Milan accroché et Naples piégé, le marché de l’Inter

Publié dans : Modifié :

Rome (AFP)- Le leader de l’AC Milan a accroché le Torino (0-0) et le Naples battu à domicile par la Fiorentina (2-3) : l’Inter Milan (2e), leader potentiel, a fait la bonne affaire en voyant ses rivaux trébucher dimanche au lendemain de leur victoire face à l’Hellas Vérone (2-0).

Deuxièmes, à deux points des Rossoneri, les Nerazzurri sont pratiquement en tête s’ils remportent leur dernier match, qui se jouera fin avril à Bologne.

Aucun but marqué et deux petits points en deux matches : le leader sanctionné l’AC Milan continue de montrer son impuissance offensive, après avoir trébuché à domicile face à Bologne (0-0) lundi.

Olivier Giroud a de nouveau mené l’attaque mais sans trouver à redire à la défense physique turinois, pas aidé par les nombreuses erreurs techniques de ses coéquipiers.

Le gardien turinois, Etrit Berisha, n’a pas manqué les quelques interventions qui ont eu lieu, sur les tirs de Davide Calabria (24e) et Sandro Tonali (74e).

La contre-stratégie des Grenats a failli marcher pour les Grenats, mais Samuele Ricci (28e) et Andrea Belotti (75e) n’ont pas visé et Mike Maignan a effectué un arrêt décisif sur un tir de Mergim Vojvoda filé dans sa lucarne (50e).

Le rêve de Naples d’un premier titre en Liga depuis l’ère Maradona a également été entravé par une nouvelle défaite à domicile, dans le stade dédié à l’idole argentine, face à la Fiorentina.

“Cette défaite nous coûte cher”, a admis Luciano Spalletti, déçu par ces nouveaux points perdus à domicile, où Naples a concédé cinq de ses six défaites cette saison.

L'entraîneur de Naples Luciano Spalletti, lors de la défaite 3-2 à domicile contre la Fiorentina, comptant pour la 32e journée de Serie A, le 10 avril 2022 au stade Diego Armando-Maradona
L’entraîneur de Naples Luciano Spalletti, lors de la défaite 3-2 à domicile contre la Fiorentina, comptant pour la 32e journée de Serie A, le 10 avril 2022 au stade Diego Armando-Maradona Andreas SOLAROAFP

réplique stationnaire

Déjà vainqueur en janvier à Naples en Coupe d’Italie (5-2 ap), la Fiorentina s’est imposée grâce à l’attaquant argentin Nicolás González (29e), au premier but en Serie A du Français Jonathan Ikoné (66e) et à l’avant-centre brésilien Arturo Cabral ( 72e).

La joie de l'attaquant brésilien de la Fiorentina Arthur Cabral, après avoir marqué le 3e but contre Naples, lors de la 32e journée de Serie A, le 10 avril 2022 au stade Diego Armando-Maradona
La joie de l’attaquant brésilien de la Fiorentina Arthur Cabral, après avoir marqué le 3e but contre Naples, lors de la 32e journée de Serie A, le 10 avril 2022 au stade Diego Armando-Maradona Andreas SOLAROAFP

Trop brouillon offensivement, Napoli avait recommencé à y croire grâce au but égalisateur de Dries Mertens (58e). Mais le deuxième but signé Victor Osimhen est venu trop tard (84e) pour espérer renverser le scénario.

La joie de l'attaquant belge de Naples Dries Mertens, après avoir fait match nul à domicile face à la Fiorentina, lors de la 32e journée de Serie A, le 10 avril 2022 au stade Diego Armando-Maradona
La joie de l’attaquant belge de Naples Dries Mertens, après avoir fait match nul à domicile face à la Fiorentina, lors de la 32e journée de Serie A, le 10 avril 2022 au stade Diego Armando-Maradona Andreas SOLAROAFP

La Fiorentina (7e) est plus que jamais dans la course aux places européennes, battant même l’Atalanta Bergame (8e), qui confirme son mauvais parcours, avec un nouveau revers à Sassuolo (2-1).

La cinquième place, qualificative pour la Ligue Europa, reste pour le moment entre les mains de la Roma, qui a souffert pour battre Olimpico la Salernitana (2-1), lanterne rouge de la Serie A, dans les dix dernières minutes.

Les titulaires -Carles Pérez, buteur du match nul (82e) puis Jordan Veretout, passeur du but décisif de Chris Smalling (85e)- ont tranché le match face à un Salernitana trop juste physiquement, à l’image de Franck Ribéry qui est sorti épuisé. (74e). ) tandis que son équipe continuait de croire à une première victoire pendant plus de trois mois.

L’AS Rome compte deux points d’avance sur la Lazio (6e), facile vainqueur du Gênes (4-1).

Ciro Immobile, auteur d’un triplé pour reprendre la tête du tableau des buteurs devant Dusan Vlahovic (24 buts pour l’Italien contre 22 pour le Serbe), est revenu au filet pour la première fois depuis la défaite de l’Italie en barrage de la coupe du monde-2022.

La joie de l'attaquant de la Lazio Roma Ciro Immobile, après avoir marqué contre l'Inter Milan, lors de la 21e journée de Serie A, le 9 janvier 2022 au stade Giuseppe Meazza
La joie de l’attaquant de la Lazio Roma Ciro Immobile, après avoir marqué contre l’Inter Milan, lors de la 21e journée de Serie A, le 9 janvier 2022 au stade Giuseppe Meazza MIGUEL MEDINA AFP/Archives

L’occasion pour lui de répondre à ceux qui ont fait de lui le “bouc émissaire” de la défaite face à la Macédoine du Nord (0-1) : “J’ai les mêmes responsabilités que tous ceux qui ont échoué, on ne peut pas pointer du doigt quelqu’un en particulier, ” il a répondu.

Leave a Comment