ADVERTISEMENT

Qu’est-ce que la TRT, le média qui veut “faire sortir la vérité” et qui débarque en France

Une plateforme d’influence turque vient d’être lancée. Son slogan et sa ligne éditoriale font écho à Spoutnik et RT, récemment interdits en Europe.

Adieu Spoutnik et Russia Today (RT), bonjour TRT ? Alors que l’Union européenne a interdit la diffusion des deux médias financés par le Kremlin après la guerre en Ukraine, un nouveau média, TRT, débarque en France pour l’Établissement turc de radiotélévision.

Un média public turc qui a lancé ces derniers jours sa plateforme d’information en français, destinée à “offrir un travail journalistique approfondi à un large public francophone” et à publier “des articles d’actualité et d’opinion sur la politique, l’économie, la culture et la société” , selon un communiqué officiel. La cible de cette plateforme numérique ? Le public francophone se répartit dans 28 pays.

“Vérité, objectivité et originalité”

“La plateforme francophone offrira un journalisme rigoureux et factuel dans le but d’améliorer la vie des personnes défavorisées et marginalisées. Ce seront des enquêtes honnêtes sur tous les événements importants qui façonnent notre monde. Nous ne cherchons pas des chiffres. Nous nous sommes intéressés à faire éclater la vérité », explique dans ce communiqué le directeur général adjoint de la TRT en charge des diffusions internationales, Omer Faruk Tanriverdi.

ADVERTISEMENT

Pour le lancement du site, une vidéo promotionnelle est diffusée sur la chaîne YouTube, avec de nombreuses images chocs : explosions, manifestations violentes, chars militaires, sort des migrants à leur arrivée en Europe. La voz en off afirma que “un mundo más justo es posible, una información más justa también” y corea “verdad, objetividad y originalidad”, mientras una imagen de Emmanuel Macron estrechando la mano de Erdogan, seguida de imágenes de intervenciones policiales en manifestación en France.

“Un nouveau monde à l’horizon”

Sur le site français, très court pour le moment, plusieurs rubriques : “Actualités” et “Divers” qui ne font que résumer les dépêches de l’agence et n’ont pas de véritable balise éditoriale. Mais dans une autre rubrique, « Débats », apparaît la ligne éditoriale de TRT.

ADVERTISEMENT

La section permet aux auteurs de soumettre leur analyse ou leur opinion. La ligne éditoriale est alors plus claire. “Un nouveau monde à l’horizon”, écrivait Hassan Aourid le 5 avril pour qui “la crise de 2008, puis la pandémie de Covid et la guerre en Ukraine ont mis fin au néolibéralisme et aux institutions issues de la Seconde Guerre mondiale”.

Mettez en valeur la puissance de la Turquie

“Les deux organisations économiques, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international, étaient l’expression d’une approche keynésienne, compréhensible à l’époque, pour la reconstruction du monde et particulièrement de l’Europe. Rapidement, les deux organisations de Bretons Woods sont devenues dans l’investissement banques et dans un outil de pression, de domination et de contrôle », écrit-il notamment. A la fin, une mention précise que “les opinions exprimées dans cet article ne concernent que son auteur et ne reflètent pas nécessairement la ligne éditoriale de TRT Français”.

D’autres articles évoquent « La Turquie : un nouvel eldorado pour les entreprises françaises ? ou “Turquie : l’alternative la plus plausible au gaz russe pour l’Europe ?”. Une vidéo met en lumière les ambitions turques d'”atteindre la lune” d’ici 2023, grâce à un programme spatial ambitieux. Autant se contenter d’assurer la puissance de la Turquie.

Une stratégie similaire à celle de RT et Spoutnik

En plus du site d’information, TRT dispose de réseaux sociaux : un compte Twitter, Facebook, Tiktok, Instagram et, surtout, une chaîne YouTube, une plateforme qui a assuré une large audience à RT. Ainsi, selon le site Social Blade, en 2021 RT a obtenu 153 millions de vues sur YouTube, mieux que BFM TV et ses 133 millions.

TRT a lancé quatre autres succursales internationales depuis 2016 : en anglais avec TRT World et en allemand avec TRT Deutsch, avec TRT Arabic et TRT Russian. Une stratégie pour un média adossé à un pays qui rappelle, en France, Russia Today et Sputnik.

TRT, un problème pour Macron ?

comment expliquer politicien, la TRT pourrait être une pierre dans la chaussure d’Emmanuel Macron en cas de second mandat, comme elle l’a été précédemment. Le président turc Erdogan a déclaré qu’il considérait la chaîne comme un outil diplomatique pour offrir une nouvelle “fenêtre sur le monde” où “les médias internationaux sont fondamentalement les mêmes”. Le “soft power” turc était déjà présent en France et dans les pays francophones à travers l’agence de presse Anadolu, dont la version française a été créée il y a 8 ans.

Les relations entre les deux chefs d’État ont été particulièrement tendues en 2019 et 2020. En octobre 2020, Recep Tayyip Erdogan mettait en cause la “santé mentale” d’Emmanuel Macron et l’accusait de mener une “campagne de haine” contre l’islam, car il avait défendu le droit à la caricature. . le prophète Mahomet et pour son discours contre le “séparatisme” islamiste en France. Les tensions entre les deux pays que TRT, le média d’Etat turc, espère voir appartenir au passé. “Macron et Erdogan, un nouveau départ ?”, s’interroge l’influent média dans l’un de ses articles, qui précise que “la Turquie est devenue un acteur de plus en plus incontournable sur la scène internationale”.

VIDÉO – Invasion russe de l’Ukraine : “En Russie, la propagande continue, encore plus en temps de guerre”

Leave a Comment