ADVERTISEMENT

Vers un portail éditorial national accessible

Les promesses politiques et commerciales d’une édition native accessible étaient déjà dans les cartons depuis quelques années, mais il leur manquait une certaine volonté. L’offre limitée de livres accessiblesen plus de titres très populaires, ou la faillite récente de l’association BrailleNetqui ont réalisé des améliorations dans l’accessibilité de l’œuvre, comme ils en témoignent.

L’Union Européenne aura enfin fourni un outil puissant pour booster l’accessibilité des livres numériques : Directive 2019/882 elle impose en effet de nouvelles exigences aux États membres dans ce domaine. En effet, ce texte entend contribuer le bon fonctionnement du marché intérieur en rapprochant les dispositions législatives, réglementaires et administratives des États membres relatives aux exigences d’accessibilité applicables à certains produits et services, notamment en supprimant et en prévenant les obstacles qui entravent [leur] mouvement libre ».

Les livres numériques sont concernés par cette directive, dès qu’ils sont ” fournis aux consommateurs après le 28 juin 2025 “. En particulier, les éditeurs d’oeuvres numériques doivent, après cette date, ” optimiser la compatibilité de ces fichiers avec les agents utilisateurs actuels et futurs et les technologies d’assistance Et dans le processus, considérez les caractéristiques de livres particuliers, tels que les bandes dessinées, les livres d’art ou les livres pour enfants.

ADVERTISEMENT

Tous les États membres voient, avec cette directive, les exigences d’accessibilité pour les livres électroniques harmonisées dans toute l’Union européenne. De cette manière, les consommateurs européens bénéficieront du marché intérieur sans se soucier des fonctionnalités disponibles dans un pays et pas dans un autre.

enquête et portail

En 2018, un comité de pilotage a été créé pour le développement d’une offre de livres numériques accessibles nativement, qui réunit les Ministères de la Culture, de l’Enseignement Supérieur, le Secrétariat d’Etat aux Personnes Handicapées, le Comité Interministériel du Handicap, le Centro Nacional du Livre, mais aussi des organisations représentatives des personnes en situation de handicap et des organisations professionnelles des secteurs du livre et de l’édition.

Ce comité interministériel avait élaboré une feuille de routeauquel la directive européenne a donné un nouveau terme pour le développement d’une édition nativement accessible.

ADVERTISEMENT

Le ministère de la Culture a mandaté le cabinet de conseil Accenture pour réaliser une étude auprès des acteurs concernés par l’entrée en vigueur et l’application de la directive, d’octobre 2021 à fin février. ” Elle doit permettre d’estimer les conditions et le coût de mise à disposition des livres concernés et d’apporter les précisions nécessaires à la transposition de cette directive européenne en droit français selon des modalités adaptées aux usages du secteur. », précise le ministère de la Culture.

La création d’un portail national de l’édition accessible, un service numérique qui permet de “simplifier les démarches des personnes en situation de handicap pour localiser et obtenir des livres et autres documents accessibles”, fait déjà l’objet d’une mission de préfiguration qui associe la Bibliothèque nationale de France, qui gère aujourd’hui la plateforme Platon, et l’Institut national de la jeunesse aveugle.

Parallèlement, un plan de production sera établi pour les documents appropriés. Le ” grandes lignes opérationnelles, administratives et financières » du portail et le plan sera expliqué par la mission de préfiguration en « juin prochain “, détaille le ministère dans une réponse à une question parlementaire.

Photographie : illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0

Leave a Comment