(Re)découvrez Mads Mikkelsen en cinq films

Connu pour son interprétation d’Hannibal Lecter dans la série “Hannibal”, dans laquelle il incarnait Caroline Dhavernas, le Danois Mads Mikkelsen a su se tailler une place enviable sur grand écran. Jouez le rôle de Gellert Grindelwald, attribué à Johnny Depp, dans “Les Animaux fantastiques : les secrets de Dumbledore”, en salles le 15 avril.

“Pousseur” (1996)

Après une carrière de danseur qui a duré 10 ans, Mads Mikkelsen part en 1993 étudier le théâtre à l’école d’Århus. la voiture à un ami”, se souvient l’acteur de son premier rôle. Dans “Pusher”, le premier long métrage de Nicolas Winding Refn (“Cold Blood”), il incarne la compagne d’un trafiquant de drogue. Le long métrage remporte un succès immédiat et lance à la fois la carrière du cinéaste et celle de l’acteur.

“Casino Royal” (2006)

Mads Mikkelsen continue de décrocher des rôles et de se forger une solide réputation au Danemark. Il est choisi pour doubler la voix de Leon dans la version danoise de “Monstres, Inc.” et commence à attirer l’attention d’Hollywood. Antoine Fuqua l’a jeté dans son “King Arthur” de 2004, puis est devenu Le Chiffre, l’antagoniste de “Casino Royale”, le premier James Bond avec Daniel Craig en 007. “Oui, j’étais un peu nerveux. D’abord parce que j’étais loin de chez moi, ensuite parce que je ne jouais pas dans ma langue maternelle, mais pas à cause de l’ampleur du film. Je savais que ce serait gros, mais je n’ai pas arrêté”, explique-t-il avant de préciser qu’il avait menti lors de l’audition, indiquant aux producteurs qu’il avait vu tous les films de James Bond alors qu’il n’en avait vu aucun.

“Le guerrier silencieux” (2009)

Il lance sa carrière internationale – il est Igor Stravinsky dans « Coco Chanel et Igor Stravinsky » en 2009, le film de clôture du Festival de Cannes – il retrouve Nicolas Winding Refn pour ce long métrage tourné en Ecosse et en anglais. Il incarne One Eye, un esclave viking de l’an 1000. « Nicolas voulait un personnage presque inhumain, muet, neutre. Ensuite, j’ai reçu le scénario, mais je savais que ce n’était pas ce que nous allions tourner. Avec Nicolás on ne filme jamais ce qui est écrit, mais ce qui est dans sa tête », révèle-t-il.

“La chasse” (2012)

Une carrière discrète en Amérique s’ensuit, apparaissant au générique de “Clash of the Titans” en 2010, puis dans la reprise de Paul WS Anderson de “The Three Musketeers” l’année suivante. Mais c’est son rôle de puéricultrice faussement accusée d’agression sexuelle dans “La Chasse” de Thomas Vinterberg qui l’a propulsé sur la scène internationale en remportant le prix du meilleur acteur à Cannes. “Le film raconte comment l’immense amour que nous ressentons pour un enfant peut se transformer en immense peur et haine”, décrit-il. L’année suivante, il est choisi pour prêter ses traits au personnage culte d’Hannibal Reader dans la série “Hannibal”. Ce rôle, qu’il jouera pour les 39 épisodes de la série NBC, le rend nerveux. “La partie amusante de jouer un méchant, et la partie la plus complexe, est d’espérer que l’histoire vous donne l’opportunité d’explorer différents aspects du personnage”, dit-il.

“Test respiratoire” – 2020

Après un passage dans “Doctor Strange” puis dans “Rogue One : A Star Wars Story” en 2016, il réapparaît à l’écran en enseignant qui utilise l’alcool pour changer sa façon d’enseigner et son rapport à son travail au milieu d’une pandémie. “J’avais filmé ‘The Hunt’ avec Thomas Vinterberg et j’avais envie de faire autre chose avec lui. Le décor m’intéressait aussi beaucoup puisque c’est l’histoire de différentes vies et il y a aussi tout l’aspect de l’alcool”, a-t-il confié au QMI. Agence à l’époque. “J’ai toujours quelque chose en commun avec mes personnages, donc je peux comprendre les situations dans lesquelles ils se trouvent.”

Leave a Comment