Romelu Lukaku, l’échec qui coûte (tres) cher à Chelsea

Arrivé cet été pour 115 millions d’euros, l’attaquant belge vit un véritable cauchemar depuis son retour en Angleterre. Au point d’entrevoir un départ de Londres dès cet été.

«Je suis un leader, mais je suis aussi une personne de confiance, sûre que tout le monde est soit à l’aise. C’est comme ça que je dirige» Racontait Romelu Lukaku lors de sa première interview pour le site officiel de Chelsea le 16 août dernier. J’ai recruté en provenance de l’Inter Il formait avec Lautaro Martinez un duo extrêmement complémentaire (19 buts avec un à la passe et l’autre à la conclusion), le manager d’1 mètre 91 avait rejoint Chelsea afin de rapprocher ses deux autres géants : Manchester City et Liverpool. « Nous sommes très heureux de retrouver Romelu. En termes de personnalité, vitesse, puissance, il peut, montrer-le, être un véritable atout pour notre équipe » annoncéit Thomas Tuchel à son arrivée, impatient d’avoir sous ses ordres un attaquant de ce calibre.

Il semble que oui, l’arrivée de Romelu Lukaku avait pour objectif d’effacer ce qui a fait défaut aux Blues la saison dernière : la conclusion face au but. Avec un Timo Werner maladroit dans le dernier geste, un Kai Havertz en adaptation et un Abraham décevant, Chelsea a trop souvent déformé la conclusion et en cela la 8e meilleure attaque de Premier League derrière Tottenham ou Leeds United. L’arrivée de l’attaquant aux 64 buts en seulement deux saisons avec l’Inter avait de quoi rencontré l’eau à la bouche des champions d’Europe. Plus malheureusement pour le club de Roman Abramovitch, la saison ne va pas se passer comme prévu.

Des débuts en fanfare

Le début de saison de “Big Rom” est très encourageant. Buteur dès son premier match face à Arsenal, il enchaîne avec un doublé face à Aston Villa au retour de la trève internationale. Ce match est déjà une référence pour le nouveau numéro 9 des Bleus qui a dominé de la tête et des épaules ses adversaires. Il n’a pas manqué une seule passe et marque sur ses deux frappes : une de son pied droit, l’autre de son pied gauche. Au terme de la rencontre, on voit en Lukaku un joueur absolument inarrêtable combinant vitesse, qualité technique et surtout une sacrée domination physique. Prometteur et réjouissant pour Tuchel et les Blues.

Lukaku et Tuchel DAVID KLEIN / PANORAMIQUE

Une fin d’année chaotique

Fin octobre, le nouvel avant-centre de Stamford Bridge est un peu moins décisif mais garde sa place à la pointe de l’attaque de Chelsea. Le premier coup d’arrêt à lieu en Ligue des champions affronte à Malmö fin octobre. à la 23e minute, Lukaku se fait mal et cède sa place. Il ne joue plus pendant un mois. À son retour, il apparaît moins et plus lourd sur le terrain. Il content quelques bouts de matches et peine à convaincre. Mi-décembre, il doit à nouveau s’absenter car il est testé positif au Covid 19. Sa convalescence l’empêche d’enchaîner les matchs et peu à peu le Diable Rouge est relégué sur le banc.

Cette situation ne lui plait pas et le conseil de Chelsea l’apprend très vite, plus précisément le 31 décembre lorsque CielItalie publier un entretien dans lequel le champion d’Italie ne mâche pas ses mots. «Après deux ans en Italie, où j’ai beaucoup travaillé à l’Inter avec des entraîneurs et des nutritionnistes, je me sens bien physiquement​. Plus je ne suis pas satisfait de la situation, c’est normal. Je pensais que je coachais un choisi de jouer dans un autre système, je dois juste ne pas baisser les bras, continuer à travailler et être professionnel​» Déclarez celui que envoie par la suite un appel du pied à son ancien club.

«Je veux m’excuser auprès des fans de l’Inter car je pensais qu’ils auraient dû se passer différemment. J’ai toujours dit que je portais l’Inter dans mon coeur, je vais y retourner, je l’espère vraiment. Je suis amoureux de l’Italie». Ces déclarations font l’effet d’une bombe en Angleterre. En ces jours d’ouverture du marché d’hiver, Lukaku se souvient de l’idée de quitter Chelsea, certaines rumeurs l’ont rapidement envoyé à l’Inter et à Tottenham où se trouve son ancien entraîneur Antonio Conte.

Romelu Lukaku BEN STANSALL / AFP

Plus enfin le bon vieux temps de Manchester United et quitte pas le navire et présente ses excuses aux fans sur le site officiel du club. «Je suis désolé de vous avoir des contraires. Vous savez le privilège que j’ai rejoint votre club après des mois jeunes années, et je comprends donc que vous êtes fâchés. C’est à moi, maintenant, de regagner votre confiance» annonce-t-il. Malgré ses excuses, Lukaku peine à retrouver l’amour de ses supporters. Tuchel essaie pourtant de relancer son joueur en janvier mais le belge n’est plus celui qu’il était en tout début de saison. Sur le terrain, il ne touche que très peu de ballons, manque de tranchant dans les duels et n’est plus aussi clinique dans le dernier geste. À ce jour, il n’a toujours pas marqué en Premier League en 2022.

Des stats en Premier League indignes de leur statut

A 7 jours de la fin du championnat, un premier confirmé peut être fait sur le retour de Lukaku à Chelsea. Avec seulement 12 mais dont 5 en PL, il y a de quoi être déçu. D’une part, l’investissement de 115 millions d’euros fait cet été s’est avéré être une erreur mais cela est presque secondaire compte tenu du contexte réel autour de Roman Abramovitch. Là où la mauvaise saison de l’attaquant de 28 ans coûte cher, c’est au niveau des buts marqués. Certes, avec 66 pions, les Bleus Ont d’ores et déjà dépassé leur total de la saison dernière mais cela restait encore bien loin de Manchester City (80) et Liverpool (83) que les hommes de Tuchel souhaitaient concurrencer. A Lukaku aussi clinique qu’à l’Inter aurait sans doute permis à Chelsea de se battre pour la première ou la deuxième place du championnat, ce ne sera pas pour cette année.

Thomas Tuchel et Romelu Lukaku. panorama

Après cette saison chaotique, autant pour le joueur que pour ses dirigeants, une rencontre entre les deux parties va s’imposer pour se souvenir de l’avenir. D’ailleurs, d’après les informations de Butune première porte de sortie pourrait être conçue par le Belge qui pourrait rapidement revenir à Saint Siro more pas du coté auquel peut s’attendre puisque c’est bien l’AC Milan que pourrait financer son départ grâce au rachat du club par un fonds d’investissement du Bahreïn.

.

Leave a Comment