ADVERTISEMENT

Les saisons des Soleils et des Guerriers résumées en 48 minutes

Lorsque les 33 points de Stephen Curry ont ruiné un Noël pour les Suns et leurs fans pour permettre aux Warriors de prendre la tête de la Conférence Ouest avec un record de 27 victoires et 6 défaites, personne n’imaginait qu’alors Golden State ferait du surplace alors que les Suns qu’ils étaient transformé sur une machine gagnante.

Depuis, les Suns ont maintenu leur rythme, avec 36 victoires en 44 matchs, tandis que les Warriors ont perdu plus d’un match sur deux : 23 défaites en 42 matchs. Le dernier, mercredi soir, se dresse comme un symbole de la saison pour les deux équipes, avec des Suns solides et disciplinés, et des Warriors aussi brillants que le repêchage.

« Je viens de dire aux joueurs : vous pouvez gagner en jouant un bon basket, vous pouvez gagner un match de tranchée, décrit Monty Williams. ” Mais au final le résultat est le même, on gagne. »

ADVERTISEMENT

Phoenix meilleure équipe visiteuse de l’histoire

Les Suns n’ont pas joué leur meilleur basket ce soir, mais ils sont restés fidèles à leur identité de jeu. L’équipe de Monty Williams n’abandonne pas le bâton pour être vaincue.

C’est une machine bien réglée qui bouge au même rythme, quelles que soient les circonstances. Ce qui lui permet d’être quasiment imbattable lorsque les matchs se jouent dans les derniers instants. Cette saison, les Suns ont un bilan de 32 victoires et 6 défaites dans des matchs serrés. Une autre statistique : ils n’ont perdu que 6 de leurs 38 matchs sur la route, et c’est un record de la NBA jusqu’à présent. Enfin, ils n’ont jamais perdu un match alors qu’ils menaient après trois quarts-temps : 46 matchs, 46 victoires !

« Notre discipline dans les dernières minutes est le fruit de notre travail, l’entraîneur a rappelé. ” Nous y travaillons tout le temps. Dans ces moments chauds, tous nos joueurs regardaient le banc et savaient exactement ce qu’ils avaient à faire. C’est ce qui a fait la différence en fin de match. »

ADVERTISEMENT

C’est justement ce qui manquait aux Warriors depuis le début de l’année. Visiblement, les hommes de Steve Kerr ont des circonstances atténuantes. Le trio Stephen Curry, Klay Thompson et Draymond Green a joué moins de trente minutes ensemble. Andre Iguodala n’est revenu d’une longue absence que lundi. Et Steve Kerr doit changer sa rotation tous les 10 matchs pour trouver des combinaisons qui fonctionnent.

Pourtant, même avec Stephen Curry sur le terrain, les Warriors ont eu du mal en fin de match toute la saison. Contrairement aux Suns, son identité de jeu ne semble pas aussi ancrée qu’elle l’était pendant ses années de domination. Les rôles sont également inversés. Les Suns ont une continuité et une expérience collective alors que les Warriors reposent sur un socle historique, certes, mais ils souffrent globalement d’un manque d’expérience.

« Nous avons retrouvé notre esprit de compétition, notre défense, deux choses sur lesquelles nous pouvons nous appuyer.

Malgré la défaite et une autre place perdue au classement de l’Ouest, la performance des Warriors est encourageante. Ils ont joué contre la meilleure équipe de la ligue, face à face, récupérant l’énergie qu’ils avaient dans les premiers mois de la saison, avec un Draymond Green retrouve son meilleur niveau.

« On n’a pas réussi à finir le travail mais ce que je retiens du match c’est le retour de notre équipe. Ce soir, j’ai reconnu notre équipe et j’ai découvert que Draymond avait fait un geste. Il a été plus rapide en course et en passes décisives.a déclaré Steve Kerr. ” C’est bon signe et c’est ainsi qu’il faut jouer jusqu’à la fin de la saison, avant de prendre de meilleures décisions en fin de match. Si nous faisons cela, nous avons l’opportunité de jouer à un haut niveau.. »

Si Draymond Green ne voulait pas entendre parler de la victoire morale, il était également réconforté par ce que les Warriors offraient. ” Nous avons retrouvé notre esprit de compétition, notre défense, et ce sont deux choses sur lesquelles nous pouvons nous appuyer. Samedi (contre le Jazz), ce sera un autre match difficile mais avec beaucoup d’enjeux. Nous devons nous assurer que nous jouons notre basket, et si nous ne tâtonnons pas autant, je pense que nous nous donnerons une chance de gagner, et je sais que nous répondrons. »

La question pour Golden State est maintenant la cohérence. Pourront-ils continuer sur cette lancée jusqu’aux séries éliminatoires ou poursuivront-ils les montagnes russes des trois derniers mois ? Steve Kerr et Draymond Green pensent que ce match contre Phoenix servira de tremplin à leur équipe. Les prochaines semaines diront s’ils avaient raison, mais il n’y a plus de temps à perdre.

Entretien à San Francisco.

Leave a Comment