Salon du livre, nouvelle formule ce week-end à la Maison des Associations de Vichy (Allier)

Organisé depuis 11 ans au Grand Marché, le Salon du livre 2022 a une nouvelle formule. La 12e édition, ce samedi 16 et dimanche 17 avril, est co-organisée par l’association Vichy se livre (présidée par Frédéric Fossaert) et la Ville. Il se déroulera à la Maison des Associations, en présence de 80 auteurs, libraires et éditeurs régionaux et nationaux. Tous les genres littéraires seront représentés : romans, BD, littérature jeunesse, etc.
Hélène Mathieu est l’invitée d’honneur de son dernier livre L’homme qui a bien compris Vie et destin de David Servand Schreiber. Rencontre avec ce journaliste, écrivain, ancien rédacteur en chef de Marie Claire et directeur de Journal de psychologie.

L’atelier d’écriture porte ses fruits

Son dernier livre est dédié à David Servand Schreiber Pourquoi ? C’est un personnage assez exceptionnel que j’ai rencontré pour Journal de psychologie où il était chroniqueur. Psychiatre aux États-Unis, diagnostiqué d’un cancer à 30 ans. Il a combattu pendant vingt ans. Il a essayé d’aider la médecine conventionnelle et a publié deux livres sur le cancer. Il a changé son mode de vie et a montré à quel point l’alimentation et le sport influencent notre santé. Votre travail est très important. Dix ans après sa mort, il semblait important de lui rendre hommage. Aujourd’hui, de nombreux oncologues reconnaissent que leur contribution est essentielle. Ce livre est une biographie.

En tant que journaliste, vous avez tendance à écrire des livres sur des questions sociales. C’est une suite logique de mon travail. Le désir d’explorer davantage les questions sociales. C’est une lettre différente de celle d’un journaliste. Par exemple, j’ai fait une contre-enquête avec Daniel Grandclément sur Jacqueline Sauvage, graciée par François Hollande. Dans La vérité sur l’affaire Jacqueline Sauvage (Éd Stock), nous avons tenté de faire la lumière sur cette histoire qui avait mobilisé beaucoup de monde autour de pétitions et dont beaucoup n’avaient pas tous les éléments.

Recevez notre newsletter loisirs par mail et trouvez des idées de sorties et d’activités dans votre région.

NL {“path”:”mini-thematique-inscription”,”thematique”:”MT_Loisirs”,”accessCode”:”14115986″,”allowGCS”:”true”,”bodyClass”:”ripo_generic”,”contextLevel”: “KEEP_ALL”,”filterMotsCles”:”1|12|191|1903″,”gabarit”:”generic”,”hasEssentiel”:”true”,”idArticle”:”4115986″,”idArticlesList”:”4115986″, “idDepartement”:”221″,”idZone”:”6243″,”motsCles”:”1|12|191|1903″,”premium”:”false”,”pubs”:”banniere_haute|article|article2|article3 “,”site”:”MT”,”sousDomain”:”www”,”urlTitle”:”nouvelle-formule-salon-du-livre-ce-week-end-a-la-maison-des-associations-a-vichy -alliage”}

Un autre de vos livres. Qui a tué Audrey ? (Éd Fayard) dans le cadre d’un fait divers.
Oui, nous croyons que c’est un fait trivial. Ce livre est de donner vie à l’histoire d’une femme ordinaire de 30 ans tuée par son partenaire avec 12 coups de couteau. J’ai rencontré sa famille, j’ai assisté au procès. Quand on lit une nouvelle comme celle-ci, on a toujours l’impression qu’elle est loin de nous. Cette histoire révèle qu’il s’agit peut-être de votre voisin de palier. Elle a déposé trois plaintes, mais a été assassinée par son ex-petit ami jaloux.

Avez-vous l’impression que les mesures prises évoluent, que les femmes battues et harcelées sont mieux écoutées et protégées ?
Le chemin est long. Je pense qu’il faut beaucoup de prévention, pour lutter contre cette violence. Qu’il faudrait aussi développer l’éducation des garçons dans leurs relations avec les filles.

Il y avait aussi prison pour femmes (E. Hachette) publié en 1987.
C’est mon premier livre. J’étais journaliste spécialisé dans les questions sociales en Maria Clara. J’ai enquêté sur les prisons pour femmes, ce type de détention et en particulier ces femmes qui vivent avec leurs enfants qu’on leur enlève au bout de 18 mois. En tant que journaliste, vous pouvez entrer dans les prisons pour mener ce type d’enquête même si elle est difficile et opaque. Ces lieux fermés font aussi partie de la société. J’ai rencontré et discuté avec des détenus dans différentes prisons françaises. Dans ces lieux fermés, ils font face à la promiscuité, à la surpopulation, à la violence physique et morale. Dans ce livre, j’ai également abordé l’infantilisation et les problèmes de réinsertion que cela implique.

Le programme du salon du livre de Vichy

samedi 16 avril
11h Lecture poétique de textes du XIXe siècle par Adrienne Dauprat. A 15h Hélène Mathieu, journaliste et écrivain à propos de son dernier livre L’Homme qui avait raison (Ed. Philippe Rey). A 16h00 table ronde Comment devient-on écrivain ? avec Frédéric Fossaert et deux autres écrivains.
A 17h lecture de poésie du XIXe siècle par Adrienne Dauprat.
dimanche 17 avril
A 11h lecture de poésie du XXème siècle par Adrienne Dauprat. A 15h00 il réalise une couverture graphique avec Joachim Degboe, illustrateur. A 16h comment fait-on un livre ? A 17h lecture poétique Textes du XXe siècle par Adrienne Dauprat.
Samedi 16 et dimanche 17 avril à la Maison des Associations de Vichy. Entrée libre.

Fabienne Faurie

Leave a Comment