ADVERTISEMENT

Prime Video : la 1ère série de Booba, Jean Dujardin en Nicolas Bedos… toutes les annonces pour 2022/2023 – News Séries

Lors d’une conférence organisée par Prime Video France, la plateforme a annoncé ses prochains projets de films et de séries. AlloCiné a également rencontré Thomas Dubois, directeur créatif d’Amazon Originals France pour Amazon Studios.

meilleure image

Pour la troisième édition de son événement Prime Video Presents, la plateforme de streaming d’Amazon a dévoilé ses nombreux projets à venir et en développement lors d’une conférence organisée ce mardi 12 avril 2022, à Paris. Sur scène, Thomas Dubois, directeur créatif d’Amazon Originals France pour Amazon Studios, révèle que 11 créations originales seront présentées en 2022, contre 8 en 2021 et 2 en 2020.

La plateforme continue d’investir dans les productions françaises et veut donner la priorité à «le pouvoir des histoires“, créer un “plateforme d’expression à des fins de divertissement avec une logique de diversité et d’inclusion”. Le réalisateur explique également qu’il y a actuellement quinze projets en cours de développement pour l’année prochaine.

ADVERTISEMENT

Le point sur… le cinéma

Après son premier film Mignonnes, la réalisatrice Maïmouna Doucouré proposera, en 2022, son nouveau film, Hawa. L’histoire d’une jeune fille de 15 ans qui, face à la mort imminente de sa grand-mère, décide «être adoptée par une personnalité qu’elle admire plus que tout : l’une des femmes les plus puissantes du monde.” Ce projet marque, entre autres, les premiers pas de la chanteuse Yseult dans un film.

Place à l’humour avec la comédie Classico de Nathanaël Guedj et Adrien Piquet-Gauthier avec Ahmed Sylla. Le thème du film sera le monde du football et reviendra sur la rivalité entre deux des plus importants clubs français : l’Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain. Aux côtés d’Ahmed Sylla, on retrouvera Elie Semoun, Jean-Baptiste Maunier ou encore Denis Podalydès. Un projet attendu pour 2022.

ADVERTISEMENT

Beau projet, Prime Video signe également le nouveau film de Franck Gastambide, Medellín, l’histoire d’un «jeune youtubeur, fasciné par Pablo Escobar, qui décide de réaliser son rêve en partant à Medellin sur les traces du baron de la drogue”. Le co-scénariste et réalisateur, qui a également réalisé la série Validé, souligne que le film s’imposera comme l’une des comédies d’action les plus ambitieuses jamais réalisées en France. Lancement prévu en 2023.

Franck Gastambide dans les pas de Pablo Escobar : après Validé, il réalisera une comédie d’action pour Amazon [EXCLU]

Après le succès de Bronx sur Netflix, Olivier Marchal choisit Prime Video pour son nouveau thriller policier. Intitulé Overdose, le film met en scène Sofia Essaïdi, Nassim Lyes et Assaad Bouab. En 2022.

Le point dans… les séries éliminatoires

Nicolas Bedos s’associe à Prime Video pour sa première série : Alphonse. Une comédie en six épisodes basée sur une idée originale de Jean Dujardin et Nicolas Bedos. L’acteur oscarisé jouera le rôle-titre, un homme chargé de réaliser les souhaits des femmes. Charlotte Gainsbourg, Nicole Garcia et Pierre Arditi font également partie du casting. Sortie prévue en 2023.

Le rappeur Booba est également attaché en tant que co-scénariste d’une nouvelle série originale d’Amazon, Ourika, créée et écrite par Clément Godard, Clément Gournay et Vincent L’Anthoën. La série en sept épisodes relate l’affrontement entre un trafiquant de drogue et un jeune policier lors des émeutes parisiennes en 2005. Elle sortira en 2023.

Autre projet, Killer Coaster, un curieux mélange entre comédie policière et slasher. Le show est signé Nikola Lange et Thomas Mansuy, les créateurs de la série Derby Girl. Composée de huit épisodes de 30 minutes, cette fiction raconte «l’histoire de Sandrine Laplace, une contractuelle maladroite qui se prend pour un agent de la CIA et décide d’enquêter sur un mystérieux accident au parc d’attractions local.”

Enfin, après Forte, l’humoriste Melha Bedia revient sur Prime Video avec Miskina. Co-écrit, coréalise et joue le premier rôle de ce projet centré sur une jeune fille de 30 anssans appartement, sans travail, sans garçon, mais avec une forte myopie», qui devra se réveiller pour prendre des décisions.

Le point sur… les documentaires

Après le succès de N’apprends jamais ça à personne, le documentaire du chanteur Orelsan, la plateforme a révélé que de nouveaux épisodes de la série seront dévoilés au cours de l’année 2022.

Aussi un autre projet, The Pogmentary, un documentaire sur la figure du football Paul Pogba. Les premières images ont été dévoilées lors de la conférence. Sortie prévue en 2022.

Rencontre avec le directeur créatif d’Amazon Originals France :

Bonjour Cinéma : Comment sélectionnez-vous les projets qui vous sont envoyés ? Que recherchez-vous absolument dans vos films et séries ?

Thomas Dubois : Nous recevons beaucoup de choses en plusieurs étapes différentes. Il peut s’agir de tirets, de lancements, parfois de trois lignes. Par exemple, le film de Maïmouna Doucouré m’a proposé trois répliques et rien de plus. J’ai donc décidé de la rencontrer. Dans une série, il ne peut s’agir que d’arcs, d’un seul traitement.

Maintenant, il y a une équipe créative qui travaille avec moi. On se rencontre tous, on lit et on se pose plusieurs questions : ces projets correspondent-ils à notre stratégie éditoriale ? Pouvons-nous les accompagner au mieux ? Et enfin, il faut savoir si on a une vision alignée avec les créateurs. Nous sommes là pour développer tous ces projets, nous les accompagnons dans la rédaction, nous finançons toute cette partie.

Recevez-vous beaucoup de projets de réalisateurs ?

Il faut encore plus soutenir les réalisateurs parce qu’on n’en a pas assez. Ce n’est pas évident. Il y a des initiatives qui sont lancées. Nous avons une alliance avec la Fondation Culture et Diversité. Il y a 50% d’étudiantes dans ce programme, nous finançons leurs bourses pour qu’elles puissent aller dans les écoles les plus prestigieuses. Il y a beaucoup de travail à faire avec les femmes, avec des gens d’horizons divers.

Pour certains projets, nous progressons, notamment en termes d’ambition.

Vous proposez 11 contenus inédits pour 2022, contre 8 l’an dernier. Que pouvez-vous dire de l’évolution de votre stratégie ?

L’investissement est plus élevé. Il y a des genres qu’on accélère vraiment, ceux qui sont plus vite productibles. Nous sortons quatre films cette année, contre deux l’an dernier. Le flux était déjà bien établi en 2021, mais nous avons continué.

La série, on en lance deux. Malheureusement, Salade Grecque de Cédric Klapisch est reporté en 2023 en raison de la pandémie. Pour certains projets, nous progressons, notamment en termes d’ambition. C’est le cas du film de Franck Gastambide.

Le film Bronx d’Olivier Marchal a été un énorme succès sur Netflix. Vous diffuserez son nouveau long métrage, Overdose. Comment vous a-t-il fait confiance ?

Au départ, c’est passé par les équipes de tournage de Gaumont, avec qui on travaille souvent, notamment sur la série des Totems. Ils m’ont fait découvrir le film d’Olivier Marchal, le traitement a été excellent. J’ai rencontré le réalisateur et on s’est dit qu’on allait le faire ensemble, à la seule condition de le faire mieux que le précédent.

Des informations sur une éventuelle saison 2 de Totems ?

La saison 2 est en développement, doit être écrite. Il faut savoir recréer l’événement autour de cette histoire. La Russie avait une place importante dans ce complot. On parle de guerre, de bombes nucléaires. Il y a des choses à penser par rapport à ce qui se passe dans l’actualité.

Nous sommes en plein lancement international de la première saison. L’espionnage est un vrai genre, nous espérons que cela fonctionne dans d’autres endroits. Il vous suffit de trouver les bons curseurs pour écrire la saison 2.

Il y a une vraie pluralité dans Amazon Prime Video. Une place pour les journaux est-elle possible, une éventuelle acquisition de Plus belle la vie ?

Ce n’est pas à l’ordre du jour. Sur une plateforme, tout est possible. Même si une marque pouvait exister, pourrait-elle se transmettre au quotidien ? Je ne crois pas. Nous l’avons fait avec Love Island, cela a fonctionné, mais je pense qu’il y a une attente différente. Nous devrons être plus créatifs sur la façon de le mettre en ligne. Un quotidien je ne sais pas, mais quelque chose de récurrent, pourquoi pas. L’avenir nous le dira.

Quelle serait votre ambition pour les années à venir ?

Continuer à surprendre, être là où l’on ne nous attend pas et nous conforter dans la durée avec des personnes avec qui nous avons déjà travaillé. Quand on se rencontre, c’est super la première fois, la deuxième fois c’est encore mieux, on peut aller encore plus loin.

Entretien avec Thomas Desroches, à Paris, le 12 avril 2022.

Leave a Comment