ADVERTISEMENT

Liverpool et City se neutralisent, Rennes et l’OM gardent leur rythme

Le choc de Premier League entre Liverpool et Manchester City dimanche n’a pas produit de vainqueur. En Ligue 1, Rennes et l’OM s’affrontent à distance pour la deuxième place du PSG. En Espagne, le Real Madrid et le FC Barcelone continuent de s’accrocher aux deux premières places.

Ligue 1 : l’OM et Rennes se battent pour la deuxième place, Mbappé et Neymar voient le triplé

Marseille a arraché la deuxième place de la Ligue 1 à Rennes grâce à sa victoire face à Montpellier (2-0) dimanche 10 avril. Pourtant, cette 31e journée a été défavorable à Lyon et Nice, qui s’éloignent du podium.

L’OM a marqué sur ses deux premières occasions, grâce à Bamba Dieng (9e) et Cengiz Under (19e sp). Les coéquipiers du gardien Steve Mandanda, titulaire surprise, maintiennent leur bonne forme avant une nouvelle semaine décisive, avec la conférence de la Ligue Europa jeudi et surtout, la « Classique » du football français dimanche prochain au Parc des Princes.

ADVERTISEMENT

Samedi, Rennes est allé récolter une précieuse victoire à Reims (3-2) qui les a fait hésiter en fin de partie. Les Bretons se croyaient à l’abri après un doublé de Benjamin Bourigeaud (39e, 43e) et un nouvel exploit de Martin Terrier (60e), mais ils ont tremblé après des buts de Maxime Busi (60e) et Jens Cadjus (80e sp). Le Stade rennais, qui affiche une impressionnante série de six victoires et un nul avec 24 buts inscrits lors de ses sept derniers matches, conforte ainsi sa place sur le podium et s’affirme de plus en plus comme l’équipe en forme de cette fin de saison. .

Rennais et Marseillais sont aussi la bonne opération du jour car Strasbourg, mis en échec par Lyon, et Nice, battu à Lens, sont désormais débrayés au classement, relégués à quatre et cinq points du podium. La deuxième place, directement qualificative pour la Ligue des champions, est probablement à gagner entre les deux équipes en bonne forme en ce moment.

Du côté du PSG, L’élimination des Champions est digérée. Deux triplés de Kylian Mbappé et Neymar ont permis au Paris Saint-Germain de battre facilement Clermont (6-1) et de franchir une nouvelle étape vers un dixième en Ligue 1.

ADVERTISEMENT

Premier League : un affrontement au sommet et un match spectaculaire mais sans vainqueur

comme en route, Manchester City et Liverpool se sont neutralisés (2-2) après un affrontement passionnant dimanche pour la 32e journée de Premier League. Les deux équipes restent séparées d’un point, en faveur de City, en tête du classement.

Moins agressifs qu’à l’accoutumée, notamment en première mi-temps, les Reds ont tout de même réussi à revenir par deux fois derrière, Diogo Jota (1-1, 13e) répondant à Kevin de Bruyne (1-0, 5e), alors que Sadio Mané, bien servi par Mohamed Salah (2-2, 46e), a effacé l’avantage que Gabriel Jesus avait rendu à son équipe (2-1, 36e).

Le troisième pensionnaire du podium, Chelsea, a pris sa revanche sur Southampton après sa défaite convaincante face au Real Madrid mercredi en Ligue des champions avec une nette victoire 0-6. Un succès où Werner et Mount ont notamment marqué un doublé chacun leur permettant de conserver une avance de 8 points sur Tottenham.

Le club du nord de Londres a cependant fait du bon boulot : les hommes d’Antonio Conte ont profité de leur victoire à Aston Villa (4-0), conjuguée aux défaites de leurs principaux rivaux (Arsenal, Manchester United, West Ham) dans la course pour la Ligue des champions, pour s’installer seul à la quatrième place avec un avantage de trois points sur les Gunners qui ont pourtant un match à jouer, mais sont handicapés par une différence de buts défavorable.

Bundesliga : le Bayern au ralenti, Leipzig en hausse

Le Bayern a remporté une lente victoire 1-0 contre Augsbourg en Bundesliga samedi et a manqué de consolation avant le match retour des quarts de finale de la Ligue des champions mardi contre Villarreal. (défaite 1-0 au match aller).

Trois jours après sa superbe prestation face à Barcelone en Ligue Europa (1-1), l’Eintracht s’est incliné 2-1 à domicile face à Fribourg. Francfort accuse désormais cinq points de retard sur les positions européennes, à cinq journées de la fin du championnat, alors que la victoire à Fribourg lui permet de conforter sa cinquième place, en se qualifiant directement pour la phase de poules de la Ligue Europa, à trois points du RB Leipzig.

Le match a été arrêté quatre minutes après le coup d’envoi lorsque deux militants pour le climat se sont attachés aux poteaux de but avec des attaches zippées. Ils portaient des T-shirts qui disaient, en allemand : “Next Generation – Stop Fossil Fuel Madness”. Les stewards les ont détachés et les ont escortés hors du stade.


Intenables depuis janvier, Leipzig et son attaquant/passeur Nkunku ont balayé Hoffenheim 3-0 ce dimanche, un score acquis à la mi-temps, pour revenir à un point du podium à cinq journées de la fin de la Bundesliga. Après 29 matchs, le RB compte 51 points, encore loin du duo de tête Bayern (69 pts) et Dortmund (60 pts), mais talonne désormais le troisième Leverkusen (52 pts), tenu 0-0 à Bochum. .

Serie A : l’AC Milan s’inquiète, la Fiorentina confirme sa forme

Le leader de l’AC Milan a accroché le Torino (0-0) et le Naples battu à domicile par la Fiorentina (2-3) : l’Inter Milan (2e), leader potentiel, a fait la bonne affaire en voyant ses rivaux trébucher dimanche au lendemain de leur victoire face à l’Hellas Vérone (2-0). Deuxièmes, à deux points des Rossoneri, les Nerazzurri sont pratiquement en tête s’ils remportent leur dernier match, qui se jouera fin avril à Bologne.

Aucun but marqué et deux petits points en deux matches : le leader sanctionné l’AC Milan continue de montrer son impuissance offensive, après avoir trébuché à domicile face à Bologne (0-0) lundi. Olivier Giroud a de nouveau mené l’attaque mais sans trouver à redire à la défense physique turinois, pas aidé par les nombreuses erreurs techniques de ses coéquipiers.

Le rêve de Naples d’un premier titre en Liga depuis l’ère Maradona a également été entravé par une nouvelle défaite à domicile, dans le stade dédié à l’idole argentine, face à la Fiorentina. Déjà vainqueur à Naples en janvier en Coupe d’Italie (5-2 ap), le ‘Fio’ s’est imposé grâce à l’attaquant argentin Nicolás González (29e), le premier but en Serie A du Français Jonathan Ikoné (66e) et l’avant-centre brésilien. l’attaquant Arthur Cabral (72e).

La Fiorentina (7e) est plus que jamais dans la course aux places européennes, battant même l’Atalanta Bergame (8e), qui confirme son mauvais parcours, avec un nouveau revers à Sassuolo (2-1).

La cinquième place, qualificative pour la Ligue Europa, reste pour le moment entre les mains de la Roma, qui a souffert pour battre Olimpico la Salernitana (2-1), lanterne rouge de la Serie A, dans les dix dernières minutes.

Championnat : le Barça et le Real s’imposent, l’Atlético de Madrid s’arrête

Peur pour le FC Barcelone : les Catalans ont eu du mal à battre la lanterne rouge Levante 3-2 à l’issue d’une étape épique dimanche pour la 31e journée de Liga, mais ils reviennent à la deuxième place du classement, à 12 points du leader, le Real Madrid, vainqueur de Getafe 2-0 samedi.

Les culés, endormis durant toute la première mi-temps, ont surpris au retour des vestiaires avec un penalty transformé par le capitaine José Luis Morales (52e) après une faute de Dani Alvés sur Son dans la surface, et ils ont frôlé le pire avec un autre penalty de Roger Marti stoppé par Marc-André ter Stegen (56e) après une main d’Eric García en corner. Les Blaugrana ont réussi à renverser la situation sereinement grâce à un super ballon servi du pied gauche d’Ousmane Dembélé sur la tête de Pierre-Emerick Aubameyang pour l’égalisation (59e), et grâce à l’infaillible Pedri, entré en jeu sept minutes plus tôt. à la place de Nico, qui s’est chargé d’un ballon renvoyé par Gavi (63e).

Mais à la 83e minute, Gonzalo Melero a redonné espoir aux siens, en convertissant un nouveau penalty, le troisième du match pour Levante, après que Clément Lenglet ait maladroitement écrasé le pied de Dani Gómez dans la surface quelques secondes après son entrée en jeu. par Daniel Alves. Et le dénouement est intervenu dans le temps additionnel, à 90+2 : Luuk de Jong, entré en jeu à la 84e à la place de Pierre-Emerick Aubameyang, a dirigé un ballon centré par Jordi Alba pour délivrer au Barça, et enterrer les espoirs de Levante.

Pour Levante, la déception est terrible : la lanterne rouge du classement, à égalité de points (22) avec Alavés, entrevoyait la possibilité d’une victoire de prestige face à l’illustre Barça de Xavi après avoir battu le Villarreal d’Unai le week-end dernier Emery… mais il a fini par perdre , et il devra encore se battre pour l’entretien pendant les sept jours restants. Les ‘granotas’ restent à sept longueurs du premier non relégué, Majorque, surprenant vainqueur de l’Atlético de Madrid samedi (1-0).

Leave a Comment