Norbourg, un rare thriller financier québécois, sort en salles le 22 avril

norbourg est un accessoire de cinéma assez rare au Québec, un thriller financier qui se déroule presque à huis clos dans les tours de bureaux du centre-ville de Montréal, un peu comme les films américains comme Le loup de Wall Street (2013) ou Le braquage du siècle. (2015).

Le film est réalisé par Maxime Giroux, connu notamment pour avoir tourné Félix et Meira (2014) – d’après un scénario de Simon Lavoie, qui a commencé à y travailler il y a près de 10 ans.

Au-delà des faits les plus spectaculaires de l’affaire -130 millions de dollars volés à 9 000 victimes- retransmis à plusieurs reprises au JT à l’époque, le scénariste a voulu lever le voile sur l’envers du scandale et sur son principal artisan, inconnu du grand public, Éric Asselin.

Retournez votre veste deux fois au lieu d’une fois

Éric Asselin était enquêteur à la Commission des valeurs mobilières du Québec (CVMQ), prédécesseur de l’Autorité des marchés financiers. Dans le cadre de son travail, il a passé une bonne partie de sa vie à regarder passer de grosses sommes d’argent, sans jamais pouvoir y toucher ; terreau fertile pour la cupidité.

J’ai découvert cet être caché dans l’ombre, calculateur, dont les motivations, par rapport à Vincent Lacroix, sont beaucoup plus ancrées dans une sorte d’amertume et de frustration.explique Vincent-Guillaume Otis, qui ignorait également l’histoire d’Éric Asselin avant qu’on lui demande de l’incarner à l’écran.

Bien que M. Asselin ait été le véritable commanditaire de la fraude mise en place par Vincent Lacroix et sa société de gestion de fonds d’investissement, Norbourg, il a été épargné par la justice car il a changé de camp au dernier moment, trahissant son complice après avoir trahi sa profession.

Il a joué ses cartes très intelligemment tout au long du processus, raconte Vincent-Guillaume Otis. Vincent Lacroix, en revanche, était assez naïf. C’était comme jouer au poker pour lui ; il s’amusait.

Athlètes canadiens avec des drapeaux canadiens.

“Norbourg”, un film sur le pire scandale financier au Québec

Victimes de fraude en arrière-plan

Cinéma plus cérébral que sentimental, norbourg s’intéresse d’abord au côté technique des magouilles financières développées par Lacroix et Asselin. Evidemment, les quelque 9 000 victimes de l’escroquerie ne sont pas oubliées, mais elles ne sont pas forcément au centre de l’intrigue.

Le réalisateur espère cependant que son œuvre pourra absoudre ceux qui se reprochent d’être tombés dans le piège. 000$, 50000$, 200000$, mais dans les faits, c’était impossible de savoir que ça allait arriver”,”text”:”Ce n’est pas de votre faute si vous vous êtes fait flouer. Vous avez probablement eu honte de vous être fait dérober 15000$, 50000$, 200000$, mais dans les faits, c’était impossible de savoir que ça allait arriver”}}”>Ce n’est pas votre faute si vous avez été trompé. Vous étiez probablement gêné de vous faire voler 15 000 $, 50 000 $, 200 000 $, mais il était vraiment impossible de savoir ce qui allait se passer.résume en s’adressant aux victimes.

C’était même impossible pour la Caisse de dépôt et Desjardins. Tout le monde faisait confiance à cet homme, qui était un charmeur.

François Arnaud est d’accord. C’est aussi pourquoi le Vincent Lacroix qu’il incarne à l’écran est loin de l’homme abattu qu’on a vu aux infos lors de son arrestation au milieu des années 2000.

On a l’image de Vincent Lacroix avec la queue entre les jambes, alors qu’il a déjà été arrêté. […] Il a pris du poids, il ne peut plus dormir. Mais le Vincent Lacroix que nous abordons dans le film est au top, confiant, charismatique et convaincant.il explique.

C’est important d’honorer les victimes pour montrer un Vincent Lacroix qui a ces qualités, sinon on ne le comprendra pas. Si on montre un Vincent Lacroix qui est manifestement un canaille et un bon à rien, on ne comprend pas pourquoi les gens se sont fait avoir.

Ce texte a été écrit deentrevues réalisées par Catherine Richerchroniqueur culturel à l’émission 15-18. Les commentaires peuvent avoir été modifiés pour plus de clarté ou de concision.

Leave a Comment