Reprise post-Covid-19, moral des entreprises en dents de scie

L’économie nationale s’attend à une relance post-Covid-19 soutenue grâce à l’assouplissement des mesures sanitaires grâce à une vaccination massive et constante. Tous les secteurs d’activité sont touchés, notamment le tourisme, le commerce et les exportations.

Dans ce contexte, les dernières enquêtes économiques trimestrielles du Haut-Commissariat au Plan (HCP) retracent les tendances évolutives des entreprises. Comme souligné dans le rapport, la note répertorie les principales évaluations des chefs d’entreprise telles qu’elles émergent pour le premier trimestre 2022 des entreprises opérant dans les secteurs des services marchands non financiers et du commerce de gros. A noter que ces valorisations se réfèrent à l’évolution de l’activité au cours du 4ème trimestre 2021 et aux anticipations pour le 1er trimestre 2022.

Dans le contexte actuel, ce sont les attentes des chefs d’entreprise qui sont analysées par les analystes. Ainsi, selon l’étude, les attentes de 69% des grossistes montrent une stabilité du volume global des ventes pour le premier trimestre 2022 et une hausse, selon 18% d’entre eux.

Dans ses enquêtes, le HCP révèle que cette évolution s’explique principalement, d’une part, par la hausse des ventes des « Commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication » et des « Autres commerces de gros spécialisés et, d’autre part, par la baisse du chiffre d’affaires dans la branche “Commerce de gros d’autres équipements industriels”.

Quant aux commandes prévues, elles seraient pour le premier trimestre 2022, lit-on dans le document, à un niveau normal selon 75% des chefs d’entreprise et inférieur à la normale selon 15%. Dans le même ordre d’idées, l’emploi connaîtrait une stabilité dans la main-d’œuvre, selon 70 % des grossistes, et une augmentation selon 27 % d’entre eux. La trésorerie est jugée difficile par 28% des chefs d’entreprise.

Stabilité de la demande

Une amélioration est également attendue dans les « Activités des agences de voyages, tour-opérateurs, services de réservation et activités connexes » et « Activités de location et de crédit-bail ». A ce sujet, le HCP souligne que 60% des chefs d’entreprise prévoient une stabilité de la demande et 26% une augmentation du nombre de salariés employés. En matière de trésorerie, 37% des chefs d’entreprise ont du mal.

Au contraire, au 4ème trimestre 2021, l’activité des services marchands non financiers aurait connu une baisse selon 44% des patrons et une hausse selon 34%. Elle aurait été une conséquence, souligne le HCP, d’une part, de la baisse des activités de “Télécommunications”, “Hébergement” et “Restauration” et, d’autre part, de la hausse d’activité enregistrée au au niveau des branches « Transport Aérien », « Transport Terrestre et Transport par Pipeline » et « Services de Stockage et Transport Auxiliaire ».

Le taux d’utilisation des capacités (TUC) du secteur aurait été de 75%. Concernant les carnets de commandes du secteur, ils sont jugés normaux par 54% des patrons et inférieurs à la normale par 38%. De son côté, l’emploi aurait connu une stabilité selon 64% des chefs d’entreprise. Rappelons que 76% des entreprises du secteur auraient fait des dépenses d’investissement en 2021, principalement destinées au remplacement d’une partie des équipements et à l’expansion de l’activité.

En otro nivel, nuevamente según las encuestas de HCP, las expectativas de los líderes empresariales del sector de servicios de mercado no financieros, para el 1er trimestre de 2022 (Q1-2022), revelan una disminución en la actividad general, según el 25% d’eux. , et une augmentation selon 22%.

Ces anticipations sont dues, d’une part, à la baisse attendue des activités “Hébergement” et “Restauration” et, d’autre part, à l’amélioration attendue des “Activités des agences de voyages, tour-opérateurs, services de réservation et activités annexes” et « Activités de location et de crédit-bail ».

amélioration planifiée

Dans cette note récente sur les résultats de ses enquêtes trimestrielles de conjoncture dans le commerce de gros et les services marchands non financiers, le HCP rapporte que 60% des chefs d’entreprise s’attendent à une demande stable et 26% à une augmentation du nombre de salariés, indique le HCP. même provenance. En matière de trésorerie, 37% des chefs d’entreprise ont du mal.

Par ailleurs, la note montre qu’au 4ème trimestre 2021 (Q4-2021), l’activité des services marchands non financiers aurait connu une baisse selon 44% des responsables et une hausse selon 34%. Alors que les ventes du secteur Commerce de gros sur le marché local auraient augmenté selon 29% des grossistes et diminué selon 14%. Cette évolution est principalement due à la hausse des ventes des « Commerce de gros d’autres équipements industriels », « Commerce de gros d’articles ménagers », « Commerce de gros de produits agricoles bruts et d’animaux vivants » et « Autres grossistes spécialisés.

Malgré cela, l’activité économique, dans son ensemble, suit une tendance progressive, mettant ainsi fin aux deux années de la pandémie. Deux années au cours desquelles les entreprises ont connu les moments les plus critiques, provoquant l’arrêt total de certaines activités.

Leave a Comment