“TPMP” : Géraldine Maillet rejette le mot “harcèlement”, mais elle ne fait pas l’unanimité

TÉLÉVISION – “Je t’ai trouvé très agressif, je ne me sentais pas du tout ‘familial’ avec toi. Il y avait un côté mobbing, un peu impitoyable, ça faisait mal. Ces mots sont de Géraldine Maillet, chroniqueuse pour TPMPqui, ce jeudi 31 mars, est revenu sur l’altercation qui a eu lieu la veille avec Cyril Hanouna, sur le plateau.

« Je l’ai trouvé très douloureux hier. Très agressif. Très violent. Je ne suis pas une diva, je suis un chroniqueur qui donne mon avis”, a-t-il déclaré en direct.

Ce mercredi, l’ancien mannequin, qui officie également avec l’animateur vedette de C8 sur Europe 1 dans l’émission les pieds dans l’assiettea dénoncé la présence de saluts nazis lors d’un meeting d’Eric Zemmour à Villepinte, assurant ainsi qu’il y avait des “nazillons” parmi les partisans du candidat d’extrême droite.

En colère, Cyril Hanouna s’est alors empressé de démentir ces affirmations, coupant coûte que coûte la parole de son chroniqueur. « Excusez-moi Géraldine Maillet, on en a marre de donner des cours. Apprenez à le connaître, vous êtes un donneur de leçons », lui a-t-il répété à plusieurs reprises. Sous pression, il a ensuite exprimé son besoin de quitter le spectacle en direct.

Ce jeudi, le mot “harcèlement” utilisé par Géraldine Maillet pour décrire ce qu’elle ressentait n’était pas du goût de Cyril Hanouna. Encore une fois, il se laissa faire. “Je me sens aussi harcelé par toi, tu sais,” lança-t-il. Tu le savais [ce que vivent] des personnes victimes de harcèlement ? Ce que vous dites est très sérieux. C’est très grave, faites attention à ce que vous dites car il y a vraiment des gens qui se font harceler.

“C’était trop fort”

Une nouvelle séquence s’est alors ouverte et l’ensemble des chroniqueurs a été j’ai invité à donner son avis sur la situation, poussant Géraldine Maillet à récuser le terme qu’elle a employé, “le mot ‘harcèlement’ était trop fort”, dit-elle. Vraiment? Tout le monde n’est pas de cet avis.

Sur les réseaux sociaux, beaucoup trouvent que le comportement de Cyril Hanouna envers son employé s’apparente à une forme de lynchage, d’humiliation et de harcèlement.

Toujours sur Twitter, Géraldine Maillet et Cyril Hanouna ont décidé de jouer l’apaisement. La chroniqueuse se dit “soulagée” d’avoir pu s’exprimer.

De son côté, le présentateur prône un mot “gratuit”, “même si parfois on s’emballe”.

Cependant, ce n’est pas la première fois que la question de l’intimidation suscite des inquiétudes parmi les TPMP. En 2017, par exemple, le CSA a été saisi à plusieurs reprises en raison de trois séquences mettant en scène l’un des chroniqueurs, Matthieu Delormeau, et son patron, Cyril Hanouna.

Il y a les nouilles en 2016, quand Cyril Hanouna a versé des pâtes dans les sous-vêtements de Matthieu Delormeau. Puis, quand le premier humilie le second en lui racontant son limogeage de NRJ12, et enfin du canular morbide, qui n’a pas fait démissionner Matthieu Delormeau, persuadé pendant plusieurs heures d’être accusé de meurtre à la place de Cyril Hanouna.

Voir aussi dans Le HuffPost: Hanouna et Dupont-Aignan craquent sur le plateau de “Balance ton poste”

Leave a Comment