemble les parties prenantes pour explorer des pistes de développement de l’industrie de l’esport au Maroc. On vous explique !

Annonce publicitaire

Qu’est-ce que le sport électronique ?

C’est la pratique récréative et professionnelle des jeux en ligne qui est une discipline en plein essor ces dernières années à travers le monde. En 2021, le chiffre d’affaires mondial de ce secteur sera d’environ 1 600 millions de dollars avec une pénétration de 500 millions d’internautes. Un secteur porteur en termes de croissance moyenne, qui enregistre +11% sur un an.

Annonce publicitaire

Et le Maroc ?

Le Maroc connaît la même tendance de développement avec plus de 9 millions de joueurs de jeux électroniques dont 3 millions de joueurs réguliers et actifs. Le jeu est encore assez répandu malgré la scène esport marocaine naissante. Garena, la société qui a développé Free Fire, le premier jeu Battle Royale au Maroc, a pour objectif de renforcer sa position dans le Royaume et d’explorer avec toutes les parties prenantes les moyens d’établir une véritable industrie du jeu en ligne au niveau local.

Pendant ce temps, au Morocco Mall…

A l’occasion de l’association du groupe musical coréen BTS, qui devient l’ambassadeur mondial officiel de Free Fire, Garena a organisé mercredi 30 mars une cérémonie de lancement de son premier événement phare au Maroc qui associe culture,
divertissement et sports électroniques. Jusqu’au 10 avril, gamers et fans de la culture K-pop peuvent trouver leur
bonheur à l’intérieur du stand Free Fire installé au niveau de la place centrale du Morocco Mall à Casablanca. Les visiteurs peuvent gagner des articles exclusifs Free Fire x BTS et prendre des photos avec BTS au photomaton.

Les sports électroniques, une discipline à fort potentiel

Garena en a profité pour réunir les acteurs de l’eSport au Maroc. L’objectif est de trouver des solutions possibles pour accompagner les joueurs et assurer un cadre structuré et compétitif vers un jeu plus responsable. La Fédération Royale Marocaine des Jeux Electroniques (FRMJE) a ​​été mise à l’honneur lors de cette rencontre.
« Notre objectif est la promotion, la structuration et la régulation de l’univers du jeu au Maroc avec le développement d’une pratique responsable pour en faire une référence internationale et le berceau de la discipline en Afrique. avoue Soufiane EL FILALI, Directeur Marketing et Communication de la FRMJE : “C’est difficile à croire, mais l’E-sport au Maroc n’est ni un phénomène ni une tendance, ce sont simplement les jeunes, la nouvelle forme d’expression de la Pop
Culture », poursuit Tarik BELGHAZI, PDG de TBB E-Corp et actif esport

Et Garena ?

Garena est l’un des principaux développeurs et éditeurs de jeux en ligne au monde. Free Fire, son titre de bataille royale mobile auto-développé, a été le jeu mobile le plus téléchargé au monde en 2019, 2020 et 2021, selon App Annie. Garena est dirigée par des joueurs passionnés et a une compréhension unique de ce que veulent les joueurs. Licences et publications exclusives de titres à succès de partenaires mondiaux, tels que Arena of Valor, Call of Duty: Mobile et League of Legends, sur certains marchés du monde. Garena promeut les expériences sociales et de divertissement par le biais de jeux, permettant à ses communautés de participer et d’interagir. Garena est également l’un des principaux organisateurs d’esports et accueille certains des plus grands événements d’esports au monde. Garena fait partie de Sea Limited (NYSE:SE), l’une des principales sociétés Internet grand public au monde. Outre Garena, les autres activités principales de Sea comprennent sa division de commerce électronique, Shopee, et sa division de services financiers numériques, SeaMoney. La mission de Sea est d’améliorer la vie des consommateurs et des petites entreprises grâce à la technologie.

Leave a Comment