ADVERTISEMENT

Test du Samsung Galaxy Book2 Pro 360 13 pouces : un PC convertible ultraléger et polyvalent

Côté qualité de fabrication, Samsung triomphe avec un design épuré, un châssis en aluminium anodisé et des finitions irréprochables. Attention, le capot conserve de nombreuses traces de doigts. Comme le nom du PC l’indique, ses charnières pivotent à 360°, ce qui lui permet d’être utilisé comme présentoir ou trackpad. Un stylet (S Pen) est également fourni avec ce modèle, ce qui est très appréciable quand d’autres marques vendent le leur séparément.

Le stylet S en action.

Efficace et sensible à la pression, il a l’avantage de ne pas avoir à le recharger puisqu’il ne possède pas de connexion Bluetooth, et il consomme peu d’énergie. Cependant, ses fonctionnalités sont très limitées et le bouton latéral n’est utilisé que dans les applications de dessin, pour utiliser la gomme notamment. Aimanté, il adhère facilement au couvercle de l’ordinateur.

ADVERTISEMENT

Le PC en mode

Le touchpad est très lisse, mais il s’enfonce trop sous la pression à l’avant ; Quant au clavier, il se targue d’être réactif même si la finesse des touches est un peu déroutante au début. Le rétroéclairage est puissant et réglable sur quatre niveaux et dans la partie supérieure droite du clavier se trouve un lecteur d’empreintes digitales qui fait office de bouton marche/arrêt, très pratique pour déverrouiller rapidement l’ordinateur. Cependant, en n’ayant pas de module infrarouge, la webcam ne peut pas offrir cette fonctionnalité Windows Hello.

Clavier PC avec lecteur d'empreintes digitales.

Clavier PC avec lecteur d’empreintes digitales.

ADVERTISEMENT

Celui-ci filme en 1080p, ce qui est bon en théorie, mais la qualité d’image est franchement moyenne, très bruitée même lorsque la luminosité est suffisante. Dans le noir, le résultat est, comme toujours, bien pire.



Dans un bureau mal éclairé.


Dans de bonnes conditions d’éclairage.

Côté connectique, le PC est si fin que Samsung n’a intégré que trois ports USB-C : un Thunderbolt 4, un lecteur de carte microSD, et un connecteur mini-jack. Il faudra donc se procurer un hub pour ajouter notamment USB-A ou HDMI. Le Wi-Fi est à 6E, la norme la plus récente et la plus rapide, et le Bluetooth à 5.1.

La connectivité est limitée par la finesse du PC.

La connectivité est limitée par la finesse du PC.

Les quatre vis cruciformes du châssis sont dissimulées sous les pieds en caoutchouc. Contrairement à d’autres constructeurs qui collent les pattes de leurs PC, Samsung a eu la bonne idée d’installer des modèles amovibles, vraiment pratiques pour accéder aux composants. Si la mémoire RAM est soudée, on peut changer le SSD M.2, simplement recouvert d’un adhésif, ainsi que la batterie fixée avec quelques vis.

La bonne idée des pieds amovibles.

La bonne idée des pieds amovibles.

La ventilation souffle de temps en temps, notamment lors de l’utilisation de logiciels exigeants, mais elle reste très légère : nous avons relevé à peine 33 dB sous Cinebench. Ainsi, le ventilateur unique tourne assez lentement, mais couplé à la finesse du châssis, cela provoque un échauffement important de l’ordinateur. Au-dessus du clavier, le métal monte à 44°C, tandis que le centre du clavier plafonne à 39°C. Rien de dangereux bien sûr, et ceci n’est valable qu’en cas d’utilisation intensive.

Le PC chauffe notamment sur le dessus du clavier.

Le PC chauffe notamment sur le dessus du clavier.

Notre modèle de test est équipé d’un SSD de 1 To (même si la version commerciale est plafonnée à 512 Go), de 16 Go de RAM DDR5 et du nouveau processeur Intel Core i7-1260P que nous testons pour la première fois. Avec une fréquence d’horloge de 3,4 GHz et 4,7 GHz turbo, il intègre l’architecture hybride de la génération Alder Lake avec 12 cœurs au total : quatre cœurs performants et huit cœurs efficaces.

Il a obtenu une note de performance de 91, supérieure au Core i7-1165G7 que l’on trouve dans de nombreux ultrabooks, mais finalement à égalité avec un AMD Ryzen 5600U. Plus que suffisant pour le bureau et la plupart des tâches, mais rien de flashy. La puce ne semble pas non plus pleinement s’exprimer, d’autres portables équipés du même processeur sont par exemple 18% plus rapides ; on pense notamment à l’Asus ZenBook Oled 14.

Cela s’explique par le choix d’une enveloppe thermique (TDP) assez limitée dans le cas présent : si elle est de 28 W, on remarque que lors de traitements longs (plus de 28 s), la TDP est limitée à 20 W seulement, ce qui est non C’est le cas de l’Asus. Samsung a donc volontairement limité la surchauffe du processeur, ce qui est compréhensible dans un châssis particulièrement fin. Un choix assumé.

Nous avons également testé le SSD, qui atteint 2,3 Go/s en lecture séquentielle et 1,2 Go/s en écriture. Rien de bien. Enfin, un mot sur les capacités de l’iGPU : il nous a permis de jouer Diable III graphiques sur “élevé” à 26 ips et sur Surveillance réglé sur basse qualité à 37 ips. De quoi s’amuser avec des vieux titres ou des jeux indépendants qui n’aiment pas le sucré, mais pas grand-chose d’autre.

Rarement aura-t-on vu un ordinateur aussi fin (à peine 11,5 mm) et aussi léger. À 1,04 kg, il ressemble à peine à un sac à dos, et son chargeur ne pèse vraiment pas du tout : à 163 g sur la balance, c’est aussi l’un des blocs les plus légers et les plus compacts que nous ayons pu tester. De ce point de vue, le PC est un modèle de compacité pour ceux qui ont besoin de transporter régulièrement leur ordinateur.

Le chargeur est particulièrement compact.

Le chargeur est particulièrement compact.

Question d’autonomie, il a tenu 7h20 en lecture vidéo sur Netflix, écran réglé sur 200 cd/m2, casque branché et volume à 50%, Bluetooth désactivé. Ce résultat est un peu décevant pour un modèle 13,3 pouces, en raison d’une batterie de seulement 63 Wh (probablement pour gagner de la place dans le châssis) et de la consommation plus élevée des processeurs Intel de 12e génération.

points forts

  • Finitions propres.

  • Polyvalence du format 2 en 1.

  • Ultra compact et léger.

  • Dale Oled.

  • Chargeur minuscule.

  • Silencieux.

  • Crayon fourni.

Points faibles

  • Performances du processeur accélérées.

  • Dalle sujette aux reflets.

  • Chauffage dans la partie supérieure du clavier.

  • Autonomie moyenne.

conclusion

nous avons essayé nous avons aimé

Comment fonctionne la notation ?

Avec son Galaxy Book2 Pro 360, Samsung revient en force sur le marché des ordinateurs portables. Cette version 13 pouces convertible en tablette est un modèle de légèreté et de polyvalence, même si les performances ne sont pas tout à fait au rendez-vous. Le stylet S Pen est inclus et on apprécie l’écran Oled bien calibré du PC, mais l’autonomie un peu faible lui fait rater la première marche du podium. Dès lors, l’ordinateur ravira les mobinautes, mais pas forcément ceux qui ont besoin de hautes performances.

notes secondaires

  • Bâtiment

  • les performances

  • Écran

  • l’audio

  • Mobilité / Autonomie

Leave a Comment