ADVERTISEMENT

Tout partout, tout à la fois | Un manège enivrant ★★★★





ADVERTISEMENT

Rarement a-t-on l’occasion de voir un film aussi délirant, aussi fou, aussi exploité. Des gags outrageants et très affirmés côtoient des scènes d’action parfaitement cadrées, les références cinématographiques sont parfaitement intégrées à l’histoire, et le montage fulgurant est mis au service d’une histoire complètement démente qui finit pourtant par faire sens.

Posté hier à 8h30

ADVERTISEMENT

Marc-André Lussier

Marc-André Lussier
Presse

tout partout à la fois (Tout, partout, tout à la fois en version française) fait partie de ces expériences exaltantes qui se vivent plus particulièrement sur grand écran, de préférence lors d’une séance où il y a peu de places vides.

Fort de son succès en estime obtenu il y a cinq ans grâce à homme de l’armée suisse, premier long métrage dans lequel son imagination débordante a déjà été mise au service d’une approche surprenante, est rejoint par Dan Kwan et Daniel Scheinert, surnommés les Daniels. Ils nous emmènent cette fois dans une histoire où chacun des personnages possède plusieurs alter ego dans le multivers. Mais ne vous attendez pas à un monde de type Marvel ici. Les Daniel préfèrent utiliser le concept pour simplement laisser libre cours à leur humour, qui, s’il n’est pas toujours du meilleur goût, est toujours surprenant. Il suffit de voir la forme d’un trophée qui orne le bureau du fisc pour comprendre rapidement que l’objet en question aura plus tard une fonction bien plus insolite dans l’un des univers parallèles où les protagonistes se retrouveront.


PHOTO FOURNIE PAR ENTRACT FILMS

Jamie Lee Curtis et Michelle Yeoh dans tout partout à la foisun film de Daniel Scheinert et Dan Kwan

En gros, l’histoire est assez simple. Evelyn Wang (Michelle Yeoh), une immigrante chinoise de longue date, mène une vie insatisfaisante à la tête d’une laverie automatique dans un quartier de Los Angeles. Son mari (Ke Huy Quan) se prépare à demander le divorce, sa relation avec sa fille Joy (Stephanie Hsu) est en conflit et son père âgé (James Hong), qui n’a jamais approuvé les choix de vie de sa fille, est également, Tout bascule le jour où, dans l’ascenseur qui l’emmène au bureau de la redoutable Deirdre Beaubeirdra (Jamie Lee Curtis), une perceptrice qui exige des comptes, le mari d’Evelyn encourage sa femme à entrer dans le multivers à qui pourra remplir une importante mission. pour le destin du monde…

une histoire de famille

À partir de ce point de départ, les Daniels ont mis Evelyn et ceux qui l’entouraient dans un manège passionnant. Dans un rythme effréné qui laisse le spectateur haletant, les cinéastes proposent un spectacle unique, au cours duquel Evelyn peut devenir une experte en arts martiaux dans une partie du multivers, ou une grande star internationale dans une autre, ou la chef d’un grand restaurant. , ou amoureuse de son fisc même si ses doigts se sont soudainement transformés en saucisses à hot-dog, ou même en pierre. Avec, accessoirement, des clins d’œil à La matriceau cinéma de Wong Kar-wai (Chung King Express Oui Humeur d’amour notamment), à Tigre et dragon (avec Michelle Yeoh), dans 2001 une odyssée de l’espaceet même… à Ratatouille !

Le succès de ce film où toutes les barrières connues explosent en mille couleurs tient avant tout à la force des personnages qui, malgré leurs incursions dans le multivers, restent fidèles. tout partout à la fois, qui porte très bien son titre, est avant tout l’histoire d’une famille. Cette base solide permet donc à Daniel toutes les extravagances, tous les excès. D’autant plus qu’ils font écho à la diversité de la société californienne d’une manière rarement vue dans le cinéma américain.

Épaulée par un casting impeccable, Michelle Yeoh trouve ici un rôle digne d’elle. Présente dans toutes les scènes, celle révélée au public occidental grâce à Le demain ne meurt jamais, un James Bond de l’ère Pierce Brosnan, fait preuve d’un équilibre constant. Et cela montre à quel point elle a eu raison de faire confiance à des cinéastes doués d’une imagination débordante. C’est très gratifiant de la voir se prêter à une expérience aussi transgressive, tout comme Jamie Lee Curtis. De manière dramatique, ces actrices plus matures et toujours actives montrent à quel point la prise de risques peut être payante.

tout partout à la fois (Tout, partout, tout à la fois en version française) est sur panneau publicitaire. A faire avec un gros sac de pop-corn.

tout partout à la fois

Comédie

tout partout à la fois
(TF : Tout, partout, tout à la fois)

Dan Kwan et Daniel Scheinert

Avec Michelle Yeoh, Ke Huy Quan, Jamie Lee Curtis

2h20

Leave a Comment