ADVERTISEMENT

TPMP : Nicolas Pernikoff submergé par l’émotion, laisse éclater sa colère

Présent parmi les chroniqueurs de l’émission Touche pas à mon poste du vendredi 8 avril 2022 sur C8, Nicolas Pernikoff n’a pas hésité à laisser exploser sa colère lors d’un débat qui l’a opposé à Guillaume Genton.

Alors qu’il était l’un des patrons de Cyril Hanouna lorsqu’il occupait un poste à la direction de France TélévisionsNicolas Pernikoff est aujourd’hui l’un des salariés de l’animateur de C8depuis qu’il a rejoint la bande des chroniqueurs de touche pas à mon message. Présent dans l’émission diffusée le vendredi 8 avril 2022, l’ancien dirigeant du groupe audiovisuel public distingué lors d’un débat l’opposant à Guillaume Genton. Le sujet de leur échange concernait un fait divers qui s’est déroulé le mercredi 6 avril 2022, à Champigny-sur-Marne. Ce jour-là, les autorités ont tué un chien américain de type Staff pour avoir blessé 2 adolescents. Posséder lui-même un chien de cette race, Nicolas Pernikoff a donné son avis sur cette affaire.

“J’ai eu un problème avec mon staff américain il y a trois jours, on a failli se faire piquer. Le staff américain n’est pas un chien comme les autres, c’est le premier. C’est un chien spécifique, extrêmement puissant et même le jouer peut être dangereux. Il n’a qu’un seul maître. Vous devez apprendre de cette race si vous voulez un personnel américain. Le problème aujourd’hui c’est qu’on mélange tout», a d’abord indiqué le chroniqueur, avant de poursuivre.

ADVERTISEMENT

Nicolas Pernikoff : “Mon chien est sorti par accident et a mangé un autre chien”

Cela fais trois jours, mon chien est sorti par accident et a mangé un autre chien, le premier risque que j’avais était que la police vienne le mordre, sans explication. À un moment donné, c’est aussi au peuple d’avoir cette responsabilité lors de l’embauche d’un personnel américain, ce n’est pas un chien comme les autres mais c’est l’un des meilleurs chiens de la terre. Après, on n’a pas comparé les deux car on était pressé. Nous avons répondu au problème d’urgence avec la police qui voit “Personnel américain” et la première chose comme tous les gens dans la rue, c’est voir un danger», a ajouté Nicolas Pernikoff, submergé par l’émotion.

Ton émotion te trahit, tu vois bien que c’est horrible de tuer un chien“, répondit Guillaume Genton, qui avait jugé la veille que la vie d’un chien valait celle d’un enfant.”Je parle d’un chien que je connais, je sais d’où il vient. Aujourd’hui, le personnel américain les mélange les uns avec les autres. Il y a beaucoup de gens des haciendas qui prennent ces chiens sans savoir quoi en faire. Le problème est que ce chien ne peut pas être seul dans une ville ou dans la rue. Nous ne pouvons pas laisser ce chien seul. A un moment, il a eu peur. Mais vous ne pouvez pas comparer la vie d’un humain à la vie d’un chien.. Dans ce cas, nous avons dû tuer ce chien car nous ne savons pas d’où il vient, nous ne savons pas s’il a été vacciné, nous ne savons pas s’il a la rage, nous ne savons pas où est le propriétaire . Quand j’ai eu mon problème il y a trois jours, ils m’ont appelé et j’ai répondu tout de suite.Nicolas Pernikoff a répondu.

ADVERTISEMENT

widget de chargement

Inscrivez-vous à la newsletter Telestar.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Leave a Comment