ADVERTISEMENT

Les forces israéliennes attaquent des fidèles à la mosquée Al-Aqsa

Les forces d’occupation israéliennes, déployées en grand nombre, ont pris d’assaut la mosquée Al-Aqsa à Al-Qods occupée dimanche et ont envahi son parvis, en préparation d’une incursion de colons israéliens.

Selon des témoins oculaires, des dizaines de soldats ont été déployés sur le terrain de la mosquée peu avant le début de l’invasion des colons.

Les forces d’occupation israéliennes ont attaqué des fidèles palestiniens avec des matraques et en ont arrêté plusieurs, les pourchassant jusqu’au parvis et dans la cour du Dôme du Rocher pour les forcer à évacuer la mosquée.

ADVERTISEMENT

Les forces israéliennes autorisent les colons à piller l’enceinte de la mosquée tous les jours, sauf les vendredis et samedis, le matin et l’après-midi après la fin de la prière musulmane de midi.

Ils avaient imposé, dimanche à l’aube, des restrictions à l’entrée des fidèles à la mosquée pour effectuer la prière de l’aube.

La tension règne depuis des jours dans la ville de Jérusalem et dans l’enceinte de la mosquée en raison de l’incursion de colons pendant la fête de la Pâque, qui coïncide avec le mois de Ramadan.

ADVERTISEMENT

400 Palestiniens ont été arrêtés

Vendredi, des dizaines de personnes ont été blessées lorsque la police israélienne a tiré des balles en acier recouvertes de caoutchouc, des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes sur les cours avant et les salles de prière de la mosquée.

La Société du Croissant-Rouge palestinien a déclaré que 152 personnes avaient été évacuées de la mosquée et emmenées dans des hôpitaux voisins, dont au moins sept personnes blessées à la moitié supérieure du corps.

L’hôpital Al-Makassed à Jérusalem-Est occupée dit avoir reçu une quarantaine de blessés d’al-Aqsa, dont deux dans un état critique.

Quelque 400 personnes ont été arrêtées à la mosquée lors du raid, selon le cheikh Omar al-Kiswani, directeur de la mosquée al-Aqsa.

“L’occupation cherche à créer le chaos et à s’imposer sur al-Aqsa”, a-t-il déclaré lors d’un entretien téléphonique avec Al Jazeera Arabic. “Sur le terrain, les forces israéliennes sont toujours présentes sur place malgré l’annonce de leur retrait et de leur départ du site.”

“Les fidèles ont été empêchés d’entrer sur le site par les portes et les forces israéliennes terrorisent les fidèles et créent un climat de peur.”

Relief empêché d’entrer

Le raid a commencé peu après la fin des prières de l’aube, vers 5h30 (heure locale), et a duré jusqu’à environ 9h30.

Les forces israéliennes ont pris d’assaut les cours de la mosquée depuis plusieurs portes, ont escaladé le toit de la salle de prière Qibli (le principal bâtiment au dôme argenté du site où se déroulent les prières de masse) et ont tiré sur les fidèles, empêchant l’aide d’atteindre le bâtiment pour soigner les blessés.

Des images partagées sur Internet montrent l’utilisation de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes à l’intérieur de la salle de prière de Qibli.

Après un assaut de quatre heures, les forces israéliennes ont vidé les cours de la mosquée de tous les fidèles. Ils se sont ensuite dirigés vers les fidèles dans la salle de prière de Qibli, qui ont refusé d’être chassés. Cependant, des dizaines de policiers israéliens ont fait irruption et ont tiré directement sur eux, avant d’arrêter au moins 40 d’entre eux.

Pendant ce temps, des gardes israéliens postés aux portes de la mosquée ont empêché les Palestiniens d’entrer sur le site avant les prières du vendredi, qui devaient commencer dans les heures suivantes.

Les bâtiments du complexe ont été endommagés lors de l’attaque, selon des témoignages oculaires.

Des secouristes, des journalistes, des bénévoles de la mosquée et des femmes ont été pris pour cible, selon les médias palestiniens. Les journalistes Muhammad Samreen et Rami al-Khateeb figurent parmi les blessés. Au moins un enfant a été arrêté.

Le raid a lieu le deuxième vendredi du Ramadan, le mois le plus sacré de l’année pour les musulmans, lorsque des dizaines de milliers de fidèles affluent vers al-Aqsa pour prier.

Leave a Comment