ADVERTISEMENT

Ventes d’armes israéliennes en 2021 : 11,3 milliards de dollars, dont 7 % aux pays du Golfe

Les ventes annuelles d’armes israéliennes ont atteint un nouveau sommet en 2021, selon les chiffres du ministère de la Défense publiés mardi. Les responsables ont expliqué que la demande d’armes de fabrication israélienne avait considérablement augmenté.

La Direction de la coopération internationale en matière de défense du ministère, connue sous le nom de SIBAT, a déclaré que les exportations de défense ont totalisé 11,3 milliards de dollars l’an dernier, contre 8,3 milliards de dollars en 2020. Le précédent record avait été atteint en 2017, avec 9,2 milliards de dollars d’exportations, grâce à plusieurs contrats importants.

« Les exportations de défense israéliennes ont atteint pour la première fois des montants à deux chiffres, réalisant une augmentation de 55 % en deux ans », a déclaré lundi aux journalistes le général de brigade (réserve) Yair Kulas, chef des Forces de défense du SIBAT.

ADVERTISEMENT

Recevez notre édition quotidienne gratuite dans votre e-mail pour ne manquer aucune des meilleures nouvelles. Inscription gratuite !

“La demande de produits de défense israéliens a augmenté au cours de l’année écoulée, ce qui se manifeste notamment par une forte augmentation des transactions entre les pays”, a ajouté Kulas.

L’Europe était le plus grand acheteur de produits de défense israéliens, avec 41 % des exportations totales, suivie de la région Asie-Pacifique avec 34 % et de l’Amérique du Nord avec 12 %.

ADVERTISEMENT

Les Émirats arabes unis et Bahreïn, qui ont récemment normalisé leurs relations avec Israël dans des accords connus sous le nom d’accords d’Abraham, représentent 7 % des achats d’armes. Enfin, l’Afrique et l’Amérique latine représentent chacune 3 %.

Le ministre de la Défense Benny Gantz et le chef du SIBAT Yair Kulas lors d’une réunion le 12 avril 2022. (Ariel Hermoni/Department of Defence)

“Pour l’avenir, les changements dans les priorités mondiales et les partenariats comme les accords d’Abraham créeront une forte demande pour les systèmes technologiques de pointe d’Israël”, a déclaré Kulas.

Les missiles, les fusées et les systèmes de défense aérienne constituaient la plus grande part des exportations (20 %), suivis des contrats de formation (15 %). Les exportations de drones et de véhicules aériens sans pilote ont représenté 9 % de toutes les ventes d’armes, tout comme les radars et les systèmes de guerre électronique.

Bien qu’Israël soit connu pour ses systèmes de cyberespionnage, ceux-ci ne représentaient que 4 % de toutes les ventes l’année dernière. Les responsables n’ont pas précisé à quels pays ils ont été vendus. Les ventes israéliennes de ce type de technologie ont fait l’objet d’un examen de plus en plus minutieux ces dernières années en raison d’allégations selon lesquelles certains pays l’utilisaient pour espionner des dissidents politiques et des journalistes.

L’avionique, la surveillance électronique, les projecteurs d’armes à feu, les véhicules et les munitions représentaient une grande partie du reste.

Les responsables du ministère ont noté que le nombre total de ventes d’armes de gouvernement à gouvernement avait plus que triplé par rapport à l’année précédente, atteignant plus de 3,3 milliards de dollars.

Visiteurs devant le stand israélien au salon aéronautique de Dubaï, à Dubaï, aux Émirats arabes unis, le 15 novembre 2021. (Jon Gambrell/AP)

“Les relations de sécurité font partie intégrante des relations politiques d’Israël et de notre capacité à coopérer avec d’autres pays, et nous travaillons à renforcer ces liens et à créer de nouveaux partenariats de sécurité”, a déclaré le ministre de la Défense Benny Gantz.

“L’augmentation des accords de défense en 2021 est avant tout un moyen de renforcer la sécurité de l’État d’Israël”, a-t-il ajouté.

Selon un groupe de réflexion indépendant sur la sécurité mondiale, Israël s’est classé 10e parmi les exportateurs internationaux d’armes au cours des cinq dernières années.

Vous faites partie de nos fidèles lecteurs !

C’est pour cela que nous travaillons chaque jour : fournir aux lecteurs avertis comme vous une couverture médiatique pertinente d’Israël, du Moyen-Orient et de la communauté juive mondiale. Contrairement à de nombreux autres points de vente, notre contenu est accessible gratuitement, sans qu’un paywall n’apparaisse dès le premier paragraphe. Mais notre travail devient de plus en plus cher. C’est pourquoi nous invitons les lecteurs, qui peuvent et pour qui Times israélien en français est devenu important, pour nous soutenir en rejoignant le communauté de Times israélien en français. Quel que soit le montant que vous choisissez, une fois par mois ou une fois par an, vous pouvez vous aussi contribuer à ce journalisme indépendant de qualité et profiter d’une lecture sans publicité.

Rejoignez la communauté

Rejoignez la communauté

Êtes-vous déjà utilisateur ? Connectez-vous pour ne plus voir ce message

Leave a Comment