ADVERTISEMENT

Precia : Precia étoffe son carnet de commandes mais prévient que l’inflation va peser sur ses marges

(BFM Bourse) – Le spécialiste français des solutions de pesage industriel et commercial propose un dividende de près de 50% au vu de la qualité de ses résultats 2021. le prix Il a également commencé la nouvelle année avec une forte augmentation du carnet de commandes, même s’il prévient que l’inflation des coûts pèsera sur la rentabilité.

Le marché parisien salue l’annonce du fabricant d’instruments de pesage et de dosage ardéchois le prix Molen d’une forte augmentation du dividende, jusqu’à 40 cents par action, à la suite des bons résultats de l’année dernière. Vers 11 heures, le cours de le prix Avance de 5,06% à 35,30 euros, avec qui sa capitalisation dépasse les 200 millions, alors que le groupe multiplie les annonces en dehors de la publication de ses comptes 2021.

Déjà annoncé en mars, la facturation du groupe atteint 150,7 millions d’euros en 2021, soit 10,9% de plus qu’en 2020 (+10,7% par rapport à 2019). L’Ebitda s’est élevé à 22,2 millions d’euros, soit 14,7% du chiffre d’affaires, et 16% de plus qu’en 2020. Le résultat opérationnel de la période s’est élevé à 14,5 millions, soit 9,6% du chiffre d’affaires et 13,9% de plus que l’an dernier : c’est un niveau record de rentabilité opérationnelle, souligne le prix. Cette progression des résultats a notamment été portée par l’intégration de l’éditeur de logiciels Creative IT (acquis l’année dernière et dont la rentabilité est supérieure au niveau moyen du groupe), conjuguée à de nombreuses mesures de maîtrise des coûts sur le périmètre historique.

Après charges financières, effets de change positifs et impôts, l’exercice 2021 s’achève sur un résultat net part du groupe de 9,3 millions d’euros, en hausse de 31% et représentant 6,1% du résultat, contre 5,2% en 2020.

Le cash-flow net généré par l’activité (après impôts) s’élève à 20,6 millions d’euros contre 14,8 millions l’année précédente, bénéficiant d’une part de la hausse de l’EBITDA et du besoin en fonds de roulement de maintenance à un niveau historiquement bas, alors que dans le même temps, les investissements dans l’outil de production sont restés élevés (à 4,5 millions d’euros, contre 4,1 millions en 2020) et les acquisitions importantes (5,6 millions).

ADVERTISEMENT

En conséquence, la trésorerie nette de la dette financière, hors dette locative de 9,4 millions, a augmenté à 11,3 millions d’euros, contre 6,3 millions à fin 2020.

Au vu du niveau des résultats du groupe, le montant par action du dividende qui sera soumis à l’assemblée générale du 17 juin 2022 est de 0,40 euro par action – contre 0,27 euro payé l’année dernière.

Revenant à l’exercice en cours, le prix confirme que le niveau de prises de commandes reste “excellent” en ce début d’année avec un carnet de commandes supérieur de 33% à celui de début 2021 et qu'”il continue de croître malgré les incertitudes liées au contexte sanitaire qui ne se dissipent pas du tout et la guerre en Ukraine qui complique encore la situation ».

Or, “la pénurie de composants électroniques aura des conséquences sur notre capacité de fabrication, ce qui limitera mécaniquement la croissance de notre chiffre d’affaires”, prévient le groupe ardéchois, qui s’est fixé l’objectif d’un chiffre d’affaires consolidé de 160 millions d’euros en 2022. D’autre part, « de très fortes hausses du coût de l’ensemble des matières premières et des composants auront un impact sur la rentabilité qui devrait entraîner une baisse de la marge opérationnelle » attendue à 9,1 % contre 9,6 % en 2021.

En parallèle, le prix annonce la nomination de son nouveau Président du Conseil d’administration, Frédéric Mey, en remplacement de René Colombel, qui partira à la retraite en octobre. Ingénieur X-Ponts, M. Mey a développé sa carrière dans des groupes industriels à forte dimension internationale tels que Pechiney et ECL, où il a occupé des fonctions de direction générale pendant plus de quinze ans.

« Je suis ravi d’accueillir Frédéric Mey au sein du groupe en tant que Président du Conseil d’administration. Sa longue expérience dans l’industrie et à des postes de direction générale apportera une nouvelle perspective au groupe et lui permettra de consolider et d’accélérer son développement, dans le respect ses valeurs. » a déclaré la présidente du conseil de surveillance Anne-Marie Escharavil, dont la famille est actionnaire majoritaire de le prix. Le président a également remercié René Colombel, qui a fait du groupe un leader mondial des instruments de pesage “pour son action au sein du groupe et son soutien inconditionnel”.

Enfin, le groupe dévoile une nouvelle acquisition, celle de la société néo-zélandaise Scaletec Ltd, une opération de taille modeste (environ 0,7 million d’euros de chiffre d’affaires pour un effectif de 6 personnes) mais qui confirme l’attractivité de le prix pour la région Asie-Pacifique et la Nouvelle-Zélande en particulier.

Guillaume Bayre – ©2022 BFM Bourse

Suivez-vous cette action ?

Recevez toutes les informations PRECIA en temps réel :


Leave a Comment