vraiment bas sur le titre

Le Real Madrid, vainqueur ce samedi 2-0 au Bernabéu de son voisin Getafe lors de la 31e journée de Liga, a fait un pas de plus vers la couronne, tandis que l’Atlético, battu 1-0 à Majorque, a vu comment le Betis Séville était au-dessus de lui et compliquer sa course à la C1.

Les meringues, qui devront valider leur billet pour les demi-finales de Ligue des champions mardi face à Chelsea (victoire 3-1 à l’aller à Stamford Bridge), ont ouvert le score juste avant la pause (39e) grâce à un ballon ciblé. de l’extérieur sur la droite de Vinicius et coupé par une tête plongeante de son compatriote Casemiro. Il a ensuite scellé son succès avec un second but de Lucas Vázquez (68e).

“Ça pourrait être un jeu de triche, entre deux matchs de Ligue des champions, où tu laisses toujours un peu de retard physiquement et mentalement… Mais l’équipe a bien répondu”, s’est réjoui Ancelotti en conférence de presse d’après-match.

Et avec cette 12e passe décisive de la saison toutes compétitions confondues, Vinicius rejoint Benzema, qui reste le meilleur buteur et meilleur passeur de LaLiga (24 buts, 11 passes décisives). Le public a même ovationné ‘KB9’ lors de sa sortie en 73… et sifflé bruyamment son remplaçant Gareth Bale, qui a foulé la pelouse du Santiago-Bernabéu pour la première fois depuis plus de deux ans en compétition officielle (depuis le 26 février 2020 contre Manchester City).

“Bale veut jouer, aider l’équipe. Nous avons besoin de tout le monde. Il faut qu’il y ait union entre supporters et joueurs, c’est important pour le sprint final de la saison”, a appelé “Carletto” au coup de sifflet final.

Et Lucas Vázquez, plusieurs fois remplaçant cette saison, a profité des rotations que Carlo Ancelotti a effectuées pour le sommet face à Chelsea, pour remplacer Dani Carvajal et inscrire son deuxième but de la saison.

Un succès qui confirme le bon moment du Real depuis la claque reçue dans le classique face au Barça fin mars (4-0). Essentiel à trois jours du choc au Bernabéu face à l’actuel champion londonien.

Les hommes d’Ancelotti comptent une nouvelle fois douze points d’avance sur le FC Séville, vainqueur de Grenade 4-2 vendredi et deuxième du classement, avant le match du FC Barcelone face à Levante hier.

L’Atlético, de son côté, a trébuché 1-0 à Majorque et a vu sa course à la qualification en Ligue des champions compliquée, avec la victoire à Cadix du Betis Séville (2-1), réduite à un point par les rojiblancos.

A quatre jours du match retour des quarts de finale de la Ligue des champions, où se jouera le billet pour les demi-finales après la défaite 1-0 à Manchester City au match aller, les matelas ont surpris à la 68e minute avec un penalty accordé par Reinildo et converti. par le Kosovar Vedat Muriqi.

Les hommes de Diego Simeone étaient apathiques, parvenant à tirer une seule fois sur le but majorquin tout au long du match. Au contraire, il a concédé son septième penalty cette saison en Liga, son pire total depuis la saison 2010-2011, selon le statisticien Opta.

La saison des colchoneros peut prendre une tournure très désagréable dans quelques jours : ils mettent fin à leur série de six victoires consécutives en Liga, ils sont mal en point en C1… et ils devront se battre pour une place en Ligue des champions prochaine saison.

Car quelques heures plus tôt, le Betis Séville, avec un Nabil Fekir de retour après avoir purgé ses deux matches de suspension, a réussi à faire le tour du terrain de Cadix pour se rapprocher des postes qualificatifs pour la C1.

Iván Alejo a ouvert le score pour Cadix après la pause (58), mais Cristian Tello a égalisé quelques secondes après avoir pris la place de Fekir (78), et l’infaillible Borja Iglesias, qui a remplacé Willian José à la 60e minute, a scellé le triomphe. des gaditanos. les « Beticos » sur penalty (85e).

Si le Real s’est presque retiré de la course au titre, la course à l’Europe reste indécise.

Leave a Comment