ADVERTISEMENT

match nul entre Liverpool et Benfica, les Reds en demies !

Fort de son succès à Lisbonne à l’aller (1-3), Liverpool recevait Benfica en position de force ce mercredi soir à Anfield en quart de finale retour de la Ligue des champions. Jürgen Klopp s’est même permis quelques changements dans son onze de départ, notamment la présence de l’arrière gauche grec Konstantinos Tsimikas ou encore les séjours de Joe Gomez ou James Milner tandis que Mohamed Salah, Virgil van Dijk et Sadio Mané débutaient sur le banc. Nelson Verissimo a opté pour le même onze du match aller, à l’exception de Diogo Gonçalves qui a remplacé Rafa Silva, absent à la dernière minute. Lisbonne est bien entré dans le match en exerçant une belle pression. Darwin Núñez a offert une première incursion dans la zone rouge depuis l’aile gauche, sans danger pour Alisson (10e). Everton, à la fin d’un beau contre portugais, a décoché une frappe puissante d’une vingtaine de mètres juste à côté des buts anglais (13e). Odysseas Vlachodimos a sauvé son équipe en sortant dans les pieds de Diogo Jota au milieu de la surface après une erreur d’appréciation de Nicolás Otamendi et Gilberto (14e). Le gardien grec a tout de même tiré le meilleur parti devant Jota en deux mi-temps (19e).

Quelle est la suite après cette annonce ?

Le gardien lisboète s’incline quelques instants plus tard après une tête d’Ibrahima Konaté sur un corner tiré par Tsimikas (1-0, 21e). Le SLB a définitivement raison avec le défenseur français, qui s’est déjà battu au match aller dans une action similaire. Núñez s’est ensuite vu refuser l’égalisation pour hors-jeu lorsque son plongeon a laissé Alisson (23e) sans réaction. Malgré la grosse avance des Scousers, alors en bonne voie pour se qualifier pour les demi-finales, le match était vivant. Odysseas a ensuite réalisé un excellent arrêt sur une frappe puissante de Luis Diaz (26e). Roberto Firmino, servi par Díaz, s’offrait une belle situation, mais Jan Vertonghen sauvait son terrain (30e). Et accessoirement, Gonçalo Ramos, poussé à la limite du hors-jeu, n’a pas laissé l’occasion à Alisson d’égaliser les deux équipes (1-1, 32e). Alex Grimaldo a ensuite empêché Díaz d’un tacle monstrueux dans sa surface pour redonner l’avantage aux locaux (38e). Naby Keita a marqué peu avant la pause après une accélération de Jota, mais le ballon est passé à droite du but portugais (45e).

ADVERTISEMENT

Firmino s’offre un doublé, Benfica sauve l’honneur

Benfica a jeté Roman Yaremchuk dans la bataille après son retour des vestiaires à la place de Gonçalves pour tenter de forcer la décision. Mais dix minutes après la reprise, Liverpool réussissait une belle réussite et reprenait la tête. Vertonghen manquait son dégagement, le ballon revenait à Jota. Son tir totalement raté est finalement devenu un centre décisif pour Firmino qui n’a pas tardé à marquer (2-1, 55e). Assommés, les Encarnados allaient encaisser, dix minutes plus tard, un nouveau but qui ne devait rien au hasard. Tsimikas a lancé un coup franc amoureux sur le pied droit de Firmino, qui a tiré sur Odysseas (3-1, 65) à bout portant. Mais les Anglais, un pied et quatre doigts en demi-finale, ont continué à attaquer et à jouer face aux Portugais sans défense. Keita n’a pas concédé une belle reprise de volée après l’entrée en jeu de la tête de Mohamed Salah (68e). Lancé par Grimaldo en profondeur, Yaremchuk a profité d’un mauvais alignement de la défense de Liverpool pour abaisser le score seul face à Alisson (3-2, 72e).

Cet élan d’orgueil ne calma pas l’ardeur anglaise. Salah n’a pas assez soutenu sa passe pour Mané, qui se retrouverait seul face à Odysseas (76e). Salah, Mané et Firmino ont combiné comme aux beaux jours, sans parvenir toutefois (79e). Núñez, dans un long ballon en profondeur, trompait Alisson à bout portant d’un coup droit tiré dans le petit filet adverse (3-3, 82e). Le gardien brésilien s’est étiré de tout son long pour empêcher la superbe volée de l’Uruguayen de mettre fin à sa carrière au fond des filets (83e). La fin de match a viré à la folie et les deux équipes ont tenté de l’emporter au bout sans trouver les ressources pour faire la différence dans la zone de vérité, à l’image de cette frappe bouclée du gauche de Salah qui a frôlé l’effectif de Vlachodimos (90+3) et ce nouveau but a été refusé à Núñez pour hors-jeu (90º +5). Bilan final (3-3). Vainqueur (6-4) dans les deux matches, Liverpool défiera Villarreal en demi-finale et peut encore rêver d’un fantastique quadruplé Premier League-C1-FA Cup-Carabao Cup en fin de saison. Benfica quitte la compétition avec les honneurs.

Revivez le film de la rencontre grâce à notre commentaire en direct

ADVERTISEMENT

Leave a Comment